Manger durablement : défis, astuces et pistes d’action

Written By Sara Rosso

Rédactrice passionnée depuis plus de de 15 ans. Sara vous trouve les dernières infos

Saviez-vous qu’en moyenne, l’alimentation représente 24% de l’empreinte carbone d’un Français ? Que les agriculteurs ne reçoivent que 6 % de la quantité totale de nourriture, après déduction de leurs coûts de production ? La nourriture n’est pas une question de santé et de bien-être personnels. C’est aussi un enjeu majeur dans la lutte contre les inégalités sociales et économiques et le changement climatique.

Pollution de l’environnement, perte de biodiversité, inégalité d’accès à la nourriture, perte de nourriture, pauvreté des petits producteurs… : derrière notre assiette se cachent les dégâts causés par le système agricole et alimentaire sur l’environnement, notre alimentation et notre mode de vie.

Sommaire

Un système agricole et alimentaire qui creuse les inégalités

Un système agricole et alimentaire qui creuse les inégalités

Il est important d’engager un changement radical de ce système afin de garantir une plus grande égalité au sein du secteur de la production alimentaire, dans le respect de notre planète et de notre droit à une alimentation saine et durable. Sur le même sujet : Gilles Goujon : « Il y a plus de stress en cuisine qu’à la télévision ».

Le système agricole et alimentaire actuel n’a pas échappé à l’impact de la mondialisation et de l’ultra-libéralisation des échanges de ces dernières décennies. Basé sur une logique capitaliste, il se caractérise par une forte combinaison d’agro-industrialisme en bouleversant l’agriculture familiale et paysanne, ainsi que par une focalisation sur l’augmentation des rendements qui conduit à la dépendance aux énergies fossiles et aux intrants chimiques.

Ce modèle, où le pouvoir et la richesse sont détenus par quelques acteurs qui contrôlent les marchés, est à l’origine d’inégalités sociales et économiques. Elle réduit le pouvoir commercial des petits producteurs face au pouvoir des consommateurs (supermarchés, grands acteurs de l’agro-alimentaire), alors que les travailleurs des filières ne sont pas rémunérés .es à un salaire décent, à commencer par les femmes, qui sont les plus exposées.

Cette situation conduit à un paradoxe : des millions de femmes et d’hommes qui produisent les aliments que nous consommons vivent dans la pauvreté et souffrent de la faim, tandis que l’industrie alimentaire fait des profits énormes.

1% des fermes mondiales contrôlent plus de 70% des terres agricoles (1) tandis que 50% des producteurs alimentaires produisent la moitié des ventes alimentaires mondiales (2).

Moins de 13% des femmes dans le monde possèdent leur propre terre. En France, ils ne représentent que 24 % des chefs d’exploitation.

Lire aussi :
Une bonne alimentation joue un rôle important dans notre santé. Il réduit…

De la fourche à la fourchette : un système qui alimente la crise climatique

De la fourche à la fourchette : un système qui alimente la crise climatique

Les supermarchés et les agents (gros courtiers, grossistes) prélèvent à eux seuls près de 90 % du prix final payé par le client, ne laissant que 6,5 % en moyenne aux ouvriers et industriels (3).

Tueur climatique, les systèmes agricoles et alimentaires souffrent également de ses effets. Jusqu’à 37 % des émissions mondiales de gaz à effet de serre (GES) (4) en sont la cause, un chiffre qui couvre toutes les étapes, de la production de nos aliments à leur transport et à leur production, et inclut également les pertes et le gaspillage de nourriture.

En outre, l’agriculture industrielle, par l’utilisation massive d’eau et d’intrants chimiques (pesticides, herbicides, fongicides, engrais), contribue à la déforestation, à l’épuisement des ressources, à la pollution des sols et de l’eau et à la perte d’animaux d’élevage et sauvages. et la diversité végétale.

