Maison : 4 questions à se poser avant de construire une véranda

Photo of author
Written By Sara Rosso

Rédactrice passionnée, Sara vous présente les nouveaux faits d'actualité 

Plus de 80 000 vérandas sont installées chaque année en France. Jardin d’hiver, cuisine d’été, chambre ensoleillée ou salon, cette extension permet de gagner de la place tout en profitant d’une vue panoramique et d’un supplément de lumière. Vous avez décidé de sauter le pas ? Pour ne pas regretter votre investissement, il s’agit de se poser les bonnes questions.

Quelles sont les démarches nécessaires ?

Quelles sont les démarches nécessaires ?

Dans la plupart des cas, il ne découpera pas l’énoncé de travail préliminaire et le dossier de documentation de votre projet d’accompagnement. Cette démarche est obligatoire pour toute extension de votre logement de plus de 5 m2 d’emprise au sol ou de surface au sol et jusqu’à 20 m2. Et attention à bien respecter les prescriptions de votre plan local d’urbanisme (PLU) ou de votre plan d’occupation des sols (POS), sinon votre projet sera rejeté.

Pour ceux qui ont la folie des grandeurs, il faudra demander un permis de construire au-delà de cette limite. Ce n’est qu’en agglomération des communes couvertes par un PLU ou un POS que la déclaration préalable de travaux suffit jusqu’à 40 m2. Et encore une fois, cela signifierait que vous devez dépenser pour ces processus. En copropriété, il faut aussi obtenir l’accord des copropriétaires en assemblée générale.

Le recours à un professionnel est-il obligatoire ?

Le recours à un professionnel est-il obligatoire ?

S’il est conseillé de faire appel à un spécialiste pour installer votre véranda dans les meilleures conditions et s’assurer qu’elle est bien isolée et étanche, la question de l’intervention d’un architecte peut également se poser. En effet, la législation vous oblige à faire appel à ce professionnel pour tout projet d’agrandissement qui porte la construction existante à plus de 150 m2 de surface totale de plancher ou d’emprise au sol. Il suffit donc que votre maison impose déjà l’ajout d’une véranda, aussi petite soit-elle, qui vous oblige à passer par un architecte. Malgré le surcoût, c’est aussi un gage de qualité et la garantie de concevoir un projet sur-mesure.

Quelle fonction donner à cette extension ?

Quelle fonction donner à cette extension ?

Il est impératif que vous définissiez clairement l’utilisation que vous souhaitez faire de votre future véranda. Et pour cause, si cette extension a vocation à faire partie intégrante des pièces à vivre de la maison, elle doit être conçue comme telle, avec une structure et une isolation adéquates. A l’inverse, la véranda dite froide, autrement dit utilisable uniquement par beau temps, est moins complexe et coûteuse à réaliser.

La fonction de cette excroissance est donc déterminante dans le choix du mode de conception, de la surface recherchée, de l’orientation ou des matériaux.

Quel type de structure choisir ?

Quel type de structure choisir ?

Pose encastrée, semi-encastrée ou rembourrée sur un angle de la maison… tout est possible, sachant que les côtés et les aspects peuvent prendre plusieurs formes. La grande majorité des installations sont en aluminium, un matériau populaire pour l’amincissement des profilés et la variété de couleurs disponibles. Cela dit, il existe des versions en acier, plus résistantes mais qui craignent trop d’humidité, et d’autres en bois (à traiter régulièrement).

Côté toit, vous avez toujours le choix entre du 100% verre pour un maximum de lumière mais aussi une forte chaleur si les vitrages ne sont pas assez performants, ou un toit semi-opaque ou opaque pour une meilleure isolation.

Quelle taille véranda sans permis de construire ?

Quelle taille véranda sans permis de construire ?

Pour les vérandas d’une surface inférieure à 20 m2, une simple déclaration auprès de la commune de votre commune suffit. De même, si votre véranda est réalisée en zone urbaine, un permis de construire n’est pas nécessaire jusqu’à 40 m2.

