L’hôpital Pasteur de Cherbourg-en-Cotentin ouvre grand les bras aux futurs dentistes

Written By Sara Rosso

Rédactrice passionnée depuis plus de de 15 ans. Sara vous trouve les dernières infos

L’hôpital Pasteur de Cherbourg a un projet fantastique pour élargir son offre dentaire. D’abord, agrandir et moderniser son service actuel, qui compte 3 chirurgiens-dentistes, l’accès aux soins pour les plus démunis, mais aussi un partenariat avec la faculté dentaire de Rennes, dont nous vous parlions déjà il y a quelques jours. A terme, ce partenariat devrait permettre de former 5 étudiants en médecine dentaire à Cherbourg-en-Cotentin et 3 à Valognes. A Cherbourg-en-Cotentin un plateau technique est prévu fin 2022/2023 à Tourlaville. Celui de Valognes, dans l’ancien bâtiment du laboratoire de l’hôpital, sera prêt au printemps prochain. Chaque année au 1er septembre, l’université envoie des étudiants en fin de cursus (5ème et 6ème année) effectuer leur stage d’un an à l’hôpital Pasteur de Cherbourg. Ce sont les fameux « fauteuils dentaires » initiés par l’agitation du Cotentin pour faire venir des étudiants et peut-être leur donner l’idée de s’installer éventuellement chez nous. L’opération a ainsi débuté le mois dernier avec l’accession d’un étudiant en 6e et terminale à l’université de Rennes.

J’ai au moins 500 habitants du Cotentin qui veulent que je reste ici après mes études

Charlotte Coulibaly, 23 ans, est originaire de Cherbourg et si elle a décidé de venir faire un stage de fin d’études à l’hôpital Pasteur de Cherbourg, c’était « élargir mes domaines de compétences, être hospitalisée et libérale ». Charlotte consulte à raison de 3 jours et demi par semaine en hospitalisation et une journée en cabinet libéral au cabinet Panassié-Vago à Bécquet de Tourlaville. Elle exerce sous la responsabilité d’un praticien. Mais attention, cela ne veut pas dire que Charlotte s’installe dans le Cotentin à la fin de ses études « même si j’ai déjà au moins 500 personnes, amis, connaissances qui m’ont sollicité, vraiment depuis très peu je sais que j’ai envie de faire Je deviens dentiste donc ma famille m’encourage à rester ici mais pour le moment je n’ai pas fait mon choix ». Nous avons donc un an pour convaincre Charlotte !

À Lire  Canicule : comment se protéger d'une canicule

Le Cotentin une région sinistrée par rapport au nombre de dentistes

Le Cotentin une région sinistrée par rapport au nombre de dentistes

François Xavier Karrer est arrivé de Lyon il y a 15 jours pour prendre un poste de chirurgien-dentiste à l’hôpital Pasteur de Cherbourg. Et, entre autres, le projet de tutorat entre les étudiants et l’hôpital et son glamour. Même s’il était conscient des énormes pressions dentaires sur notre territoire, il s’est étonné de la situation qu’« il y a une énorme pénurie de dentistes qui font venir les gens aux urgences de l’hôpital alors qu’il faut consulter en ville, on se gêne ». , cela prend du temps que nous devrions consacrer à nos missions prioritaires : les cas complexes, les personnes démunies, la chirurgie ou encore l’oncologie et la pédiatrie ». Mais attention, on ne prend pas rendez-vous pour consulter un dentiste à l’hôpital comme en cabinet privé – « les patients ne sont pris en charge que par le service des urgences de l’hôpital ». Philippe Brumpt est chef de service et chirurgien dentiste également à l’hôpital Pasteur de Cherbourg « la pression dentaire est beaucoup plus élevée dans la Manche qu’en Guyane où j’ai passé 12 ans. Lire aussi : Des soins dentaires de qualité pour un sourire en santé : 5 conseils pour trouver rapidement un bon dentiste. Je n’y ai jamais vu personne. « Je pleure dans mon cabinet dentaire me dit-il. : docteur mon dentiste est à la retraite il n’en a pas d’autre on a appelé 10 cabinets dentaires et personne ne veut de nous ça fait peur d’avoir des gens comme ça au bord des routes au 21ème siècle en France ». _ Sachez que dans la suite vient le bulletin national mensuel de la profession de l’appel à l’installation des dentistes dans le Cotentin.

À Lire  Camping-car : comment se protéger des fortes chaleurs ?

– Ramené à la population, il y a plus de dentistes en Martinique, Guadeloupe et Réunion que dans le Cotentin

– Il y a un dentiste pour 600 habitants dans le sud de la France contre un pour 4000 dans la Manche

Accueil en France des personnes déplacées d'Ukraine
Voir l’article :
Comment les Ukrainiens peuvent-ils visiter la France ? Les citoyens ukrainiens qui…