L’Hôpital du Grand Paris-Nord face à la justice : « Comment considérer le service public comme un projet qui fait disparaître des centaines de lits ? »

Rédactrice passionnée depuis plus de de 15 ans. Sara vous trouve les dernières infos

Pétitionnaires, SUD Santé Solidaires AP-HP, Groupement Inter-Hôpitaux, Groupement Inter-Urgences, Collectivités locales « Pas comme ça, pas comme ça, pas comme ça ! » et des représentants d’usagers ont demandé l’annulation de l’arrêté du 14 mars du gouverneur de Seine-Saint-Denis Jacques Witkowski, selon une pétition déposée vendredi et interrogée par l’AFP.

Ils estiment que l’Assistance publique-Hôpitaux de Paris (AP-HP) « n’a pas apporté de réponse satisfaisante aux trois doutes » émis par les chercheurs dans leur avis.

Ils sont liés à la « capacité d’accueil hospitalière », aux « conditions d’accès des véhicules d’urgence » et à la « disponibilité du service maternité hospitalière ».

D’une capacité de 900 lits, le futur hôpital du Grand Paris-Nord remplacera les hôpitaux Bichat à Paris et les hôpitaux Beaujon à Clichy (Hauts-de-Seine), et assurera également les fonctions d’enseignement et de recherche.

Les opposants appellent « le nouveau ministre de la Santé à prendre position rapidement

Géré par l’AP-HP et l’Université de Paris pour un coût estimé à 1,3 milliard d’euros, le campus est prévu pour 2028 et sera installé sur le site de l’ancienne usine PSA de Saint-Ouen. Ceci pourrez vous intéresser : Christophe Robino : « Je veux redonner un vrai lieu à la médecine urbaine ».

« Comment penser un projet d’utilité publique qui entraînera la disparition de centaines de lits par rapport à la proposition actuelle ? », s’insurge Olivier Milleron, cardiologue Bichat et membre du groupe Inter-Hôpitaux.

Les opposants demandent « au nouveau ministre de la Santé de prendre rapidement position dans ce dossier symbolique et de prouver que sauver l’hôpital public devient enfin une priorité pour le gouvernement ».

À Lire  Conseils pour éviter l'inconfort lorsque vous travaillez à l'extérieur

Interrogés par l’AFP, les responsables des contrats de l’Université de Paris et de l’AP-HP n’ont pas pu commenter « sans connaître les détails » de la pétition.

PARIS : L'Ukraine et la pharmacie humanitaire internationale » La lettre économique et politique de PACA
Voir l’article :
Ni la chaleur qui dure depuis plusieurs semaines, ni l’incertitude de la…