Lot-et-Garonne : week-end découverte à l’école de parachutisme

Rédactrice passionnée depuis plus de de 15 ans. Sara vous trouve les dernières infos

C’est dans une atmosphère de camaraderie sincère que l’école de parachutisme d’Agen, située sur l’aérodrome d’Agen, a organisé ses portes ouvertes ce week-end. Un soleil printanier qui permet au Pilatus, avion emblématique du club, de traverser le ciel au-dessus de la Garonne dans de bonnes conditions.

« Nous sommes une petite école associative agréée par la Fédération Française de Parachutisme. Cela nous permet de conserver une ambiance conviviale, presque familiale et nous sommes très attachés à cet esprit associatif » explique Christine, bénévole au Club depuis de nombreuses années avant de poursuivre : « le parachutisme est grandiose. C’est une combinaison entre le frisson de la chute libre à plus de 200 km/h et la sensation de voler comme un oiseau calme sous voiles ». Un avis partagé par Alexie Robin, 22 ans, venue tenter l’expérience du saut en tandem offert pour son anniversaire par ses proches.

« J’ai toujours voulu faire du parachutisme. C’est impressionnant ! J’en vois déjà d’autres sauter mais encore plus quand on décolle. Les sensations sont différentes pendant et après la chute libre. Une fois la voilure ouverte, on a vraiment l’impression de voler. On parle beaucoup dans les airs. Le professeur m’a fait visiter Agen qui se voit du ciel » raconte Alexie, à peine retombée au sol, qui n’a pas l’intention de sauter à nouveau tout de suite mais qui envisage d’offrir le baptême à d’autres ensemble.

Une quinzaine de chanceux comme Alexie ont pu monter dans l’avion et sauter ensemble ce week-end pour découvrir le saut en parachute et la vie d’une école de parachutisme. Plus de deux cent cinquante sauts ont été effectués lors des vingt tirages effectués lors des journées portes ouvertes. Des rotations qui mêlent sauteurs en tandem, en formation et confirmés.