L’interdiction partielle des saveurs de la FDA profite aux bouffées

Written By Sara Rosso

Rédactrice passionnée depuis plus de de 15 ans. Sara vous trouve les dernières infos

Les cigarettes électroniques jetables et de type bouffée représentent un tiers des ventes de produits de vapotage aux États-Unis, contre moins de 2 % il y a trois ans. Cette hausse soulève des questions sur la capacité de la Food and Drug Administration (FDA) à maîtriser ce marché en pleine croissance et à appliquer ses propres règles.

Les bouffées ont commencé à inonder le marché en 2020, capitalisant sur l’ancienne popularité des appareils à dosettes JUUL. Avec de nombreuses saveurs sucrées et fruitées, ce produit est apprécié des jeunes et n’est actuellement pas soumis à la même réglementation que les autres produits de vapotage, alimentant l’essor de produits similaires.

Une interdiction des arômes qui ne s’applique pas aux puffs

Une interdiction des arômes qui ne s’applique pas aux puffs

De nombreuses cigarettes électroniques aromatisées sont toujours sur le marché en raison de l’interdiction partielle de la FDA, qui limite uniquement la saveur des dosettes de cigarettes électroniques comme JUUL, et exempte d’autres types, y compris les appareils jetables et système. Voir l’article : Canicule : le médecin pompier de Lozère donne 5 conseils pour se protéger, dans l’actualité. ouvert, rechargeable.

Cette restriction partielle a entraîné un déplacement de la consommation : les produits et arômes non disponibles en cartouches pré-remplies sont désormais proposés en e-cigarettes jetables et représentent désormais la majorité des ventes de ces produits. En mai 2020, près des trois quarts – 72,6 % – des ventes de cigarettes électroniques jetables au goût interdit en dosettes. La consommation de produits de marque puff aux États-Unis a explosé, augmentant d’environ 1 000 % (de 2,4 % à 26,5 %) chez les lycéens et de plus de 400 % (de 3 % à 15,2 %) chez les collégiens. . durant la période 2019-2020.

À Lire  Tabac : Juul banni des États-Unis

Interrogée par l’agence de presse Reuters[1], une société d’études de marché de Chicago (IRI) a révélé que les consommateurs américains ont dépensé plus de 2 milliards de dollars en cigarettes électroniques jetables au cours de l’année écoulée, dépassant la part de marché de JUUL, l’ancien leader, d’environ 3 pointes.

Gironde et Deux-Sèvres : le dentiste confirme la réglementation SAMU-Centres 15.
Voir l’article :
Actualités Désormais, en Gironde et dans les Deux-Sèvres, les dimanches et jours…

L’utilisation de nicotine de synthèse pour contourner une autre réglementation

L’utilisation de nicotine de synthèse pour contourner une autre réglementation

De nombreux fabricants de cigarettes électroniques jetables ont également eu recours à la nicotine synthétique – de la nicotine fabriquée en laboratoire et non dérivée du tabac – profitant d’une autre faille réglementaire et proposant des produits au goût sucré et fruité. Lorsque les produits à base de nicotine synthétique sont apparus pour la première fois sur le marché, certaines entreprises ont affirmé qu’ils ne relevaient pas de la réglementation de l’agence fédérale. Profitant du temps de réaction de la FDA, de nombreux fabricants de cigarettes électroniques jetables sont passés à la nicotine synthétique pour éviter les réglementations en vigueur. Ainsi, les fabricants de Puff Bar, soumis à une ordonnance de la FDA leur demandant de cesser de vendre des produits de vapotage aromatisés à base de nicotine dérivée du tabac en juillet 2020, sont revenus sur le marché quelques mois après avoir montré qu’ils utilisaient de la nicotine synthétique, leur permettant de rester sur le marché. marché.

En mars 2022, le Congrès a adopté et signé une législation stipulant que les produits à base de nicotine synthétique doivent être réglementés par le Center for Tobacco Products de la FDA de la même manière que les produits à base de nicotine dérivés du tabac. .

À Lire  Santé dentaire Quand les pauvres comptent sur la charité

Malgré cette évolution législative, la FDA n’a pas respecté le délai fixé par le Congrès pour retirer ces bouffées illégales de nicotine synthétique du marché. Selon l’organisation American Truth Initiative [2], cette inaction de la part de l’agence incite l’industrie de la nicotine à inonder le marché de nouveaux produits aux nouvelles saveurs qui plaisent aux jeunes.

Mots clés : FDA, cigarette électronique jetable, bouffée, États-Unis, vapotage, goût, goût

[1] Chris Kirkham, Arriana McLymore et Gigi Zamora, New ‘candy’ E-cigs catch fire after US regulators remove Juul flavor, Reuters, publié le 16 août 2022, consulté le 19 août 2022

[2] Elf Bar, Hyde, and Breeze – what you need to know about the rise of e-cigarettes, Truth Initiative, publié le 17 août 2022, consulté le 19 août 2022

Comité national anti-tabac

Test TCS des casques pour enfants : la sécurité ne doit pas forcément coûter cher
Voir l’article :
Touring Club Suisse/Suisse/Svizzero – TCSLorsqu’ils font du vélo, les enfants doivent toujours…