Nouvel éco : Pâtes Bléo Charente en excellent état…

Rédactrice passionnée depuis plus de de 15 ans. Sara vous trouve les dernières infos

Mangez local, même des pâtes. C’est le pari de Christophe Pacaud, fondateur des pâtes 100% charentaises Bléo, dont l’usine est située à Breuil-la-Réorte. « C’est juste à côté de ma ferme. Je suis avant tout un agriculteur », explique-t-il.

Cultivateur de blé depuis 1993, il a lancé son usine de pâtes en septembre 2013. « Transformer ma matière première est quelque chose que j’ai en tête depuis mon installation.

Pour faire de la pâte, rien de plus simple : il faut de la farine et… de l’eau. C’est tout. Ici, pas d’additifs, les machines servent principalement à produire des pâtes bien formées et calibrées pour des sacs de 250 grammes. Grâce à toutes ces installations, Christophe Pacaud et ses employés sortent aujourd’hui de l’usine 600 kilogrammes, soit 2400 sacs de pâtes par semaine.

Mais tous ces mécaniciens n’ont pas commencé à travailler d’eux-mêmes. « Nous sommes progressivement passés aux magasins de produits, aux épiceries, aux restaurants, aux cantines. Le nombre de magasins de producteurs a augmenté et la demande des épiceries et des restaurants est toujours plus forte », se réjouit-il.

Une demande qui a explosé au moment du premier confinement de l’Etat français. « Les gens en avaient marre des supermarchés et voulaient revenir à la consommation locale. Nous travaillons toujours très bien. Notre chiffre d’affaires a un peu diminué. Mais il est quand même supérieur à celui d’il y a un an ! »

Pour un repas complet 100% terroir, Christophe Pacaud a ouvert un restaurant à La Rochelle en relation directe avec des producteurs locaux : Mon Voisin

À Lire  La philosophe belge Vinciane Despret raconte la mort d'une mère qui a choisi l'euthanasie