NanoFlowcell Quantino 25 : 2000 km d’autonomie… avec un peu…

Written By Sara Rosso

Rédactrice passionnée depuis plus de de 15 ans. Sara vous trouve les dernières infos

Faire le plein

Comment le petit roadster électrique atteint-il une autonomie aussi incroyable ? Le secret… reste bien gardé. NanoFlowcell parle bien de la batterie à flux, ou cellule à flux, qui utilise un électrolyte liquide (bi-ION) composé de deux parties, la réaction chimique entre les deux fournissant le courant électrique. Ceci pourrez vous intéresser : Hyundai Ioniq 6 First Edition : les 2 500 exemplaires ont trouvé preneur !. Vous pourriez faire le plein de cet électrolyte et reprendre la route rapidement, tout comme avec l’hydrogène, bien que dans ce cas l’électrolyte doive également être pompé ou vidé.

Cette énergie est dirigée vers quatre moteurs électriques de 60 kW (82 ch) chacun, pour un total de 328 ch, qui permettraient au Quantino 25 de passer de 0 à 100 km/h en 2,5(!) secondes. Le Quantino 25 sera effectivement construit, mais uniquement en tant que prototype de test. L’objectif principal de NanoFlowcell était de vendre sa technologie aux constructeurs automobiles existants.

Sur le même sujet :
Il n’y a pas de meilleur moment que maintenant pour opter pour…

Trop beau pour être vrai ?

Tout cela semble trop beau pour être vrai, et à y regarder de plus près, le doute persiste. Aucune information n’est donnée sur le fluide « bi-ION » utilisé par le Quantino 25. Cependant, NanoFlowcell revendique une densité d’énergie massive de 600 Wh/l, 10 fois plus élevée que les cellules de flux existantes, et il suppose une consommation standard de 75 Wh/ km, ce qui est très optimiste même pour un roadster compact et léger. Il reste donc à voir si NanoFlowcell peut tenir ses promesses. De plus, il n’y a pas de date de sortie pour ce nouveau modèle.

À Lire  A Rétromobile 2023 on fête les 100 ans des 24 Heures du Mans

Écrit par Yeelen Möller le 2023-01-06

A voir aussi :
Le marché de la voiture d’occasion est en plein essor. Les prix…