Malade volant : comment faire ?

Written By Sara Rosso

Rédactrice passionnée depuis plus de de 15 ans. Sara vous trouve les dernières infos

Stent, fièvre, otite moyenne… Voyager en avion quand on est malade est parfois déconseillé. L’altitude et la pression atmosphérique inférieure peuvent être risquées. Des conseils pour partir dans les meilleures conditions avec le Dr. Christine Cheung et Dr. Frédérique Thiennot.

Prendre l’avion avec un stent 

Prendre l'avion avec un stent 

« Il est possible de voyager après la pose d’un stent dans les artères coronaires », explique le Dr. Christine Cheung. Cependant, vous devez attendre quatorze jours avant de voler. Cependant, il y a quelques précautions à prendre. Sur le même sujet : Conseils santé : que faire en cas de piqûres d’abeilles ou de guêpes ?. Si vous souffrez d’insuffisance cardiaque après un infarctus, il est préférable de demander l’avis de votre cardiologue. Il peut être judicieux d’inclure les rapports d’hospitalisation.

10 façons naturelles de repousser les moustiques
Voir l’article :
Pour ne pas gâcher vos soirées d’été, découvrez notre sélection de recettes…

Prendre l’avion avec de la fièvre  

Prendre l'avion avec de la fièvre  

« Il n’y a pas de contre-indication à voler avec de la fièvre », précise le Dr. Christine Cheung. En cas d’inconfort, il est possible de prendre du paracétamol pour faire baisser la température.

Canicule : 7 mauvaises idées sur la protection contre la chaleur
Ceci pourrez vous intéresser :
Cette année, la France fait face à la première canicule avant le…

Prendre l’avion avec un rhume 

Prendre l'avion avec un rhume 

« Il est possible de voler avec un rhume », explique le Dr. Christine Cheung. Cependant, certaines précautions sont nécessaires si vos oreilles sont bouchées. Lorsque vous avez un rhume, la trompe d’Eustache, le conduit qui relie l’oreille interne et les fosses nasales, est en fait obstruée. Ce phénomène peut être accentué par les avions. Pour limiter les effets des variations de pression, voici quelques conseils : Pincez bien votre nez tout en gardant la bouche fermée. N’hésitez pas à bâiller ou à avaler plusieurs fois lorsque vous sentez que vos oreilles se bouchent. Vous pouvez également mâcher de la gomme pour rétablir la pression, notamment lors du décollage ou de l’atterrissage, les périodes les plus sensibles. Pensez également à utiliser un décongestionnant avant et pendant le vol pour déboucher les trompes d’Eustache.

Canicule : conseils pour se protéger des fortes chaleurs
Lire aussi :
Publié le 17/06/2022 21:00 Mis à jour le 17/06/2022 17:03Vendredi 17 juin,…

Prendre l’avion avec un problème d’oreille 

Prendre l'avion avec un problème d'oreille 

La chute de la pression atmosphérique peut provoquer des perturbations de l’équilibre de l’oreille, entraînant une sensation d’oreille bouchée parfois douloureuse. Ce symptôme survient généralement lors du décollage et de l’atterrissage. « Il faut éviter de prendre l’avion en cas de problème d’oreille », explique Frédérique Thiennot, médecin urgentiste en Ariège. Ceci est particulièrement important pour les enfants, où les otites sont fréquentes et qui sont moins capables d’égaliser la pression dans leurs oreilles. « Vous êtes à risque de barotraumatisme, qui se manifeste par une douleur à l’oreille liée à une inflammation ou à une déchirure du tympan ou à une lésion de l’oreille moyenne. »

Santé : Hôpital de Troyes : faut-il étendre la réglementation des urgences à la rentrée ?
Ceci pourrez vous intéresser :
Comment se faire rembourser une consultation aux urgences ? Le patient est…

Prendre l’avion avec une otite 

Prendre l'avion avec une otite 

« Il est contre-indiqué de voler avec une otite moyenne, rappelle le Dr Christine Cheung. Cela risque de provoquer une rupture du tympan et des saignements. »

Prendre l’avion avec un plâtre 

Il n’est pas rare que les mains et les pieds gonflent pendant le vol en raison des différences de pression dans la cabine. Le risque lorsque le pansement est fermé est qu’il soit trop serré. Il est à noter que les déplacements à longue distance, notamment aériens, favorisent les accidents thromboemboliques. « Un risque encore plus grand avec un plâtre », admet le Dr. Christine Cheung.

Prendre l’avion après une opération 

« Il est contre-indiqué de prendre l’avion dans les quatorze jours qui suivent l’intervention, précise le Dr Christine Cheung. Des bulles se forment dans l’œil. Après pose de prothèses orthopédiques, il y a essentiellement un risque accru de phlébite ».

