Mondial 2022. Cosmobilis (Bymycar), premier distributeur de la marque BYD en France

Written By Sara Rosso

Rédactrice passionnée depuis plus de de 15 ans. Sara vous trouve les dernières infos

La marque chinoise BYD, présente pour la première fois au Mondial de l’automobile de Paris, a nommé son premier distributeur automobile en France. Il s’agit du groupe Cosmobilis (Bymycar), qui a ouvert une vitrine à Paris le 17 octobre 2022.  

Par

Sur le même sujet : Mondial de l’Auto 2022 – DS 9 Opéra Première, le luxe à la française jusqu’à 86 650 €.

Benoit Landre

Publié le 17/10/2022 – 18:40

Mis à jour le 18/10/2022 – 14:58.

Un nombre limité d’investisseurs en France

Le BYD chinois a fait ses débuts au Mondial de l’Automobile de Paris.

La société chinoise BYD s’est donnée rendez-vous au Mondial de l’Automobile de Paris pour communiquer le nom de ses premières pièces en France. L’annonce a eu lieu en même temps que l’ouverture du Salon de Paris, mais elle n’est pas venue de la marque chinoise. En effet, c’est son voisin en face du hall 4 de la porte de Versailles, le groupe Cosmobilis, qui a officialisé le partenariat lors de sa conférence de presse. Le groupe dirigé par Jean-Louis Mosca et Carlos Gomes est ainsi le premier opérateur à commercialiser en France des voitures électriques BYD : les modèles Atto 3, Tang et Han. Cette dernière a ouvert son premier point de vente au Mondial de l’Automobile de Paris. La marque chinoise a hérité du lieu transféré à la marque allemande BMW ces dernières années, rue de Rivoli, à Paris. Bymycar a annoncé l’ouverture d’un deuxième point de vente BYD à Paris au premier trimestre 2023 et poursuivra son développement l’année prochaine dans d’autres régions établies.

À Lire  Astuce de grand-mère : pourquoi mettre un sac plastique dans sa machine à laver ?

BYD a dévoilé à Paris ses modèles Atto 3, Tang et Han, qui sont vendus en Europe.

Nouveaux développements européens pour Cosmobilis

D’autres groupes de distribution seront désignés ultérieurement pour permettre à la marque chinoise de couvrir l’ensemble du territoire français. BYD entend s’appuyer sur un nombre limité d’investisseurs pour couvrir le marché. Pour rappel, la marque a démarré ses opérations dans d’autres pays européens via un seul importateur : Hedin Mobility Group (Allemagne, Suède), Louwman (Pays-Bas), Christiansen (Danemark), Inchcape (Belgique, Luxembourg), Shlomo Motors. (Israël) et Denzel (Autriche).

En France, BYD indique que des discussions ont déjà commencé avec plusieurs opérateurs pour compléter le réseau. Le constructeur chinois prévoit de couvrir les grandes villes françaises de « drapeaux » – des affichages urbains similaires à ceux réalisés par Bymycar à Paris – et de s’appuyer sur des points de vente plus traditionnels dans d’autres villes. Les constructeurs développent des normes de représentation « flexibles » mais nécessitent des représentations spécifiques et dédiées au sein des constructions. « BYD propose un contrat de distribution avec des conditions pertinentes », a déclaré Carlos Gomes, PDG de Cosmobilis.

Voir l’article :
Vous souhaitez acheter un véhicule neuf, neuf ou d’occasion, et vous n’avez…