Malheureusement, ce système porte les conséquences du réchauffement climatique : sécheresses, vagues de chaleur, inondations, etc. Ces conditions météorologiques extrêmes peuvent entraîner des pertes de récoltes, une érosion des sols, une réduction du nombre de têtes de bétail et une augmentation des prix. Et ce sont les quelques personnes responsables qui sont les premières victimes, notamment les agricultrices qui vivent et cultivent les champs.

Si l’on ne change pas de modèle, la production du système agroalimentaire pourrait augmenter de 30 à 40 % d’ici 2050 (5).

En Europe et en Amérique du Nord, 280 kg de produits alimentaires sont jetés en moyenne par an et par personne entre la ferme et l’assiette (6).

On a testé les pizzas surgelées de Mister V (oui, elles existent vraiment)
Voir l’article :
Alors, au lieu de « six fromagio » ou « royal chicken » ? Alors, plutôt « six…

Malnutrition, obésité, faim dans le monde : un système qui met en péril la sécurité alimentaire

En raison de sécheresses de plus en plus fréquentes, le GIEC estime que le coût de certains aliments pourrait augmenter de 23 % au cours des 30 prochaines années.

À Lire  Pourquoi est-il important de choisir une alimentation saine pour votre chat ?

Notre système agricole et alimentaire non seulement ne parvient pas à rémunérer les petits acteurs qui produisent, produisent et vendent, mais il ne parvient pas non plus à nourrir l’ensemble de la population.

Malgré l’augmentation de la production mondiale, entre 720 et 811 millions de personnes n’ont toujours pas accès à une alimentation suffisante et 3 milliards n’ont pas les moyens d’acheter une alimentation saine et variée (7). L’obésité continue de croître, touchant 13,2 % des adultes dans le monde en 2016.

Lire aussi :
Le salon EquipHotel 2022 dédie un espace de 150 m2 aux experts…

Changer nos modes de production et nos habitudes alimentaires, c’est possible !

Changer nos modes de production et nos habitudes alimentaires, c’est possible !

Cette épidémie de malnutrition n’est pas nouvelle, mais elle est en augmentation, et elle touche des personnes en situation de vulnérabilité.

La production de nos aliments ne doit pas se faire aux dépens de notre planète ou aux dépens des personnes qui cultivent, produisent et vendent les aliments que nous consommons. Il est urgent de changer de cap et de repenser nos modes de culture et de distribution alimentaire, dans le respect de la nature et des hommes.

A cet égard, l’agroécologie représente une alternative gagnante à un mode d’agriculture respectueux de notre planète, équitablement et durablement.

Portraits de chefs. Amandine Chaignot, des palaces à sa propre cuisine
Lire aussi :
Le chef a parcouru les châteaux avant d’ouvrir ses adresses. Amandine Chaignot…

Les moyens d’agir pour une alimentation saine, durable et responsable

Les moyens d’agir pour une alimentation saine, durable et responsable

Privilégier le bio, les circuits courts et le commerce équitable

Mais chacun de nous peut aussi, en manipulant le contenu de son assiette, protéger par une action personnelle et rassembler ensemble son droit à une alimentation saine, durable et équilibrée.

Trouver des aliments locaux et de saison réduit les coûts environnementaux (moins de transport) et présente également plusieurs avantages sociaux et économiques (plus de magasins, moins d’intermédiaires ou encore la possibilité de vendre directement aux producteurs).

Vous pouvez vous renseigner sur les filières en vous renseignant auprès de sources telles que Bio conom’acteurs ou en vous renseignant auprès des tissus locaux (associations, groupements) et en vous approvisionnant auprès des industriels locaux et des AMAP.

Bon plan, bonne solution de garantie de prix

Le commerce équitable peut être défini comme une association commerciale qui vise à atteindre une plus grande égalité dans le commerce international. Il contribue à promouvoir le développement en garantissant les droits des producteurs et des travailleurs marginalisés, en particulier dans les pays du Sud.

