Les vapes jetables mauvaises pour la santé et l’environnement, alertent 60 millions de consommateurs

Written By Sara Rosso

Rédactrice passionnée depuis plus de de 15 ans. Sara vous trouve les dernières infos

De plus en plus de jeunes sont attirés par les « puffs », ces cigarettes électroniques sur le point d’être jetées. Le phénomène, préoccupant pour la santé et l’écologie, est expliqué par 60 millions de consommateurs.

En effet, les ados raffoleraient de ces petits gadgets aux goûts originaux. D’un coût inférieur à 10 €, ces essuie-tout jetables peuvent être vendus sous le manteau dans les aires de jeux, faciles à acheter même lorsqu’ils sont mineurs. Cependant, ils ne sont pas sans risque. Bien que les effets de l’inhalation d’odeurs soient encore inconnus, la plupart contiennent de la nicotine.

Un manque de mise en garde

Un manque de mise en garde

Une mère a écrit à nos collègues pour se fâcher du manque d’avertissement. Son fils de 12 ans achèterait une « pupe » avec 20 mg/ml de nicotine. Lire aussi : « Le profil d’emprunt des ménages a changé » : pourquoi un tel boom du crédit à la consommation ?. Il s’agit de la teneur maximale en nicotine autorisée en Europe. Mais même si c’est dit en très peu de mots, il déplore « l’absence d’au moins un symbole dans l’objet qui indique la dangerosité du produit ».

De plus, la ressemblance de ces e-cigarettes avec de vraies cigarettes, dont les fabricants sont fiers, fait craindre que les non-fumeurs ne deviennent dépendants à la nicotine et ne reviennent au tabac.

A voir aussi :
Le Ministère de l’Economie et des Finances rend publique aujourd’hui sa base…

Une menace pour la planète

Une menace pour la planète

Ces évaporateurs jetables peuvent également avoir des effets sur l’environnement. S’il est précisé qu’ils doivent être déposés dans une déchèterie ou un point de collecte spécialisé, il y a fort à parier que la plupart des consommateurs les jetteront dans des poubelles normales. Cependant, les bouffées, comme tous les déchets électroniques, constituent une grave menace pour la planète.

À Lire  Comment choisir le bon programme immobilier neuf ?

En réponse à la promotion croissante de ces e-cigarettes sur les réseaux sociaux, le ministère de la Santé a averti le 17 mars que « la publicité et la promotion des produits d’emballage sont interdites », un rapport a été rendu public au tribunal.

Le Puff Bar est jetable, ce qui signifie qu’une fois le liquide épuisé, vous pouvez le jeter et en créer un nouveau.

La Chevrolière. K-Lity ​​recrute des plombiers et des électriciens
Lire aussi :
L’entreprise K-Lity, désormais basée à La Chevrolière, près de Nantes, cherche à…

Pourquoi recycler les mégots ?

Pourquoi recycler les mégots ?

Une pollution durable Un bout de cigarette qui n’est pas recyclé et qui n’est pas jeté dans l’environnement mettra en moyenne 12 ans à se dégrader complètement. 12 ans à polluer la terre, l’eau et l’air. Pour empoisonner les animaux qui peuvent être avalés. 12 ans plus tard nous consommerons des plantes, des fruits et des légumes.

Comment récupérer des mégots de cigarettes ? Lorsque les mégots arrivent sur un site de valorisation CHIMIREC, ils suivent un processus de valorisation très spécifique. Les mégots de cigarettes sont mélangés à d’autres déchets dangereux, tels que l’huile de moteur ou la peinture, pour devenir de la poussière.

Comment éviter les arnaques en vacances ?
Sur le même sujet :
L’arnaque à l’irlandaise Il revient chaque été et emmène sa charge sur…

Comment on sait qu’une Puff est fini ?

Comment on sait qu'une Puff est fini ?

Cela signifie que le réservoir de e-liquide est vide. Votre bouffée est terminée ! Il suffit de le jeter là. Où acheter une bouffée ?

Comment réutiliser une bouffée ? L’idée générale à garder à l’esprit est de ne jamais jeter vos Puffs dans vos poubelles domestiques ou publiques, mais dans des centres de classification spécifiques sur les sites Web de groupes environnementaux autour de vous, comme Ecosystem.

Voir l’article :
Publié le 04/09/2018 à 12:49Une toute petite cabine se déplacera de quelques…