Los Angeles 2028 : le para-équestre confirmé au calendrier des Jeux

Written By Sara Rosso

Rédactrice passionnée depuis plus de de 15 ans. Sara vous trouve les dernières infos

Comme les sports équestres aux Jeux olympiques, bien que l’on ne sache pas quelles disciplines seront célébrées, les Jeux paralympiques de Los Angeles de 2028 comprendront des épreuves para-équestres. Il n’est pas surprenant que ce soit l’équitation de para-dressage, la seule discipline développée et un peu universelle, qui figure au programme JP sans interruption depuis 1996. Le conseil d’administration du Comité international paralympique (CIP) a confirmé hier cette bonne nouvelle.

L’équitation de paradressage sera représentée ainsi que vingt et un autres sports. Les Jeux Paralympiques se dérouleront du 15 au 27 août 2028, après les Jeux Olympiques prévus du 14 au 30 juillet. Si elle a déjà accueilli les Jeux Olympiques à deux reprises, en 1932 et 1984, la Cité des Anges va recevoir ses premiers Jeux Paralympiques.

Rappelons que, comme aux Jeux Olympiques, les coureurs concourent à égalité et sont évalués selon le degré de handicap. Les personnes ayant des capacités fonctionnelles et des profils similaires sont réparties en cinq classes compétitives (I à V). Le couple doit présenter la marche au 1er degré. Le trot est ajouté en II. et III. une séquence spécifique de figures et interprétée en musique.

« Nous sommes très fiers de voir le dressage inclus dans le programme paralympique 2028 », a déclaré Sabrina Ibáñez, secrétaire générale de la FEI et présidente de l’Association des sports paralympiques (APSO). « Avec une longue tradition équestre, les États-Unis sont devenus au fil des ans un pays dont l’excellence équestre est reconnue sur la scène internationale. De plus, Los Angeles, avec sa magnifique toile de fond des montagnes de Santa Monica et ses installations de compétition et d’entraînement à la pointe de la technologie, est un endroit idéal pour les Jeux Paralympiques. Mais Los Angeles est aussi une ville fortement engagée dans la diversité et l’inclusion, qui est aussi une priorité de notre fédération internationale. L’équitation a toujours été un sport accessible, et la communauté para est bien consciente de l’immense pouvoir des chevaux pour les personnes handicapées. Les Jeux Paralympiques de Tokyo ont marqué un tournant pour notre sport, avec de meilleurs résultats que jamais et une augmentation du niveau de difficulté de l’épreuve. Le fait qu’il n’y avait pas un seul cheval d’école à Tokyo témoigne en soi de la croissance et du développement de ce sport. Nous espérons que le paradressage atteindra des sommets encore plus élevés à Los Angeles et que les gens qui viendront voir le paradressage en direct repartiront avec une certaine compréhension de la passion qui anime notre sport.

À Lire  30 meilleures montres intelligentes pour hommes en 2022 : après avoir exploré les options

La FEI a été l’un des premiers organismes sportifs internationaux à régir et à réglementer le para-sport à l’échelle mondiale, aux côtés de ses disciplines valides, lorsqu’elle a rejoint ses rangs en 2006. Le Conseil para-équestre a été créé en 2006 lorsque la gouvernance du sport para-équestre a été déplacée. de l’IPC selon la FEI. Parallèlement, la FEI crée la Commission des athlètes pour toutes les disciplines FEI (valides et para), dont le premier président est le britannique Sir David Lee Pearson, quatorze fois médaillé d’or paralympique. Au fil des ans, le para-équestre s’est davantage intégré aux structures gouvernantes et aux championnats du monde FEI, ce qui a permis son développement progressif.

Lors de l’Assemblée générale de la FEI 2020, le président du comité para-équestre est devenu membre votant du conseil d’administration de la Fédération, « qui veille à ce que ce sport ait sa place dans les discussions aux côtés des disciplines en vigueur », salue la FEI. D’autres initiatives de gouvernance incluses dans les spécifications de candidature pour les hôtes d’événements de la FEI exigent que les championnats du monde et continentaux pour les athlètes para et valides se déroulent au même endroit. « La FEI est en train d’élaborer un manuel pour aider les comités organisateurs à planifier l’accessibilité des événements équestres », a ajouté la FEI. « Par ailleurs, FEI Solidarité et Para Dressage ont collaboré pour créer la série FEI Para Dressage World Challenge, un programme de développement effectif à partir du 1er janvier 2023. Cette série a pour objectif de proposer aux athlètes qui ne peuvent participer à des épreuves internationales pour des raisons financières ou géographiques, la possibilité de participer à des événements dans son propre pays. Ces compétitions ont été créées pour aider les fédérations nationales à développer le paradressage et à combler le fossé entre les compétitions nationales et internationales de haut niveau. Bien que ces initiatives descendantes aient été importantes pour le développement du sport para-équestre au sein des structures de la FEI, elles ont également eu un impact positif sur les attitudes générales envers le handicap et l’inclusion au sein de la communauté équestre en général », conclut le communiqué de presse.