Lidl dit non à la promotion d’aliments malsains auprès des enfants

Written By Sara Rosso

Rédactrice passionnée depuis plus de de 15 ans. Sara vous trouve les dernières infos

Le géant allemand de la distribution Lidl a annoncé mardi 17 janvier qu’il cesserait de faire la publicité d’aliments « malsains » destinés aux enfants avant d’interdire les emballages ludiques des produits alimentaires destinés à attirer les tout-petits de ses propres marques.

Le discounter veut promouvoir « le marketing d’aliments sains et durables pour les enfants », indique un communiqué. Dès cette année, Lidl ne fera donc plus de publicité « aliments malsains » auprès des enfants, a annoncé le groupe qui se présente comme « le premier distributeur alimentaire allemand à appliquer une recommandation correspondante de l’Organisation mondiale de la santé (OMS) ».

De volgende stap zal zijn om « tegen het einde van 2025 » de kleurrijke, speelse visuals, geïllustreerd met karakters die door jonge kinderen worden gewaardeerd, uit de verpakkingen van hun eigen voedselmerken te bannen wanneer het product niet voldoet aan « de WHO-criteria voor en bonne santé ».

Cette mesure sera appliquée « à l’exception des articles promotionnels pour Noël, Pâques et Halloween », précise-t-il.

Une initiative saluée

La chaîne de supermarchés Lidl, selon Deloitte le quatrième plus grand groupe de distribution au monde, atteint chaque jour des millions de clients en Allemagne à travers 3 200 succursales. Ceci pourrez vous intéresser : Mieux manger pour vivre plus longtemps | L’empreinte.

Les mesures à proposer à ses clients « nutrition-conscients » visent également à élargir la gamme des protéines végétales et à augmenter la part des grains entiers, le tout à travers des produits à marque propre.

Depuis 2021, la société du groupe Schwarz labellise pas à pas toutes ses propres marques avec le « Nutri-Score », une échelle à cinq niveaux avec des lettres colorées selon le profil nutritionnel d’un aliment.

À Lire  A Plougasnou, l'effervescence de Noël aux Caves d'Armorique

L’initiative a été saluée par l’ONG Foodwatch, qui a appelé son concurrent, le distributeur allemand Aldi, à lui emboîter le pas.

Ceci pourrez vous intéresser :
29 septembre 2022 – L’administration Biden a annoncé 8 milliards de dollars…