Lyon : le patron d’un club échangiste condamné à de la prison…

Rédactrice passionnée depuis plus de de 15 ans. Sara vous trouve les dernières infos

Le gérant a profité de la fermeture de l’établissement pendant le confinement.

Ce lundi, le patron du club échangiste situé rue Sainte-Marie des Terreaux, dans le premier arrondissement de Lyon, a été jugé en direct. Ce dernier a été condamné à 18 mois de prison pour trafic de stupéfiants, dont 12 mois avec sursis. L’homme a également dû suivre un traitement pour mettre fin à sa dépendance à la cocaïne et s’est vu interdire de posséder des armes pendant les 5 années suivantes.

L’individu de 47 ans a installé une culture intensive de cannabis de 140 pieds à son club libertin, « Le Sun ». Un espace de 100 m2 a été aménagé dans le bâtiment. Plus de 74 kg de drogue ont été saisis ainsi que plusieurs armes. Ce sont des habitants qui ont alerté la police après avoir senti l’odeur âcre du cannabis, ce qui a conduit à la mise en place d’un chien de garde.

Les enquêteurs ont alors filé le gérant, un homme de 47 ans, interpellé après une faute à la Curis-au-Mont-d’Or. Lors de ce contrôle, les policiers ont découvert que l’automobiliste avait caché des couteaux, deux pistolets 6,35 chargés et 500 grammes de cocaïne. Outre les 74 kg de cannabis retrouvés dans son club, une perquisition à son domicile a également permis aux enquêteurs d’obtenir un pistolet à pompe et 700 euros.

Dans cette affaire, un ami du patron du club libertin a également été condamné. Arrêté lors d’une opération dans l’immeuble, l’homme possédait un commerce CBD à Lyon. Il a reçu une peine de prison avec sursis de 5 mois, a été reconnu coupable d’avoir donné des conseils pour la culture de la drogue.