Notes centrales. France – Lutter contre l’inflation et le pouvoir d’achat / Rétablir les finances publiques / Lutter contre les incendies de forêt / Lutter contre les rodéos urbains / Progressisme contre social-démocratie / Lutter contre l’immigration clandestine…

Rédactrice passionnée depuis plus de de 15 ans. Sara vous trouve les dernières infos

Voici une sélection, ce 22 août 2022, des derniers mots

tenues par des centristes dans les médias ou sur les réseaux sociaux en France.

► Gouvernement

[Note : dans ce gouvernement, certains membres ne sont pas centristes ; nous

cependant, nous transcrivons leurs mots par rapport à leur fonction car

qu’ils font partie, selon nos critères, d’une équipe qui suit une politique

globalement centriste]

Bruno le Maire

(Ministre de l’Economie, des Finances et de la Souveraineté Industrielle et

Numérique)

> Nous sommes au pic de l’inflation. Notre

l’objectif est simple : soulager le portefeuille des Français. C’est maintenant

que nous devons le plus aider nos compatriotes.

> Personne ne devrait douter de ma détermination totale à

assainir les finances publiques de la France. Pour faire face à d’autres crises

possible, nous devons reconstituer nos réserves financières. L’engagement de

président de la République seront tenus : de faire passer le déficit public en dessous de 3 % en

2027, commencer à réduire la dette publique à partir de 2026. Notre

la souveraineté en dépend. Faut-il s’attendre à une réduction des dépenses

Publique? Notre programme de stabilité prévoit le contrôle des dépenses

sur le quinquennat : l’augmentation des dépenses ne sera

0,6 % en moyenne par an en volume, soit le niveau le plus bas depuis

vingt ans. Ce contrôle nécessite des réformes structurelles en vue d’atteindre

plein emploi, par une croissance plus forte mais aussi par des réductions

de dépense. Les parlementaires feront des propositions de réduction des dépenses

du projet de loi de finances 2023. Un discours de vérité n’est pas

À Lire  Cyberattaques : les entreprises doivent s'assurer pour être assurées

pas un discours d’austérité.

> La remise de 30 centimes d’euro par litre de carburant

a été votée par les parlementaires, elle entrera en vigueur le

1er septembre. Cette décision s’inscrit dans une politique plus large qui

est de réduire au maximum la facture énergétique. Nous avons gelé le prix

gaz, plafonnement du prix de l’électricité. Sans ces mesures, les projets de loi de

Le français serait passé de 35 à 50 %.

> Mais nous avons toujours indiqué que ces mesures de

le contrôle de l’inflation serait temporaire. Quand l’inflation sera moindre

fort, en 2023, nous ciblerons cette aide sur ceux qui en ont le plus besoin.