Lot et Garonne. Le centre médical de garde ouvre ses portes

Rédactrice passionnée depuis plus de de 15 ans. Sara vous trouve les dernières infos

Rejoignant le service des urgences, le centre médical de garde a désormais rouvert ses portes ce samedi 5 mars 2022, malgré le manque de soutien de l’ARS.

Par Anaelle Montagne

Publié le 5 mars 22 à 8:26

Mis à jour le 5 mars 22 à 15:09

La Maison Médicale de Garde, qui vise à favoriser la collaboration entre le service des urgences et les médecins généralistes, a ouvert ses portes ce samedi 5 mars 2022.

Principe : supprimer partiellement les gardes des médecins généralistes les week-ends, jours fériés et jours fériés devant se tenir à la Maison Médicale de Garde. Il est situé à l’hôpital de Marmande, dans le bâtiment du service des urgences à côté.

En ce moment, à côté des urgences, il y a donc un conseil de médecine générale, où les médecins généralistes peuvent donner des conseils.

En semaine, des médecins sont présents dans les lieux de garde habituels, par exemple Marmande, Casteljaloux, Miramont de Guyenne et Tonneins.

Les week-ends et jours fériés, pour les patients qui en ont besoin, les médecins de garde ne seront plus dans leurs services, mais en MMG. Il sera ouvert de 9h à 21h ; une cinquantaine de médecins libéraux se partageront la garde.

Avec ou sans accord

L’unité du terrain, la proximité entre les urgences et les médecins spécialistes au travail, faciliteront grandement notre travail. A voir aussi : Fatigué quand il fait chaud ? C’est bon signe !.

À l’heure actuelle, les médecins urgentistes sont obligés de faire de la médecine générale comme médecine d’urgence, a-t-il déclaré. Cela affecte la qualité de la prise en charge des usagers et entraîne des problèmes croissants de recrutement du personnel, mettant ainsi en péril le service des urgences.

À Lire  Huit conseils pour protéger votre smartphone de la surchauffe

L’accord de la Régie régionale de la santé, ils ont beaucoup attendu. Alors ou sans elle, ils ont décidé d’ouvrir ce centre de santé : la sécurité du service en dépend.

« L’ARS ne nous soutiendra que si le projet marche », a déclaré Laurent Maillard.

La Maison Médicale de Garde est un « projet expérimental », mais « nous sommes dans l’urgence et donc il faut agir » selon Michel Ceruti, responsable de l’association d’usagers « Urgences : accès aux soins pour tous ».

Nous l’ouvrons pour que le service ne s’arrête pas. C’est une attente, pas une menace. Nous sommes au pied du mur, alors nous essayons, avant de nous faire prendre, de trouver une solution.

Interrogé sur le respect des règles, le médecin-chef des urgences soupire : « On va faire respecter, oui ; mais on me dit souvent des règles, sauf qu’on ne nous donne pas les moyens de respecter ces règles. Donc il faut être créatif. » nous le faisons, nous devons essayer. »

Canada : le gouvernement propose de répercuter la taxe sur les produits de vapotage de nicotine
Voir l’article :
Mis à jour le 19/04/2022 à 09h54Un e-liquide d’une contenance de 30ml…

Le 15 : la porte d’entrée des urgences 

L’accompagnement de l’ARS est pourtant indispensable au bon déroulement du projet. Pour assurer la connexion des usagers, d’abord, et aussi pour étendre le projet à l’ensemble du secteur.

« Cette loi de médecine d’urgence doit être délivrée à l’ensemble du service pour fonctionner », a déclaré Laurent Maillard.

Appelez le 15 avant de vous présenter aux urgences : c’est une réaction que le service juge important de prendre, tous ceux qui veulent s’y rendre. L’accès au centre de santé de garde sera donc réglementé d’ici le 15, ce qui réduira l’encombrement du service.

À Lire  Alerte canicule : Finisterre est mis sous surveillance orange à partir du dimanche 17 juillet / Actualités / Accueil

Sur le même sujet :
Fini les bagages lourds et les objets encombrants : grâce à ces…