Certains des grands principes du commerce équitable comprennent : l’attribution des prix aux producteurs, sur la base des coûts de production et du commerce équitable ; divulgation et traçabilité; sensibiliser les consommateurs aux méthodes de production socialement et écologiquement durables.

Changer ses habitudes alimentaires

Un certain nombre de marques et de certifications connexes sont disponibles, permettant au client de trouver les bons produits à vendre. Vous trouverez plus d’informations sur ces labels sur la page Commerce Equitable France.

Trouver de la diversité dans notre alimentation est important pour notre alimentation et pour préserver la biodiversité. En effet, au niveau mondial, notre alimentation repose sur 3 espèces animales (bovins, porcs et poulets) et 3 espèces cultivées (riz, maïs et blé) qui à elles seules fournissent la majorité des calories de l’alimentation humaine (8).

S’engager

Un autre enjeu concerne notre consommation de viande, qui est trop importante et qui, selon les estimations de l’OCDE et de la FAO, devrait augmenter de 15 % dans la prochaine décennie. Or, l’agriculture industrielle est très polluante. Accompagné de modes de consommation excessifs, il accélère la tendance actuelle à l’épuisement des ressources et à l’augmentation des inégalités dans l’accès à la nourriture et à la lutte contre le changement climatique.

Après avoir analysé votre propre comportement, n’hésitez pas à agir à plus grande échelle pour avoir plus de résultats. Partagez nos conversations sur les réseaux sociaux, impliquez-vous en tant que bénévole, collaborez dans votre communauté avec des groupes locaux pour informer le public sur les questions d’alimentation et d’agriculture, participez à des plaidoyers en ligne, faites un don pour soutenir notre travail pour influencer les décideurs politiques, ou encore se rassembler dans les rues, lors des fêtes, devant nos organisations où les messages lui doivent être délivrés il doit être visible de tous pour donner une grande puissance.

Pourquoi alimentation durable ?

(1) Source : Coalition internationale pour l’accès à la terre, Uneven Ground : L’inégalité foncière au cœur d’une société inégale, 2020

(2) Source : Concentration des entreprises dans l’agriculture et l’alimentation, Focus on the Global South, 2020

Comment rendre l’alimentation durable abordable ?

  • (3) Source : Derrière le code-barres, rapport Oxfam, 2018
  • (4) Source : Rapport du Groupe d’experts intergouvernemental sur l’évolution du climat (GIEC), 2019
  • (5) Source : GIEC, 2019
  • (6) Source : Fourche climat, Climate Action Network, 2015
  • (7) Source : FAO, L’état de la sécurité alimentaire et de la nutrition dans le monde, rapport 2021

Comment avoir une alimentation Éco-responsable ?

(8) Source : Biodiversité pour une agriculture durable, FAO, 2018

Comment avoir une alimentation Éco-responsable ?

En bref, l’alimentation durable promeut des modes de culture, de production, de distribution et de consommation qui protègent la biodiversité et les écosystèmes et respectent les droits de l’homme. Il est également accessible à tous et permet une bonne répartition du montant majoré.

  • Qu’est-ce qu’un complément alimentaire ? L’alimentation durable est le système alimentaire qui vise à fournir aux populations une alimentation de qualité et en quantité suffisante, aujourd’hui et demain, tout en respectant l’environnement, en réalisant des opportunités économiques et à un coût global.
  • Introduction. Qu’est-ce qu’un complément alimentaire ? Nourrissez avec modération. …
  • Réduire le poids corporel. Choisissez judicieusement le poisson. …
  • Aimez les fruits et légumes locaux. et la saison. …

agriculture biologique et commerce équitable. Fournir de l’eau du robinet. …

Comment avoir une consommation plus responsable ?

Faites-le à l’extérieur du restaurant. Discuter.

Pourquoi une consommation plus responsable ?

Au rayon alimentation, choisissez des fruits et légumes de saison, pas chers, savoureux et dont la production consomme peu d’énergie. Pensez également aux circuits courts : vente directe, producteurs locaux, AMAP (associations de protection agricole des agriculteurs), etc.

