Mondial de Paris : les banques veulent (vraiment) devenir…

Rédactrice passionnée depuis plus de de 15 ans. Sara vous trouve les dernières infos

Au Mondial de l’Auto, plusieurs grands groupes bancaires exposent leurs nouvelles solutions de financement de la mobilité, de la location à l’abonnement, accessibles directement aux agences.

Le Mondial de l’Automobile 2022, c’est aussi le monde de la banque. BNP Paribas, Crédit Agricole, Caisse d’Epargne, tous veulent séduire ces clients qui n’achètent plus une voiture, mais la louent pour une heure, quelques mois ou plusieurs années. Et ainsi devenir des géants de la mobilité électrique.

De nouvelles offres de mobilité

Dans le hall 4 du Mondial de l’Automobile de Paris, qui se déroule jusqu’à dimanche, le Crédit Agricole expose une Tesla Model Y ou un modèle du constructeur vietnamien Vinfast ou encore une Fisker Ocean. La banque proposait 500 mètres carrés de stand, à côté de DS, Jeep ou Peugeot. C’est facilement le deuxième plus grand stand au monde derrière Dacia.

BNP Paribas est également présent, à travers sa filiale Arval, sera présent dans le Hall 3, quelques jours seulement après que le directeur général délégué Thierry Laborde « a placé la mobilité au centre de nos projets de développement », à travers le nouveau plan stratégique du groupe, GTS 2025 . . Lire aussi : Voiture : peut-on revendre sans contrôle technique ?.

Les banques ont accompagné le développement de l’automobile presque toujours, travaillant pour aider à financer l’achat d’automobiles. Mais avec l’évolution des usages (location longue durée, sans engagement, voiture électrique), ils adaptent leur offre.

[Street] Moto Sapien : concept de moto ultra-futuriste - Paddock GP
Voir l’article :
Bien que des idées telles que la téléportation et le voyage dans…

Avec la voiture électrique, les clients préfèrent louer

Les clients prennent de moins en moins de crédit traditionnel, ils n’achètent plus forcément une voiture à vie. L’an dernier, selon les données du cabinet C-Ways, le leasing représentait 47,2% des financements privés pour l’achat de voitures neuves. Ce chiffre n’était que de 21 % en 2015.

À Lire  BMW M5 Cabriolet (1989). Le prototype secret est montré

L’électrique semble accélérer ce phénomène : les clients préfèrent louer leur voiture pendant deux ou trois ans car la valeur de revente à l’issue de cette période est encore difficile à évaluer. La technologie s’améliore constamment, tout comme la durée de vie de la batterie, et les clients attendent de plus amples informations sur la durée de vie du véhicule. « Aujourd’hui, on ne connaît pas très bien la valeur résiduelle de la voiture électrique », explique Stéphane Priami, directeur général de Crédit Agricole Consumer Finance – la filiale CACF crédit à la consommation de la banque – et directeur général adjoint de Crédit Agricole SA. Par conséquent, les clients préfèrent louer. « . Cela permet également aux banques de vendre avec d’autres services.

Abonnement, leasing à moins de 100 euros

A côté de ses activités traditionnelles de location de flottes pour les professionnels, le Crédit Agricole a pour objectif de proposer la location longue durée de véhicules à travers son réseau, mais aussi une offre de voitures électriques neuves et d’occasion à moins de 100 euros à destination notamment des Français touchés par la ZFE. via sa filiale Sofinco. Et pourquoi pas même les services d’abonnement de demain. « L’un des grands phénomènes qui affectent le secteur de la mobilité est celui de l’usage, poursuit Stéphane Priami. De plus en plus de clients ne souhaitent plus posséder une voiture, mais l’utiliser quand ils en ont besoin. »

À Lire  Honda : nouvelle technologie d'assistance

Si elles travaillent sur cette question de la mobilité électrique depuis plusieurs années, les banques veulent clairement accélérer. Ainsi, BNP Paribas lancera l’année prochaine une plateforme d’acquisition de voitures neuves et d’occasion. Dans un premier temps, elle ciblera les clients de ses agences françaises. La filiale de CA Sofinco a mis son offre sur le marché le 14 octobre à moins de 100 euros pour une voiture électrique.

D’ici 2025, Crédit Agricole Consumer Finance prévoit de réaliser 50 % de son chiffre d’affaires grâce à la mobilité. BNP Paribas a pour objectif d’augmenter son chiffre d’affaires de la mobilité d’1 milliard. Cela porterait le chiffre d’affaires de la banque dans ce secteur à 3 000 millions d’euros en 2025.

Quatre conseils pour investir dans un stationnement
Sur le même sujet :
Une place de parking à 4 000 euros, dans le 18e arrondissement…