Quelle est la superficie maximale sans permis de construire ? La nouvelle construction doit être supérieure à 5m2 et inférieure à 20m2 (empreinte et plancher). En cas d’extension, si votre projet est en Zone Urbaine PLU, il doit être compris entre 5m2 et 40m2 (emprise au sol et surface au sol)

Est-ce qu’une véranda est imposable ?

Par conséquent, la construction d’une véranda aura effectivement un impact sur votre taxe foncière. La déclaration d’ajout d’une véranda doit être faite par le propriétaire auprès de l’administration fiscale dans les 90 jours suivant la fin des travaux.

Quelle surface de véranda est imposable ?

Mais un porche est-il systématiquement taxable ? La réponse est non. En effet, de telles constructions d’une superficie inférieure à 20 m2 sont exonérées. Pour une véranda supérieure à 20 m², une taxe véranda s’applique.

Quelle alternative au parasol ?

Des alternatives au parasol pour se mettre à l’ombre !

  • 1 – Terrasse couverte. Dans la continuité de votre habitation ou non, vous pouvez simplement poser des colonnes et un vrai toit. …
  • 2 – L’auvent. Aujourd’hui, le magasin a une assez mauvaise image. …
  • 3 – La pergola. …
  • 4 – L’écran extérieur. …
  • 5 – Arbres.

Quels critères pour déclarer une véranda ?

Véranda entre 5 et 20 m² Si la surface au sol de votre future véranda est comprise entre 5 et 20 m², alors vous devez faire une simple déclaration préalable de travaux. Il vous suffit de remplir le formulaire Cerfa 13404*07 téléchargeable en ligne ou obtenu sur simple demande auprès de la commune.

Comment savoir si je peux faire un porche ? La surface du futur projet est-elle comprise entre 5 et 20m² (40m² si vous habitez en zone urbaine) ? Une déclaration préalable à la commune est requise. Enfin, pour une véranda dont le sol dépasse 20m² (40m² en zone urbaine), vous devez obtenir un permis de construire.

Est-ce qu’une véranda est imposable ?

Par conséquent, la construction d’une véranda aura effectivement un impact sur votre taxe foncière. La déclaration d’ajout d’une véranda doit être faite par le propriétaire auprès de l’administration fiscale dans les 90 jours suivant la fin des travaux.

Quelle surface de véranda est imposable ?

Mais un porche est-il systématiquement taxable ? La réponse est non. En effet, de telles constructions d’une superficie inférieure à 20 m2 sont exonérées. Pour une véranda supérieure à 20 m², une taxe véranda s’applique.

Quelle chape pour une véranda ?

Les chapes de sable et de ciment pré-mélangées, mélangées en usine puis livrées sur le lieu de travail, apportent une assurance qualité supplémentaire sur les chapes mixtes sur site et permettent d’obtenir un matériau plus homogène.

Quelle chape pour une véranda ? L’épaisseur de la tourbe La dalle de fondation (ou fond) doit avoir une épaisseur minimale de 4 cm. La dalle de la véranda (coulée en béton armé) peut avoir une épaisseur de dix centimètres.

Quelle Epaisseur de dalle pour véranda ?

Dalle de véranda L’épaisseur de cette nouvelle dalle de béton pour la véranda devrait être d’environ 15 cm. Il est possible, lorsque la dalle est complètement sèche, de réaliser une chape de finition ou un enduit de ragréage afin d’éliminer les imperfections ou de rattraper une mauvaise irrégularité de la dalle.

Comment faire une dalle pour monter une véranda ?

La dalle. Une fois les fondations creusées, une dalle isolée doit être réalisée, cette dalle sera composée de Polyane au sol afin d’éviter les rajouts d’humidité du sol, d’une isolation type polystyrène d’environ 5 cm et d’un treillis soudé pour le Renforcement de l’ensemble une épaisseur de dalle d’environ 20 cm.

Quelle dalle terrasse poser dans une véranda ?

La véranda est installée sur une dalle de béton. Il est exclu de prévoir l’installation d’une véranda sur dalles de jardin, ou sur un sol parfaitement dallé. La préparation du substrat de votre porche est la première étape de son installation.

Laisser un commentaire