Les pingouins dans un aquarium japonais rejettent les bons poissons…

Rédactrice passionnée depuis plus de de 15 ans. Sara vous trouve les dernières infos

Temps de lecture : 2 min — Repéré sur Vice

Il semblerait que les humains ne soient pas la seule espèce à devoir se serrer la ceinture face aux récentes hausses de prix. Au Japon, à l’aquarium Hakone-en situé dans la ville de Tokyo, même les pingouins sont confrontés aux conséquences de l’inflation, explique Vice.

Au lieu d’obtenir leur aji gras habituel, les pingouins et les loutres de l’aquarium doivent désormais se contenter de maquereau, un poisson beaucoup moins cher que de nombreux animaux refusent de manger. Tandis que certains le picorent légèrement, d’autres tournent la tête de dégoût dès qu’un membre du personnel le lui enfonce au visage.

« Même s’ils l’attrapent avec leur bec, ils le recrachent », se plaint Hiroki Shimamoto, l’aquariophilie. Je ne sais pas si les animaux peuvent percevoir une différence significative, mais ils n’y sont évidemment pas habitués. »

Un maximum d’économies

En raison de la pandémie de Covid-19 et de la guerre en Ukraine, les prix des produits importés et de l’énergie au Japon n’ont fait qu’augmenter. Ceci pourrez vous intéresser : Top 15 des races de grands félins. En avril 2022, « les prix à la consommation ont augmenté de 2,5 %, la plus forte hausse depuis octobre 2014 », commente Vice.

Ainsi, les frais de fonctionnement de l’aquarium ont été impactés de près de 20% depuis le début de l’année. En plus d’avoir été contraint de revoir à la baisse le prix du menu de ses animaux, le restaurant a dû économiser sur la lumière et réduire la fréquence de nettoyage des cuves de filtration.

À Lire  Analyse du marché des aliments végétaliens pour animaux de compagnie par taille, part, taux de croissance de l'industrie, demande et prévisions de revenus - Androidfun.com

Quant aux pingouins, Hiroki Shimamoto explique qu’il a changé la composition de leur repas en mai. À partir de juillet, 30 à 40 % de leur nourriture seront du poisson bon marché. Mais rassurez-vous, l’aquarium ne laissera évidemment pas les mangeurs les plus difficiles mourir de faim, comme le précise Shimamoto : « A ceux qui refusent de nouveaux poissons, nous ne leur donnons que ce qu’ils mangeaient auparavant. »

Pawell, complément alimentaire pour un soulagement durable et naturel de votre animal
Sur le même sujet :
Permettre à votre animal de bénéficier d’une meilleure qualité de vie, réduire…