Les meilleurs clubs échangistes de Paris – Paris ZigZag | Inhabituel…

Rédactrice passionnée depuis plus de de 15 ans. Sara vous trouve les dernières infos

Vous êtes peut-être déjà libertin ou en devenir ? Ou êtes-vous simplement curieux ou curieux de vous rapprocher et peut-être essayer cette spécialité française qu’est la débauche ? Et oui, notre pays est celui qui compte le plus de sex clubs au monde. Pour une fois qu’on est leader quelque part, on serait bête de ne pas en profiter.

En revanche, si vous êtes plutôt timide et donc adepte des sites de rencontres, nous vous conseillons le premier (et aussi le meilleur) site en la matière : Swingsy. Un site de rencontre de patronage pour échangistes, coquins et couples ouverts d’esprit. Les profils sont vérifiés et vous pouvez communiquer avec tout le monde via le chat, la webcam ou d’autres fonctionnalités. Swingsy organise même des voyages échangistes pour des moments exotiques et chauds dans le temps.

Et si vous voulez vous faire plaisir avant les fêtes, osez le calendrier de l’Avent Dorcel aux 24 surprises vibrantes, à essayer avec un ou plusieurs couples.

Paris, ville libertine

Paris compte un bon score de clubs libertins. Pour aller au mieux et éviter le pire, laissez-vous guider par les seuls journalistes-blogueurs spécialisés dans les clubs de partouzes à Paris. A voir aussi : Norman accusé de viol et de corruption de mineurs : YouTuber…. Sans oublier que Paris est aussi, ne l’oublions pas, la capitale du romantisme. Peut-on être romantique dans une orgie ? Bonne question, mais revenons à notre sujet : les meilleurs clubs échangistes de Paris.

On fait des présentations parce qu’à Paris Zigzag on est bien éduqués, comme vous le savez.

Emmanuelle est journaliste-auteur du blog Paris Derrière « les bons plans d’un érotomane parisien ». Emmanuelle traine depuis 10 ans dans le Paris animé. Autant dire que vous pouvez lui faire confiance. Leurs indications, vous pouvez y aller les yeux fermés, au propre comme au figuré.

Les établissements étoilés sont garantis par Paris Zigzag comme des établissements élégants, conviviaux et fréquentés. Promis, on vous enverra bientôt « Les clubs les plus glauques et les plus déserts de Paris », un article sur place, bien sûr. Et si vous voulez en savoir plus sur l’histoire du Paris espiègle, notre nouveau livre est disponible en précommande ici.

Revenons aux meilleurs clubs libertins de Paris : il est vivement conseillé d’y aller lors des « soirées en couple », et de prendre le temps de discuter avec son partenaire de ce que l’on attend et envie d’y faire : une fois sur place, ça ne va pas vraiment être le moment de la scène de nettoyage ! Sans plus tarder, qui sont les heureux gagnants du Michelin du cul ?

Les Chandelles : sélect et mythique

A moins de sortir du couvent, vous savez déjà que « dîner aux chandelles » n’évoque pas forcément le face-à-face romantique et pudique avec votre dulcinée ! Les Chandelles est LE club échangiste parisien étoilé. Réputation showbiz et « beautiful people », mais aussi, va avec, sélection drastique à l’entrée (surtout le week-end). Heureusement qu’il ne manque pas de « plan B » dans le quartier, alors si la porte est encore fermée, gardez le sourire, levez la tête, gardez le cœur haut et allez vous amuser ailleurs, car non, vous n’êtes pas masochiste, pourquoi ne pas pleurer pour si peu !

Mais si vous parvenez à pénétrer les Chandelles, ce sera chic et très chaud. On peut commencer la soirée dès 21h30 au restaurant – pour faire d’une pierre deux coups (si l’on peut dire) : dîner en cherchant les tables voisines – ou venir directement à la discothèque, vers minuit. Là, les corps se mélangent très vite, dans toutes les configurations, et jusqu’à l’aube. Orgie 100% garantie.

Restaurant du lundi au samedi le soir (env. 250 € pour deux) et le jeudi midi.

Réservé aux couples les après-midi, du mardi au dimanche. Accès autorisé pour certains hommes seuls l’après-midi et le lundi soir (tarif homme 48€, couple 22€)

The Mask : tendance et antisnob

Le Mask a trouvé son créneau : haut de gamme sans être snob, élégant sans le côté « mondain/m’as-tu-vu » de Candles. Ici, pas d’attente interminable dans un sas pendant qu’une caméra nous scrute de la tête aux pieds, l’accueil est convivial et on se sent vite « chez soi ».

