L’importance du stockage écologique des centres de données

Written By Sara Rosso

Rédactrice passionnée depuis plus de de 15 ans. Sara vous trouve les dernières infos

Le stockage écoresponsable demande un engagement entier, à tous les échelons d’une entreprise. Cet article donne les clés pour sauvegarder l’environnement et en faire une marque de fabrique.

Le stockage de données respectueux de l’environnement est une préoccupation croissante. Lire aussi : Comment déterminer le prix de mon appartement pour une donation ? | Propriétés par SeLoger. Les PDG, les directeurs techniques, les actionnaires, les clients et le public sont bien conscients de la responsabilité environnementale du stockage, d’autant plus que les volumes de données continuent de croître.

Cependant, il n’est pas toujours clair ce qui constitue un stockage de données respectueux de l’environnement ou comment les équipes informatiques peuvent atteindre une responsabilité environnementale efficace. Même s’ils savent quelles mesures prendre (ce que toutes les entreprises ne savent pas), ils sont toujours confrontés à un certain nombre de défis.

Qu’est-ce que le stockage écoresponsable ? 

Le stockage de quantités toujours croissantes de données nécessite de l’électricité pour faire fonctionner le système de stockage, déplacer les données entre les systèmes, sauvegarder et répliquer les données et fournir un environnement sécurisé et fonctionnel pour l’administration.

Plus elles collectent de données, plus les entreprises ont besoin de ressources pour maintenir leurs opérations de stockage. Pour cette raison, les équipes informatiques sont de plus en plus encouragées à adopter un modèle de stockage de données plus respectueux de l’environnement. Cette pression vient des consommateurs, des employés, de la direction, des membres du conseil d’administration, des actionnaires et des sociétés d’investissement. De plus, les gouvernements réglementent les centres de données et la quantité de ressources qu’ils consomment.

Ignorer l’éco-responsabilité pourrait coûter plus cher que l’investissement requis pour une plus grande éco-responsabilité.

Au sens le plus large, le stockage de données respectueux de l’environnement affecte le moins possible l’environnement et ne contribue pas à l’épuisement des ressources naturelles. En général, les entreprises peuvent prendre les mesures suivantes :

Certaines personnes pensent que les concepts de stockage de données vert et de stockage vert sont les mêmes, mais ils sont différents. Si les efforts environnementaux et écologiques visent à protéger l’environnement, la responsabilité environnementale prend également en compte les aspects économiques et sociaux. Il tient compte des générations actuelles et futures. Les équipes informatiques doivent protéger l’environnement et répondre aux besoins commerciaux à court et à long terme de l’entreprise.

De nombreux centres de données compensent leur empreinte carbone en achetant des crédits d’énergie renouvelable, ce qui leur permet d’investir dans des sources d’énergie durables, telles que l’énergie solaire ou éolienne. Avec suffisamment de crédits énergétiques, un centre de données peut prétendre être neutre en carbone, même s’il dépend encore fortement de l’électricité produite à partir de combustibles fossiles. L’utilisation des crédits énergétiques doit faire partie d’un effort plus large de responsabilité environnementale qui comprend également la réduction de la consommation d’énergie, la conservation de l’eau et la gestion des déchets.

Comment parvenir à l’écoresponsabilité ?

Il existe plusieurs lignes directrices générales pour la planification d’une initiative de stockage de données environnementales.

Choisissez le bon équipement. Par exemple, le stockage sur bande fonctionne pour les données d’archives car il consomme moins d’énergie et génère moins de chaleur. Le stockage 100 % flash est un bon choix pour les charges de travail intensives, car les disques SSD consomment moins d’énergie et génèrent moins de chaleur que les disques durs. Tenez compte de l’efficacité énergétique lors de l’achat de tout type de système de stockage. Aussi, éventuellement remplacer les appareils existants par des appareils plus économes en énergie et moins encombrants.

Pensez vert lors de la localisation des données. Considérez soigneusement où il est le plus logique de stocker vos données. Par exemple, certains centres de données cloud sont économes en énergie et privilégient la durabilité. Il peut être plus judicieux de stocker certaines données dans un environnement périphérique, par exemple lors du traitement de données d’objets liés. Tenez compte de l’énergie et de l’équipement requis pour transférer des données entre les environnements et entretenir ces environnements. Tenez compte des ressources requises pour la sauvegarde et l’archivage des données.

Optimiser l’utilisation des ressources. De nombreuses entreprises ont des systèmes de stockage qu’elles n’utilisent pas suffisamment. Dans la mesure du possible, consolidez les données et éteignez les équipements inutiles.

Évitez le gaspillage de données. Jusqu’à 30 % des données non structurées d’une organisation peuvent être redondantes, obsolètes ou non pertinentes. Faites l’inventaire de vos données existantes pour déterminer ce qu’elles sont, où elles se trouvent, à qui elles appartiennent, depuis combien de temps elles sont là et qui peut y accéder. Cataloguez les données et utilisez la taxonomie pour les définir, les étiqueter et les regrouper. Mettre en place une politique de conservation des données.