À Lire  Manger sainement à l'école, un bénéfice à long terme pour les enfants

Comment consommer tout en respectant l’environnement ?

Comment adopter une alimentation éco-responsable ?…Quatre pistes pour vous y guider.

Comment s’alimenter de façon plus durable ?

Mangez selon les saisons et la nature. …

Quel est la meilleur façon de se nourrir ?

Réduisez votre consommation de viande. …

Quels sont les gestes Éco-responsables ?

Lutte contre le gaspillage alimentaire. …

C’est quoi être Éco-responsable ?

Réduisez les déchets et achetez plus.

Qu’est-ce qu’un geste éco citoyen ?

Qu’est-ce qu’une alimentation éco-responsable ? La chose la plus importante est une alimentation saine, qui assure une bonne répartition des aliments sur la planète et qui en même temps protège l’environnement. L’alimentation responsable fait la part belle aux produits issus de l’agriculture biologique.

Pourquoi nous devons changer notre système alimentaire ?

Il est important de privilégier les produits à faible impact environnemental et de réduire l’utilisation de ressources naturelles limitées telles que l’eau, le pétrole, le gaz et autres.

Les achats responsables des entreprises sont très appréciés par les consommateurs. La fourniture de produits respectueux de l’environnement permet également de bénéficier de produits de haute qualité et d’une longue durée de vie. En définitive, il représente une source de sécurité pour l’entreprise.

Quelles sont les principales raisons qui motivent les gens à changer leurs habitudes alimentaires ?

évitez les emballages inutiles et optez pour la vente en gros ; manger des produits esthétiquement imparfaits voire laids, mais savoureux ; choisissez l’eau du robinet : elle réduit les transports, la production d’emballages, et c’est bon pour la santé !

C’est quoi les habitudes alimentaires ?

évitez les emballages inutiles et optez pour la vente en gros ; manger des produits esthétiquement imparfaits voire laids, mais savoureux ; choisissez l’eau du robinet : elle réduit les transports, la production d’emballages, et c’est bon pour la santé !

Quels sont les facteurs qui pourraient influencer vos habitudes alimentaires ?

Consommez toujours du lait et des produits laitiers avec modération. Mangez toujours de la viande, du poulet, des œufs et du poisson en quantité quotidienne. Choisissez judicieusement les types de graisses et d’huiles à consommer en petites quantités. Réduire la consommation de sucre et de boissons et aliments sucrés.

Quels sont certains des problèmes auxquels nous sommes confrontés avec notre système d’approvisionnement alimentaire ?

L’éco-geste est une manière simple et contraignante de la vie quotidienne comme aller travailler, cuisiner, se laver, jardiner, faire ses courses, une action que chacun de nous peut faire pour réduire la pollution et améliorer notre environnement. .

Quelle est la solution pour limiter l’impact sur l’environnement et la population ?

C’est un produit qui a moins d’impact sur l’environnement tout au long de son cycle de vie, c’est-à-dire de l’extraction de ses matières premières à sa production, en passant par son transport, son utilisation et son recyclage. Il n’y a pas de définition en Europe d’un produit éco-responsable.

Qu’est-ce qu’une alimentation saine et durable ?

Être éco-citoyen, c’est donc savoir que chacune de vos actions quotidiennes a un impact sur la planète. Et, partant de ce point de vue, c’est s’engager à respecter l’environnement afin de limiter l’impact que l’homme aura sur la planète.

De grands changements sont nécessaires pour nourrir tout le monde sans accroître la pauvreté, accélérer la déforestation et augmenter nos émissions de gaz à effet de serre.

Pourquoi une alimentation durable ?

Quelles sont les grandes étapes de l’évolution du système alimentaire ? Quatre niveaux de développement : agricole, technique, agro-industriel, agro-tertiaire.

Pourquoi avoir une alimentation Equilibre ?

