Marine Lorphelin : 5 conseils pour mieux gérer la fatigue

Rédactrice passionnée depuis plus de de 15 ans. Sara vous trouve les dernières infos

Médecin généraliste, Marine Lorphelin vit entre Nouméa et Paris. A l’occasion du mois ELLE Zen*, elle évoque son rapport à la fatigue. Découvrez son témoignage vidéo et ses 5 conseils !

S’ÉCOUTER

« Quand je me mets à pleurer, à rire ou à m’énerver pour rien, c’est que je suis vraiment fatiguée ! En général, j’ai aussi des maux de tête, des douleurs au cou ou des troubles du sommeil. Ceci pourrez vous intéresser : Mort subite ou mort subite du nourrisson : causes et précautions à prendre. Reconnaître les signes de fatigue est essentiel pour ralentir avant d’être submergé. Fatigue est un état physiologique normal, mais s’il n’est pas pris en compte, il peut provoquer des souffrances physiques et psychologiques, et devenir chronique. »

A voir aussi :
Cette semaine, Mickaël, de La Belle Randonnée normande, vous donne quelques conseils…

EXTÉRIORISER

« C’est important de parler de sa fatigue, de banaliser ce sujet, de déculpabiliser. Sur les réseaux sociaux, par exemple, on parle plus ouvertement de santé mentale, alors qu’avant c’était plutôt « regardez, j’ai une vie à l’heure parfaite et je ne montre aucune faiblesse parce que ça ne se vend pas ». Aujourd’hui on expose plus facilement nos moments de doute, je trouve ça très positif, on va vers plus d’humain, de bienveillance. »

Ceci pourrez vous intéresser :
On ne le dira jamais assez, le sommeil est essentiel pour rester…

APPRENDRE À DIRE NON

« J’aime avoir plusieurs projets, gérer plusieurs choses en même temps, mais c’est parfois épuisant. Certains soirs, je pense encore au travail, aux rendez-vous du lendemain… Dans mon travail mais aussi dans mes activités médiatiques, je dois toujours être connecté sur les réseaux sociaux et je suis sollicité 24h/24, week-end compris. Ces pensées augmentent mon anxiété, j’ai plus de mal à dormir, et donc je suis encore plus fatigué. J’ai appris à faire une pause. Ce n’est pas facile mais je me force à me déconnecter complètement. Je coupe tout et je vais me promener, je fais du sport ou je médite. Même fatigué, ça fait du bien d’activer son corps, sa circulation, d’oxygéner son cerveau, de faire de l’exercice. Sur le moment ce n’est pas toujours facile de se motiver, mais après, c’est une bonne fatigue ! De même, je m’oblige à refuser des rendez-vous ou des sorties entre amis si je ressens le besoin de me reposer. Et j’essaie de prendre mes distances avec certaines personnes toxiques, constamment sollicitées, qui me transmettent leur négativité ou me culpabilisent et me prennent mon énergie ! »

À Lire  Tugdual Le Nir, un jeune de Plabenne, témoigne de son tour d'Europe à vélo

Voir l’article :
Catherine et Mayel qui étaient Mona et Georges de votre série Tomorrow…

BIEN CHOISIR SON ASSIETTE

« Quand on est fatigué on a tendance à se tourner vers des plats rapides et réconfortants, souvent très riches, très gras ou très sucrés… mais difficiles à digérer. Nous dépensons encore plus d’énergie et cela peut impacter notre sommeil. Je recommande d’aller le plus possible vers une alimentation équilibrée et vitaminée, avec des fruits et légumes de saison. Sans oublier les agrumes, riches en vitamine C, ou les cures de magnésium, pour vous rebooster ! »

Lire aussi :
Nous commençons généralement à utiliser des produits anti-rides à l’âge de 25…

DEMANDER CONSEIL

« Si vous ressentez une fatigue anormale ou qui s’installe de façon chronique, que vous ne parvenez plus à récupérer malgré les périodes de repos et les moments de détente, il est important de consulter votre médecin pour voir s’il n’y a rien de pathologique. En médecine générale, la fatigue est un symptôme de consultation très fréquent qui peut provenir de raisons très variées mais pas toujours graves. »

* Cet article fait partie du mois ELLE Zen sur la fatigue, en partenariat avec Thalassa Sea & Spa. Tous nos articles et vidéos sont à retrouver sur zen.elle.fr