Mayenne : Les coiffeurs accepteront la cryptomonnaie

Photo of author
Written By Sara Rosso

Rédactrice passionnée, Sara vous présente les nouveaux faits d'actualité 

Marc Mauny, coiffeur et coiffeuse en Mayenne, va être reconduit. Le mardi 28 juin, ses clients pourront payer en bitcoin ou autres monnaies numériques

Connaissez-vous la crypto ? Crypto-monnaie. C’est l’argent de demain. Ou alors certains peuvent penser. Selon eux, nous arriverons lentement mais sûrement.

Pour Marc Mauni, 58 ans, qui est coiffeur-barbier en Mayenne depuis 1986, c’est une évidence : il compte donc ouvrir la voie.

Et là, nous ne sommes plus seulement dématérialisés et abstraits. Non, ce sera réel. Vous pouvez vous couper les cheveux et profiter d’une paire de barbes en payant 50 euros en crypto-monnaie.

Elle aura lieu le 28 juin 2022 chez Marc Créations en Mayenne.

L’homme qui n’est pas dans les premiers médias aime les symboles.

Cette opération se déroulera de 15h00 à 20h00. Parce que 2009 est la date de lancement du bitcoin

Ah… ce fameux bitcoin. Il y a ceux qui dominent le geek, (respect total), et d’autres qui sont mandarins.

En bref, le bitcoin est un type de monnaie qui n’existe pas physiquement mais qui a une valeur réelle. Vous ne serez jamais entre vos mains.

Tout se passe sur votre ordinateur et surtout à travers un réseau numérique mondial où des milliers de personnes anonymes se chargent de le maintenir et de le protéger. Fini les sympathiques petits banquiers du quartier qui vous proposent un calendrier en fin d’année. Ou un stylo.

Et pour le payer, il ne vous reste plus qu’à tenir votre portable et à utiliser les fameux QR codes.

Pour Coiffeur 3.0, la crise sanitaire aura au moins ce point positif : « Le grand public a pu s’informer sur l’utilisation du QR code et on a vu que ce n’est pas que pour les moins de 25 ans. Chaque génération sait comment. utiliser « 

Alors aujourd’hui ce portefeuille numérique peut aussi aider ou remplacer le portefeuille traditionnel (cuir fendu).

Comment cela se passera-t-il exactement ? Il vous suffit d’acheter la crypto-monnaie sur des sites dédiés, en payant en euros, dollars ou autres devises traditionnelles. Ensuite, vous réglez les achats auprès des commerçants et artisans qui acceptent ce paiement.

Marc Mauny se veut donc l’un des pionniers.

De plus, il a toujours eu la passion de l’aventure. « En 1986, quand j’ai ouvert mon premier salon de coiffure, je proposais déjà un mode de paiement innovant, la carte bancaire. Les gens me prenaient pour un fou en disant que ça ne marcherait jamais. Bon, on connait la suite. encore… »

Et dans les années 2000, elle lance également un simulateur de coiffure, projetant ses clientes dans leur nouveau look.

Il a été rouvert à minuit le 11 mai 2020 sans oublier que c’était le premier commerce de France.

Bref, la vie de tous les jours, ce n’est pas son truc.

Et son nouveau projet est très sérieux : « J’en ai parlé au comptable, tout va bien, et je suis d’accord avec le fisc. » Et les bases sont en place : « Nous accepterons toutes les crypto-monnaies », a-t-il déclaré.

Parce qu’il existe plusieurs crypto-monnaies. Il y a donc le bitcoin le plus populaire, mais aussi des dizaines d’autres plus ou moins sérieux. C’est la grande différence entre nos monnaies : la crypto-monnaie est en constante évolution. Cela peut prendre beaucoup de valeur en 24 heures. Ou s’effondrer complètement.

Ce type de loterie ne convainc pas encore totalement le grand public. Mais cela irait loin : 8% des Français disposent désormais de crypto-monnaies et 30% envisagent d’investir dans ces actifs par an, selon une enquête IPSOS réalisée en décembre dernier pour KPMG et l’ADAN (Association pour le développement des actifs numériques).

Mais que va faire Marc Mauny de sa recette cryptographique ? converti en euro ? « Ah, non : que nous y allions ou non. Nous allons certainement les convertir. Ils continueront d’être cryptographiques sur mon compte. »

Car la Mayenne y croit dur comme fer.

Bientôt, nous aurons tous un portefeuille, un portefeuille numérique. Il rendra les transactions plus faciles pour tout le monde et totalement sécurisées. Et si certains ont peur de la fraude, eh bien, il y en a toujours eu, même avec les moyens de paiement traditionnels

Et puis une entreprise innovante qui accompagne les candidats au paiement nouvelle génération apporte son aide : « Nous avons fait appel à la solution Payli, une startup implantée à Vierzon et Paris. Le système PAYINNOV organise la mise en relation avec les clients, en magasin ou en ligne. recevront un paiement direct en crypto-actifs, il n’y a plus d’intermédiaire ».

Une nouvelle ère va s’ouvrir, alors dans quelques jours « le coiffeur de Marc sera toujours à l’avant-garde ».

Et dans un endroit, nous le savons, où nous parlons souvent ; nous ne parlons plus seulement de serrures, de chèvres, de déjeuners et d’autres favoris. Il faut maintenant s’habituer aux mots cryptographie, blockchain, NFT et Metavers…

Laisser un commentaire