Les principaux bénéficiaires de la remise de 18 centimes à la pompe ne sont pas les plus modestes

Written By Sara Rosso

Rédactrice passionnée depuis plus de de 15 ans. Sara vous trouve les dernières infos

Publié le 24 juillet 2022 à 14:14 Source : JT 20:00 WE

Publié le 24 juillet 2022 à 14h14

Selon une note du Conseil d’analyses économiques, la remise de 18 centimes par litre en vigueur profite deux fois plus aux ménages les plus aisés qu’aux plus pauvres.Les plus gros consommateurs d’essence sont les ménages les plus favorisés.Les plus modestes sont aussi ceux qui ont le plus de difficultés à réduire leur consommation d’essence.

Selon une note du Conseil d’analyse économique, la remise actuelle de 18 centimes le litre profite deux fois plus aux ménages les plus aisés qu’aux plus pauvres. Sur le même sujet : Maisons neuves : pourquoi elles coûtent plus cher.

Les plus gros consommateurs d’essence sont les ménages les plus abordables.

Les plus modestes sont aussi ceux qui ont le plus de mal à réduire leur consommation de carburant.

C’est l’une des principales mesures du gouvernement pour faire face à la crise énergétique et à l’inflation explosive. Et plus : la remise sur le prix du carburant de 18 centimes le litre instaurée par l’exécutif au printemps – elle devrait être portée à 30 centimes en septembre et octobre – est « régressive » et profite davantage aux ménages les plus aisés. C’est ce que note le Conseil d’analyse économique (CAE) dans un rapport publié jeudi 21 juillet.

Alors que le coût du carburant ne représente qu’une petite partie des dépenses de cette frange de la population, « les plus aisés consomment le plus « d’essence » car ils ont un budget plus important », explique l’organisme chargé de conseiller le Premier ministre. Les 10 % de Français aux revenus les plus élevés consommaient ainsi plus de 200 euros d’essence en juin 2022, tandis que les 10 % de Français aux revenus les plus faibles consommaient un peu plus de 100 euros, selon le rapport du CAE, dont les auteurs se sont basés sur le Crédit bancaire Les données. Mutuelle Alliance Fédérale.

À Lire  Flexible. Passoires thermiques : entre 15 000 € et 40 000 € pour l'efficacité énergétique

WC qui fuit, que faire en cas de WC qui fuit ?
Lire aussi :
Manifeste ou détectée par l’utilisation continue du compteur d’eau sans équipement en…

18,50 euros par mois économisés par les plus riches, contre 9,50 euros pour les moins riches

18,50 euros par mois économisés par les plus riches, contre 9,50 euros pour les moins riches

Cette remise à la pompe, qui s’applique à tous, a permis aux 10 % les plus riches d’économiser en moyenne 18,50 € par mois pour les 10 % les plus riches, contre 9,50 € pour les 10 % les plus pauvres, apprend-on de la note. « Ces données confirment ainsi l’intuition que la baisse de prix de 18 centimes à la pompe est régressive », concluent les quatre auteurs (Etienne Fize, Philippe Martin, Hélène Paris et Marion Rault).

Les données montrent également que « la remise a été anticipée et mise à profit par les consommateurs qui ont attendu jusqu’en avril pour faire le plein », ajoute le rapport. Les ménages les plus dépendants de l’essence (plus de 8 % de leur consommation totale) sont répertoriés ici. Il s’agit des « ménages ruraux », « de la population plus jeune, célibataire et avec peu ou même pas d’enfants », ainsi que des « travailleurs » et des « propriétaires de revenus et d’actifs financiers inférieurs à la moyenne ». Face à la hausse des prix de l’essence, ils ne réduisent pas leur consommation d’essence, mais semblent ajuster d’autres postes de consommation pour maintenir une valeur budgétaire constante.

Dernière tendance la plus lue

Une maison signée Le Corbusier au coeur de Paris !
A voir aussi :
Icône du patrimoine moderne et première expression du purisme architectural, la Maison…