Nice : une mère qui allaite son bébé à la bibliothèque invitée à se cacher, le maire s’excuse

Rédactrice passionnée depuis plus de de 15 ans. Sara vous trouve les dernières infos

La mère de famille a lancé un appel sur les réseaux sociaux dans une vidéo pour « aucune mère ne devrait se cacher ».

« Ce n’est pas normal d’être dans une bibliothèque publique, qu’on me demande de sortir pour me mouiller ». Ce sont les mots de Diane Pico, une jeune maman de la Côte d’Azur, qui a souhaité partager son récent drame avec le plus grand nombre.

Comme tous les mercredis, la maman de 38 ans est à la bibliothèque municipale de Saint-Roch, à Nice, avec sa fille de cinq ans et son bébé, âgé de seulement dix mois. Problème, la dernière personne « ayant du mal à dormir » s’est mise à pleurer.

Pour calmer son enfant, la mère de famille s’est rendue « dans le coin réservé aux enfants » et a décidé d’allaiter la petite Adélia. « J’avais ma chemise, je me suis bombé le torse comme je le fais presque tous les jours », raconte ce dernier.

« Inadmissible »

Cependant, rien ne se passe comme il l’imaginait. « Quand j’ai commencé à le mettre en poste, le bibliothécaire est venu me défier, et a dit qu’on n’avait pas le droit de mouiller toute la bibliothèque. Lire aussi : Les aliments ultra-transformés augmentent le risque de décès prématuré. déranger les autres usagers », raconte Diane au micro de BFM Nice Côte d’Azur. .

Avec le règlement intérieur de la fondation, la bibliothécaire lui a expliqué que si les bébés « sont acceptés (…), les activités quotidiennes sont liées à l’hygiène et à la nutrition de ces choses » dans les autres parties ne peuvent entrer dans les bibliothèques.

À Lire  CBD : un tribunal d'État rejette l'interdiction de vendre des fleurs à fumer

« J’ai obéi parce que je ne voulais pas me battre mais je lui ai dit que je n’aimais pas ça et qu’il allait m’écouter, il a été un peu surpris de me laisser enlever ma poitrine. Il n’a rien trouvé de normal », a déclaré la mère de famille.

Ceci pourrez vous intéresser :
Vérifié le 13/10/2022 par PasseportSantéDes scientifiques italiens et japonais ont mené plusieurs…

Christian Estrosi regrette une décision « malencontreuse »

Après l’incident, Diane a écrit au maire de Nice pour lui faire part de ce qui lui était arrivé. Christian Estrosi a dit à nos confrères de Nice-Matin regretter « cette décision malheureuse et injuste, prise sur la base d’une loi ancienne et dépassée ».

Enfin, après s’être excusé auprès de la maman et avoir annoncé un changement de règlement, il a précisé qu’il avait donné des consignes « au personnel d’accueil de tous les centres culturels de la ville de Nice » pour que cela ne se reproduise plus ce genre de choses . .

Diane a salué l’action « rapide » du maire de Nice. « C’est un très bon et intéressant signe », a-t-il dit, ajoutant qu’il retournera à la bibliothèque pour voir s’il entend de nouvelles instructions.

Voir l’article :
Le Commandant Constant a-t-il enfin retrouvé l’amour dans Demain nous appartient ?…