Lesnevien Christophe Duclos candidat pour « Ninja Warrior »

Rédactrice passionnée depuis plus de de 15 ans. Sara vous trouve les dernières infos

Une tête bien faite dans un corps sain, voilà ce que peut définir Lesnevien Christophe Duclos, 21 ans, à l’École de génie civil en alternance, qui participera, à partir de ce samedi 7 janvier 2023, au  » Émission « Ninja Warrior », à partir de 21h10 sur TF1. Que ce soit à l’école ou en entreprise, le jeune homme trouve toujours un moment pour faire du sport en tout genre. Sa grande passion. « Je m’entraîne trois quarts d’heure à midi et trois ou quatre heures le week-end. Je fais du street workout, c’est un sport de force où vous utilisez votre poids corporel pour faire des figures ou des statiques.

Un entraînement spécial « Ninja Warrior »

Grand sportif, Christophe Duclos pratique également le parachutisme, la moto, la natation et tout ce qui lui procure une poussée d’adrénaline. Pour participer à l’émission de TF1, il a cependant suivi une formation particulière. Raté pour la saison 6, son casting personnel atypique a finalement plu à la production pour cette saison 7. « J’ai rencontré des gens formidables là-bas ».

Grand fan de « Ninja Warrior », il a regardé des heures de l’émission. « J’ai surtout travaillé avec les jambes, qui étaient explosives, j’ai fait des fentes et de la relaxation. Sur le même sujet : A Plounéour-Brignogan-Plages, les Amis du 15 août sont prêts à remonter les couvertures. A midi, je montais aussi », explique le jeune homme.

Lire aussi :
« Aficionado a los viajes. Erudito en Twitter. Escritor. Gurú del café extremo.…

Un garçon avec de nombreux défis

S’il avait un rêve lointain de devenir pilote de ligne, Christophe Duclos, réserviste de l’armée, aime davantage voyager. « J’ai beaucoup d’objectifs pour 2023. ‘Ninja Warrior’ était un rêve. J’ai passé un an sur la candidature. » Parmi les autres défis à relever cette année, « le Mont-Blanc, un marathon, le parachutisme, l’ascension d’une voie noire et bien d’autres choses… » énumère-t-il. Pour lui, le plus important est de « croire en ses rêves. Un lion se fiche de la vie d’un mouton ! », s’amuse-t-il.

À Lire  Après le patrouilleur P400 : Deux navires de guerre annoncés pour...

A voir aussi :
Qu’est-ce qui vient juste de se passer? Qu’est-ce que les cybercriminels parrainés…