Gérer les déchets physiques. Fournir un système pour l’élimination appropriée des composants de stockage défectueux et autres déchets électroniques.

Moderniser l’entreprise. Les équipes informatiques disposent d’outils pour simplifier et automatiser les opérations de données et de stockage. L’un d’eux est SDS (Software-Defined Storage), qui peut aider à utiliser les ressources de stockage plus efficacement. Tirez parti des technologies avancées, telles que l’apprentissage automatique ou l’analyse prédictive, pour améliorer l’efficacité et l’utilisation des ressources.

Mettre à jour les flux opérationnels. La modernisation concerne également le flux de travail et les applications. Par exemple, créez un environnement plus agile qui peut mieux répondre à l’évolution des charges de travail et des exigences de l’entreprise. Utilisez des conteneurs ou des microservices pour simplifier le développement d’applications. Adoptez un modèle d’infrastructure en tant que code pour fournir du stockage et d’autres ressources.

Optimisez l’environnement physique du système de stockage. Par exemple, la conception du flux d’air affecte l’efficacité de refroidissement des équipements de stockage. Considérez les composants CVC eux-mêmes, qui peuvent varier en termes d’efficacité énergétique et de capacité à maintenir le climat d’une pièce. Suivez la façon dont l’entreprise utilise l’eau et la quantité d’eau qu’elle peut récupérer à d’autres fins.

Suivez les paramètres essentiels. Les outils sont utilisés pour surveiller la consommation d’énergie dans le bâtiment. Par exemple, utilisez des mesures d’efficacité énergétique pour déterminer l’efficacité énergétique d’un centre de données. Utilisez les métriques d’efficacité carbone pour mesurer le dioxyde de carbone émis par votre centre de données au quotidien.

Former et éduquer. Le personnel doit comprendre les objectifs de l’entreprise, les mesures qu’elle prend pour les atteindre et la façon dont on attend d’eux qu’ils participent au processus de développement durable.

Bon nombre de ces étapes sont susceptibles d’aller de pair avec des initiatives de durabilité plus larges. Par conséquent, les administrateurs de stockage doivent travailler en étroite collaboration avec le personnel informatique et les autres responsables de l’environnement.

Défis à relever pour parvenir à un stockage écoresponsable

L’un des plus grands défis est le manque d’engagement de la direction. Les messages mitigés et les demandes contradictoires laissent les équipes informatiques incertaines de la marche à suivre. Si la direction adopte une vision à court terme, il peut être difficile pour les équipes informatiques d’atteindre le consensus nécessaire au succès des efforts de responsabilité environnementale.

L’absence de positions fortes au sommet de la hiérarchie augmente également la probabilité qu’une entreprise s’engage sur la voie de l’éco-responsabilité et fasse demi-tour dès qu’elle rencontre un obstacle. Sans un leadership efficace, des politiques clairement définies et les ressources nécessaires, les équipes informatiques auront du mal à atteindre leurs objectifs de stockage de données.

Même si la direction est engagée envers la responsabilité environnementale, il est facile d’être distrait par des changements dans les exigences de l’entreprise ou des crises imprévues. Une attaque de ransomware, par exemple, ou un ralentissement imprévu de l’activité peut rapidement obliger la direction à réévaluer et à redéfinir ses objectifs. Une entreprise peut également perdre son sens de l’engagement si elle est soudainement confrontée à des coûts imprévus.

Les entreprises qui souhaitent un stockage de données plus respectueux de l’environnement doivent être conscientes que cela a un coût et que la transition vers de nouveaux systèmes et opérations peut être difficile. Cependant, avec une planification minutieuse, vous pouvez éviter certains de ces points douloureux ou au moins minimiser leurs effets. L’éco-responsabilité est la voie de l’avenir, et les entreprises qui ne suivent pas cette voie mettent en péril leur avenir.

Pour approfondir sur Green IT

Canicule : les datacenters anglais d’Oracle et Google disjonctent
Magazine Storage 31 : Il est temps de montrer que votre IT respecte l’environnement
Cloud public : Google inaugure la région française de GCP
Sauvegarde : Veritas va rendre NetBackup entièrement autonome

A voir aussi :
Apprenez à faire votre propre évaluation immobilière en utilisant la base de…

Comment aérer un local ?

Comment aérer un local ?

Ventiler = renouveler brièvement (20 minutes à une demi-heure) une grande quantité d’air en ouvrant les fenêtres et les portes. L’air frais entre dans la maison par les pièces sèches (chambre, salon) et sort par les pièces humides (salle de bain, cuisine).

Comment ventiler une pièce fermée ? Re : aérer/ventiler un atelier sans fenêtres Donc pour faire simple et sans travaux : ouvrir la porte, mettre un ventilateur régulier sur le seuil, flux dirigé vers le garage (atelier). Il poussera l’air de l’appartement dans le garage, et autant d’air du garage sortira au-dessus du ventilateur.

