UBS déçu malgré les bonnes performances de la gestion de fortune

Rédactrice passionnée depuis plus de de 15 ans. Sara vous trouve les dernières infos

Le groupe suisse a bien terminé l’année. Au quatrième trimestre, elle a affiché une hausse de 23% de son bénéfice net, à 1,65 milliard de dollars (1,5 milliard d’euros), contre 1,28 milliard anticipé par le consensus des analystes fourni par la banque.

La performance a été tirée par la dynamique de l’activité de gestion de patrimoine, qui a vu son bénéfice avant impôt bondir de 88 % au cours des trois derniers mois de l’année, à 1,1 milliard de dollars. UBS a spécifiquement réclamé 23,3 milliards de dollars d’entrées nettes pour la division entre octobre et décembre. L’automne dernier, son compatriote du Credit Suisse, aux abois, avait fait état d’importantes sorties de fonds dans le contexte de la grande incertitude entourant son avenir.

Pour l’ensemble de l’année, UBS a enregistré un bénéfice avant impôts de 9,6 milliards de dollars, en hausse de 1 %, et un bénéfice net de 7,6 milliards de dollars (+2 %).

L’action baisse

De bons chiffres de facturation qui n’empêchent pas le plongeon. Mardi midi, il reculait de 3,5%, à 19,1 francs suisses. Sur le même sujet : ADA, une cryptomonnaie en crise – L’AT du Lundi. Les avertissements des dirigeants sur un environnement économique qu’ils perçoivent comme « incertain » peuvent décevoir les investisseurs.

Un analyste de la Zuercher Kantonalbank cité par Reuters estime également que les bons résultats 2022 bénéficient d’éléments extraordinaires et notamment du taux d’imposition plus bas que prévu.

À Lire  Quelques critères importants à prendre en compte lors du choix de votre banque en ligne

Comme l’ensemble du secteur, UBS a également souffert en banque d’investissement en fin d’année dernière. Le bénéfice avant impôts de la succursale a plongé de 84 %, à 112 millions de dollars, au quatrième trimestre.

Les dirigeants ont annoncé une augmentation de 10 % du dividende à 0,55 $ et prévoient de racheter plus de 5 milliards de dollars d’actions d’ici 2023. Le ratio CET1, une mesure de la solidité financière d’une banque, est passé de 14,4 % le 30 septembre à 14,2 % fin décembre. . .

Alors qu’UniCredit Italie a également annoncé mardi ses comptes 2022, des publications de nombreuses banques européennes sont attendues la semaine prochaine. BNP Paribas publiera ses résultats annuels le 7 février, Société Générale le 8 février, Credit Suisse et Crédit Agricole le 9 février.

Ceci pourrez vous intéresser :
Le conseil municipal s’est réuni mardi 24 janvier, sous la présidence du…