Prendre l’avion enceinte 

Le moment « idéal » pour voyager en avion pendant la grossesse est le deuxième trimestre de la grossesse. Il est déconseillé de partir au 1er trimestre en raison du risque de fausse couche, qui est relativement fréquent. En cas de problème, il est en effet préférable que vous puissiez consulter rapidement votre médecin. A noter que les désagréments fréquents au cours des trois premiers mois de grossesse, comme les nausées, sont amplifiés dans l’air. Il est fortement déconseillé de voyager au troisième mois de grossesse car le risque de complications est important. Il est fortement recommandé de porter des bas de contention pour éviter la thrombose veineuse.

Maladies empêchant de prendre l’avion

« Il est fortement déconseillé de prendre l’avion en lien avec une épilepsie mal contrôlée », explique le Dr Christine Cheung, « cela augmente le risque d’avoir une crise. » Certaines maladies pulmonaires telles que le pneumothorax sont contre-indiquées pour les voyages en avion.

Merci au Dr. Christine Cheung, médecin généraliste dans les Alpes-Maritimes et Dr. Frédérique Thiennot, médecin urgentiste en Ariège.

Comment ne pas avoir mal dans l’avion ?

Comment éviter le mal de l’air ? Si possible, essayez de voyager la nuit afin de pouvoir vous endormir plus facilement pendant le vol. Sinon, fermez les yeux et gardez la tête immobile. Tenez-vous en à de plus petits repas, évitez le café et l’alcool avant les vols.

Comment ne pas attraper le mal des mouches ? Allongez votre siège autant que possible et restez allongé, la tête inclinée vers l’arrière. Évitez les excès alimentaires et l’alcool. Votre médecin peut également vous prescrire un traitement préventif contre le mal des transports.

Comment éviter le mal d’oreille en avion ?

Des solutions pour limiter les douleurs aux oreilles lors de la mastication de chewing-gum (chewing-gum) ; bâille; l’effet de la déglutition (avaler de la salive, sucer un bonbon ou boire lentement); La méthode Valsalva (pincer le nez et expirer lentement en gardant la bouche fermée) pour ouvrir la trompe d’Eustache.

Pourquoi j’ai mal aux oreilles dans l’avion ?

Le transport aérien s’effectue à haute altitude, généralement autour de 10 000 mètres. À haute altitude, la pression atmosphérique chute, ce qui peut provoquer une gêne au niveau de l’oreille. À l’intérieur de l’oreille moyenne, la pression est généralement la même qu’à l’extérieur du corps.

Quelle sensation quand on prend l’avion ?

Lors d’un voyage en avion, nous pouvons être confrontés à des turbulences atmosphériques, qui se manifestent généralement par des chocs et des vibrations ressentis dans la cabine. Certes, ces sensations peuvent impressionner, mais en vérité, elles amplifient la réalité physique…

Comment êtes-vous rassuré lorsque vous prenez l’avion ? Soyez pepouze, tout comme Chirac !

  • Faites confiance aux statistiques. …
  • Des faits qui mettent les choses en perspective. …
  • Dites-vous que vos peurs n’empêcheront pas l’accident. …
  • Partagez vos préoccupations. …
  • Faites du vol un moment agréable. …
  • Préparez-vous aux turbulences (et sachez que ça ne tue pas)…
  • Comprendre le fonctionnement d’un avion.

Est-ce que l’avion fait gonfler ?

Le gonflement des chevilles est dû à la pression atmosphérique dans l’avion et à la position assise. Plus le vol est long, plus le sang s’accumule dans les pieds et les jambes et plus le chemin du retour vers le haut du corps devient compliqué.

Comment eviter le malaise vagal en avion ?

privilégier une place au niveau des ailes de l’avion ; Évitez de boire du café, des boissons gazeuses ou alcoolisées pendant le voyage ; Mangez léger mais régulièrement pendant le voyage.

Quelle raison médicale pour annuler un voyage ?

Pour des raisons médicales : maladie ou accident, naissance prématurée, décès… Pour des raisons familiales : second mariage avec le fils, mais aussi séparation, divorce, décès d’un proche… Pour des raisons professionnelles : licenciement, annulation inopinée de votre congé par votre employeur contre rémunération…

Quel type de certificat médical pour une annulation de voyage ? Depuis le 04.04.2014, la loi autorise également la création d’une attestation décrivant « l’état de santé actuel » pour l’assurance annulation de voyage (et autres « assurances non-vie »). Afin d’agir conformément à la loi, il est indiqué de remettre le certificat au patient, qui pourra alors le transmettre à qui de droit.

Qu’est-ce que l’assurance annulation voyage ?

L’assurance annulation de voyage est une garantie de remboursement des frais d’annulation retenus par les voyagistes et les hébergeurs si une cause imprévisible indépendante de votre volonté vous contraint à annuler votre séjour.

À Lire  Canicule : trouvez des endroits pour vous rafraîchir et vous hydrater