La plupart des gens sont motivés par des problèmes de santé. Raison n°1 : pour des raisons de santé ! Les changements alimentaires sont dictés par les besoins physiologiques.

Comment avoir une alimentation durable ?

habitudes alimentaires nf. F. Définition : Une décision répétée prise par une personne ou un groupe de personnes concernant la nourriture qu’elle mange, la fréquence à laquelle elle mange et la quantité qu’elle mange à chaque fois.

Quel est le fruit le plus polluant ?

Ces facteurs d’influence comprennent des déterminants biologiques/physiologiques (par exemple, la faim, l’appétit), des déterminants psychologiques (par exemple, le stress), des déterminants socioculturels (par exemple, la culture, la famille, les pairs), des déterminants environnementaux et économiques (par exemple, le coût, la disponibilité, le marketing, etc.)

A cela s’ajoutent la déforestation massive nécessaire à la production de viande et les conditions brutales d’élevage. La coupe pour faciliter la socialisation, la reproduction poussée à l’extrême, aujourd’hui 8 animaux sur 10 y sont confrontés.

Quel aliment émet le plus de co2 ?

Vendez votre smartphone s’il a encore de la valeur. Donnez-le à quelqu’un que vous connaissez ou s’il existe une structure de recyclage (Resourceries, déchetteries, réseau Emmaüs, etc.). Déposez-les dans l’un des nombreux points de collecte des déchets électroniques et électriques.

Quelle est la viande la plus polluante ?

[1] « Les régimes alimentaires nutritifs et durables sont des habitudes alimentaires qui favorisent tous les aspects de la santé et du bien-être des personnes. Ils sont respectueux de l’environnement et résistants aux chocs, accessibles, abordables, sûrs et équitables, et culturellement acceptables.

Quel aliment émet le plus de gaz à effet de serre ?

Quels sont les problèmes alimentaires ? De nombreuses études montrent que l’alimentation associée au mode de vie expose à des maladies graves : cancer, maladies cardiaques et inflammations, stress, troubles du sommeil, obésité ou encore diabète.

Quels sont les fruits sans pesticides ?

Les aliments produits localement et de saison sont 10 fois plus polluants que les aliments non produits localement et de saison. Mieux pour les produits frais non transformés (viande, fruits, légumes…). Pour les aliments transformés, c’est difficile à dire.Une alimentation variée et adaptée à l’âge aide à rester en bonne santé et à prévenir d’autres maladies (cœur, ostéoporose, diabète, cancer, par exemple). Combiné à l’exercice, il favorise la perte de poids.
Pour chaque personne, manger plus de plantes (fruits, légumes, légumineuses, graines et noix et céréales complètes) augmente également le nombre d’années de vie en bonne santé.Selon une étude de l’organisme Générations Futures, 72,6 % des fruits et 41,1 % des légumes contrôlés par la répression de la délinquance (DGCCRF) entre 2012 et 2016 contenaient des résidus de pesticides. Les fruits les plus populaires sont les raisins, les clémentines et les cerises.

Quels sont les fruits les moins pollués ?

Quels fruits contiennent le plus de pesticides ? Les 10 fruits les plus contaminés par les pesticides : Pêche/Nectarine : 89,7 % Pomme : 79,8 % Raisin : 77,1 % Fraise : 76,5 %

Où trouver des fruits et légumes sans pesticides ?

Aliments générateurs de gaz à effet de serre Sans surprise, c’est la production de viande, et de bœuf en particulier, qui émet le plus de GES. La production de 1 kg de bétail entraîne la production de 60 kg de GES.

Quel est l’aliment le plus polluant ?

La viande bovine : le bétail le plus polluant En effet, ce type de bétail nécessite en moyenne 28 fois plus de terres et 11 fois plus d’eau pour l’irrigation ; de plus, il émet 5 fois plus de gaz à effet de serre et consomme 6 fois plus d’azote que les œufs et la poule…