Chez Mask, contrairement à de nombreux clubs, la piste de danse n’est pas l’élément principal. Au rez-de-chaussée : le bar et une petite pièce sombre aux banquettes en demi-lune où 2, 4 ou 6 peuvent s’asseoir pour discuter, s’embrasser, se caresser dans le noir… et/ou, bien sûr, flirter avec les voisins -oui, nous sommes dans un club libertin. Alors soyez prévenu : vous vous retrouverez très probablement en train de siroter votre boisson alors qu’aux tables voisines, elle crie et jouit de manière incontrôlable ! Pour plus d’espace, descendez au sous-sol où deux belles salles accueillent des jeux de groupe.

Accès réservé aux couples, midi et soir.

Tarif : 20 € pour le couple le lundi et le mardi soir, 60 € le mercredi et le jeudi, 70 € le vendredi et le samedi, 50 € le dimanche soir. Tous les après-midi, 58 €.

L’Overside a su attirer des couples novices dans la débauche, parfois jeunes (25 – 40 ans). Le club attire également une clientèle de fêtardes qui aiment juste s’y déshabiller. Ce qui enflamme inévitablement la piste de danse. L’ambiance est chaleureuse et festive. Le samedi soir, le club est toujours plein.

Le secret de sa réussite : son agencement en 2 parties bien différenciées. Lorsque vous entrez à droite, vous avez une grande et belle discothèque avec DJ, piste de danse sur 3 niveaux, 2 bars. A gauche, les arrière-salles, assez spacieuses, plus ou moins décorées. Il y a aussi un salon caché qui ferme à clé, une salle de bain et un fumoir.

Pensez à vérifier le dress code sur le site Overside.fr

Réservé aux couples les vendredis et samedis de 22h30 à 22h00.

74 € pour un couple, avec une boisson par personne. Les femmes célibataires ne sont pas acceptées.

92, rue du Cherche-Midi, Galerie Le Sevrien, 75006 Paris

Il y a un club libertin sur l’Ile de la Cité depuis des années, et pourtant les Pris gardent un petit côté secret, comme si le club venait d’ouvrir et que l’adresse ne circulait que de bouche à oreille. Ne vous fiez pas à son site vintage (pour ne pas dire moche), Taken est un club chic. Quant à la décoration, elle a joué au maximum avec la référence au 18ème siècle : ambiance de cave secrète, murs de pierres blanches, bustes sculptés dans des niches, reproductions de tableaux d’époque… Les couples ont tendance à sembler plus hypnotisés par la piste de danse que pour les salles coquines, mais vous n’avez qu’à commencer, et généralement tout le monde vous suivra…

Côté coquin, il y en a pour tous les goûts : de la chambre miroir au lit immense façon « 30 personnes » en passant par une alcôve grillagée avec des accessoires SM.

Réservé aux couples du jeudi au samedi (70 €), ouvert aux hommes seuls le mercredi soir (86 € pour un homme, 50 € pour un couple). Ouvert tous les après-midi pour les couples ou les célibataires. (26 € ou 38 €).

8, rue Le Regrattier, 75004 Paris

The Moon City : chill-out et dépaysement

Une oasis de stuc au coeur de Pigalle, si ce n’est pas inhabituel ! C’est le meilleur sauna-hammam libertin de la capitale. 1200 mètres carrés décorés dans le style hindou avec des bouddhas partout. Ces décorations dans l’esprit Pierre Import ou Maison du Monde sont propices à l’évasion et à la zénitude, les deux obsessions fondamentales du Parisien.

C’est le parcours : on entre par un bar lounge aux canapés confortables. Puis vous entrez dans l’espace balnéo : un grand et beau jacuzzi se cache sous une grotte reconstituée de stalactites, souci du détail… A l’étage, vous disposez d’un très joli hammam et sauna. Reste la « ville coquine » (le terme donne probablement un côté du Club Med où s’évader) : dix chambres le long d’un couloir faiblement éclairé. Ces niches sont de toutes tailles et comportent parfois des miroirs. L’un se ferme complètement. L’ambiance est détendue et conviviale. Public de tout âge, assez jeune.

Sur le même sujet :
KRAMATORSK : Redémarrez l’appareil après chaque coupure de courant, protégez les appareils…

À Lire  Troc friperie : un nouveau concept store éphémère se met en place…