Nouvel An : Airbnb veut éviter les débordements

Written By Sara Rosso

Rédactrice passionnée depuis plus de de 15 ans. Sara vous trouve les dernières infos

A quelques jours du Nouvel An, Airbnb veut prévenir les inondations. Si de nombreux Français ont pensé à louer une maison pour le réveillon, la plateforme a décidé d’introduire de nouvelles règles.

Pas de location pour la seule nuit du 31 décembre

Depuis le 15 décembre 2020, les Français doivent respecter un couvre-feu strict. Voir l’article : Si un squatter provoque intentionnellement un incendie, qui paie les dégâts ?. Impossible de sortir entre 20h et 6h sauf exceptions.

L’Ancien et le Nouveau n’échapperont malheureusement pas à la règle.

Bien décidés à fêter la fin de l’année 2020, certains Français ont déjà un plan B. Sur Twitter, beaucoup songent à louer un AirBnb pour faire la fête. Malheureusement, leurs espoirs risquent d’être bientôt déçus.

A l’approche de l’événement, la plateforme a décidé d’introduire de nouvelles règles. Il est désormais impossible de louer une propriété entière pour la seule nuit du 31 décembre à un utilisateur qui n’a pas reçu au moins un commentaire positif sur son profil.

Pour éviter tout débordement, Airbnb demande également aux clients qui réservent pour cette date de fournir un affidavit attestant qu’ils ne prévoient pas d’organiser une fête le soir. Les réservations pour plus de 16 personnes sont également interdites.

Formation professionnelle des travailleurs indépendants : nouvelles dispositions
Lire aussi :
Le décret n° 2022-956 du 29 juin 2022 extrait les conséquences de…

Eviter les fêtes illégales

Ce n’est pas la première fois que la plateforme décide d’ajuster les conditions de location. L’été dernier, elle a décidé de sévir contre les jeunes de moins de 25 ans. Les jeunes qui n’ont pas reçu trois évaluations positives ne sont plus autorisés à louer. Encore une fois, le but est de limiter les fêtes qui dégénèrent.

À Lire  Tempêtes d'Auvergne : Quels conseils ont les professionnels de l'assurance ?

Airbnb est sous le feu des projecteurs ces dernières années en raison de fêtes incontrôlables.

En 2019, 300 personnes se sont réunies dans un appartement sous-loué sur Airbnb. La police a dû intervenir à plusieurs reprises. Le propriétaire a subi plus de 20 000 euros de dommages aux bras. C’était le locataire de l’appartement qui avait décidé de sous-louer sans son autorisation.

Aux États-Unis, une location Airbnb a pris une tournure dramatique. Dans la ville d’Orinda, cinq personnes ont été tuées et des dizaines blessées dans une fusillade. Cette tragédie s’est produite lors d’une fête d’Halloween.

Quelques jours après ce drame, le directeur général d’Airbnb a annoncé, d’ordinaire très discrètement, le durcissement des règles pour « interdire aux foyers de se présenter comme des lieux de fête ». La société a donc décidé de vérifier 7 millions de locations.

Pour ceux qui veulent fêter la fin de l’année 2020, sachez qu’il est important de respecter les gestes barrières. Le gouvernement conseille également une soirée avec un maximum de 6 personnes.

Pour éviter de nouvelles contaminations et surtout une troisième vague, la direction s’engage sur la « responsabilité de chacun ».

N’oubliez pas que la police a parfaitement le droit de venir chez vous pour arrêter une fête. L’amende pour bruit nocturne est de 68 euros.

&#xD ;

Économisez jusqu’à 40 % sur votre assurance contenu&xD;

Sur le même sujet :
Dans son arrêt du 24 septembre 2020 (18-12593 ; 18-13726), la Cour…