Comment bien ventiler un local ?

Comment ventiler ?

  • apport d’air frais dans les pièces dites « sèches » : bureaux, salles de réunion, salon, chambre…
  • évacuation de l’air vicié et humide dans le soi-disant pièces « humides » : sanitaires, penderies, cuisine, salle de bain…
  • transfert d’air des pièces sèches vers les pièces humides.

Comment faire une bonne aération ?

L’objectif d’une bonne ventilation est le renouvellement complet de l’air. Pour ce faire, ouvrez toujours les fenêtres en grand. Une courte ventilation croisée de deux à trois minutes est ici particulièrement efficace.

Un terrain pour construire sa propre maison, vendu à partir de 900 euros
Lire aussi :
Certaines personnes préfèrent construire une maison à partir de rien plutôt que…

Quel est le meilleur refroidisseur d’air ?

Quel est le meilleur refroidisseur d'air ?

Quel est le meilleur assainisseur d’air ? Selon notre étude de marché, le rafraîchisseur d’air Klarstein MaxFresh offre le meilleur rapport qualité-prix. En effet, ses 55 watts de puissance peuvent refroidir une pièce de taille moyenne.

Quels sont les meilleurs réfrigérateurs ? 10 meilleurs désodorisants : comparatif et avis

  • OneConcept Freshboxx : le meilleur pas cher.
  • OneConcept Caribbean Blue : une alternative pas chère.
  • Klarstein Maxfresh : le meilleur de la classe moyenne.
  • OneConcept KingCool : une alternative milieu de gamme.
  • Klarstein Polar Tower Smart : le meilleur haut de gamme.

Est-ce que c’est bien un rafraichisseur d’air ?

Un rafraîchisseur d’air est un compromis idéal pour rafraîchir votre maison. Plus efficace qu’un ventilateur et plus économique qu’un climatiseur, il permet de gagner quelques précieux degrés lors des épisodes de forte chaleur.

Quel est le meilleur mini rafraichisseur d’air ?

Notre sélection Le meilleur refroidisseur d’air Refroidisseur d’air Klarstein Refroidisseur d’air mobile Klarstein Refroidisseur d’air silencieux Mini climatiseur portable Refroidisseur d’air One Concept Refroidisseur d’air Dyson …

Quel appareil pour refroidir une chambre ?

Le climatiseur est une pompe à chaleur dont le fonctionnement s’apparente à celui d’un réfrigérateur : le climatiseur aspire l’air de la pièce, le refroidit à l’aide d’un compresseur et redistribue l’air froid.

Sur le même sujet :
{{nrco.contentDetailController.content.status === « publié » ? « Contenu publié »: nrco.contentDetailController.content.status === « en attente » ? « En attente de…

Comment refroidir un local ?

Comment refroidir un local ?

Le premier, bien sûr, est l’installation d’un système de climatisation complet. Dans certaines zones, il est également possible de séparer ses surfaces en plusieurs unités plus petites – par exemple, avec des cloisons – pour faciliter l’installation d’appareils mobiles tels que des climatiseurs.

Comment ventiler le local technique ? Les locaux techniques doivent être situés autant que possible au rez-de-chaussée, où l’un de ses murs doit être un mur extérieur. Cette disposition facilite l’apport d’équipements, en particulier lorsqu’il s’agit de grands refroidisseurs installés en usine.

Comment choisir une pipe à Conflans-Sainte-Honorine ?
Sur le même sujet :
Pour tous vos travaux concernant les fuites d’eau, les WC bouchés ou…

Quelle est la différence entre un climatiseur et un rafraichisseur ?

Quelle est la différence entre un climatiseur et un rafraichisseur ?

Un climatiseur utilise un réfrigérant (appelé polluant) pour refroidir l’air, tandis qu’un rafraîchisseur d’air reproduit le processus naturel, l’évaporation. Pour cela, remplissez le réservoir d’eau et branchez-le sur le secteur (ou raccordez-le à l’arrivée d’eau).

Climeur est-il efficace ? « Cependant, les climatiseurs sont beaucoup plus efficaces que les ventilateurs, en particulier dans les régions du sud. Dans le sud, les habitants ont tendance à tremper un drap ou un rideau assez épais dans l’eau et à le suspendre au-dessus de la porte.

C’est quoi un refroidisseur d’air ?

Un réfrigérateur (aussi appelé rafraîchisseur d’air) abaisse la température ambiante en reproduisant un processus 100% naturel : l’évaporation. En particulier, l’appareil dispose d’un grand réservoir que l’on remplit d’eau avant de le brancher sur le secteur.

Est-ce que c’est bien un rafraichisseur d’air ?

Un rafraîchisseur d’air est un compromis idéal pour rafraîchir votre maison. Plus efficace qu’un ventilateur et plus économique qu’un climatiseur, il permet de gagner quelques précieux degrés lors des épisodes de forte chaleur.

À Lire  5 conseils de plombier avant de commencer les travaux