L’escale chez les particuliers : les camping-caristes sont-ils vraiment intéressés ?

Rédactrice passionnée depuis plus de de 15 ans. Sara vous trouve les dernières infos

Nous avons demandé à nos abonnés Facebook s’ils pratiquaient les démarches chez des particuliers ou s’ils étaient attirés par ce concept. Les plateformes en ligne proposent en effet de camper dans des jardins, moyennant des frais…

A l’origine, un camping-car était fait pour dormir dans l’espace public. Dans les parkings, comme les voitures. Mais bien sûr le camping est aussi une solution d’étape très appréciée, et puis il y a les aires de camping-car qui constituent une halte intermédiaire. Il existe une alternative : la scène sur un terrain privé. On connaît les réseaux qui permettent de s’arrêter chez les agriculteurs, éleveurs, artisans… (comme France Passion, concernant la France). Une autre possibilité se présente : l’intermédiaire avec des particuliers.

L’accueil chez des particuliers, une bonne idée ?

En effet, il était tout naturel qu’un jour les plateformes internet proposent ce type de service. Tout d’abord, Internet et les smartphones ont ouvert des potentiels, avec les exemples d’AirBnb ou d’Uber (qui permettaient aux investisseurs de gagner beaucoup d’argent en proposant aux particuliers ce qu’on appelle un travail d’appoint). Ensuite, quand les camping-cars sont de plus en plus en commande (et parfois très mal accueillis par les communes), il faut multiplier les possibilités.

HomeCamper : l’esprit start-up

Prenons deux exemples de plateformes Internet dédiées aux camping-cars chez l’habitant. D’une part, HomeCamper. Avant même que vous n’accédiez au site, il nous est proposé de devenir actionnaire. A voir aussi : Trois secrets imparables vérifiés par des experts pour enfin mieux dormir. Nous sommes ici dans Start-Up Nation. La plateforme revendique 58 000 places (en France et quelques-unes en Espagne), qui peuvent même être des hébergements (puisqu’il existe des caravanes en location, et plusieurs annonces proposent le prêt d’une tente).

À Lire  La Ligue contre le cancer lance un programme de santé et de bien-être en ligne

Les prix varient entre 5€ et 60€ selon ce que l’on voit (navigation sur le site), mais plus généralement entre 8€ et 12€. Un taux d’espace de réception bien équipé. Et comme les aires de camping-car, c’est plus cher quand on arrive dans les zones plus touristiques. L’environnement semble également très variable, et dépend de la région. Il est donc plus facile de trouver des petits coins de nature en ciblant le centre de la France, dans des terrains nus à proximité des habitations, ou encore des jardins plus périurbains, dans des zones touristiques. En prenant le temps de chercher, vous pourrez certainement trouver des endroits sympas.

Camping-Car d’Hôtes : pas vraiment gratuit, des jardins, des campings, des fermes…

Autre exemple, Camping-Car d’Hôtes, qui est une référence plus ancienne. Le site revendique « des milliers de places », avec des hôtes accueillant des camping-caristes « gratuitement, sous forme d’échange ou via une petite participation dans leur propriété ». Pour avoir droit à ces étapes, il faut soit s’abonner sur Internet (pour un peu moins de 10 € par an), soit acheter un guide (vendu 25,90 €, qui comprend aussi les salles de réception). Une fois ce prix payé, l’étape peut être gratuite ou payante. Heureusement, les annonces sont visibles en ligne. Nous en consultons quelques-uns pour nous en rendre compte. Dans un domaine viticole en Gironde 8 € la nuit. Dans le jardin privé à Vienne, 9 € la nuit. Dans une ferme de l’Aveyron, 8 € la nuit. Sur un terrain privé vosgien, 8 €. Nous continuons pendant dix minutes, et ne trouvons aucune scène libre.

À Lire  Demain nous appartient : après Régis, un autre personnage va mourir

A voir aussi :
Deux fois finaliste du Grand Chelem, Casper Ruud est une figure puissante…

Quelques avis de camping-caristes

Au départ, nous souhaitions dédier l’intégralité de cet article aux avis d’utilisateurs que nous avions collectés sur notre page Facebook. Nous avons donc lancé un appel, mais peu de réponses nous sont parvenues. Faut-il en conclure que l’hébergement chez l’habitant est encore peu pratiqué ? Soyons prudents. Nous reproduisons tous les commentaires reçus en réponse à notre question : « Avez-vous déjà essayé l’étape dans les camping-cars et maisons de particuliers, avec l’une de ces nouvelles plateformes ? Seriez-vous prêt à l’essayer ? »

Lire aussi :
Les calories sont notre énergie, notre graisse, qui nous permet de couvrir…