Nouvelle organisation des soins dentaires d’urgence

Photo of author
Written By Sara Rosso

Rédactrice passionnée, Sara vous présente les nouveaux faits d'actualité 

La permanence des soins dentaires d’urgence, les dimanches et jours fériés, est entrée en vigueur fin juillet. En Isère, la présence d’un dentiste régulateur au Samu – Centre 15 est expérimentée.

La permanence des soins dentaires d’urgence, les dimanches et jours fériés, est entrée en vigueur fin juillet. En Isère, la présence d’un dentiste régulateur au Samu – Centre 15 est expérimentée.

La permanence de soins dentaires a pour objectif de maintenir une réponse aux demandes de soins d’urgence non programmés, les dimanches et jours fériés. Ce système permet d’orienter les usagers vers une consultation et une prise en charge adaptées et d’éviter ainsi l’afflux spontané de patients aux urgences. Le cahier des charges, défini par l’Agence régionale de santé (ARS), est entré en vigueur le 21 juillet. Ceci pourrez vous intéresser : Blessures d’été : prévenir et soigner !. « Il permet d’expérimenter la présence d’un dentiste réglementaire au Samu – Centre 15 d’Aide d’Urgence, les dimanches et jours fériés, pris en charge par l’ARS, dans quatre départements de la région, dont le nôtre », explique Nathalie Uzan, Présidente. du Conseil de l’Ordre des chirurgiens-dentistes de l’Isère.

Besoin de deux régulateurs.

Ce dispositif a été lancé en 2016 en Isère, mais il a été stoppé faute d’indemnisation en 2017, avant de reprendre avec la crise sanitaire. « En Isère, nous demandons l’indemnisation de deux régulateurs, car un seul ne suffit pas : il y a actuellement un régulateur payé par l’ARS et un régulateur volontaire. Une trentaine de régulateurs seront progressivement formés à l’expérimentation, précise Nathalie Uzan. Les dimanches et jours fériés, la régulation est prévue de 08h00 à 12h00, afin que les patients puissent être dirigés vers un bureau de garde, ouvert de 9h30 à 13h30. « Le changement remarquable en Isère est le changement de kl. cinq à quatre secteurs de garde, mais ils sont mieux organisés et mieux répartis », souligne Nathalie Uzan, qui ajoute : « Nous recevons environ 120 à 140 appels le dimanche dans tout le département, donc il fallait absolument organiser tout ça. Ce dispositif permet au contrôleur de mesurer l’urgence et d’y répondre par des conseils, en faisant une prescription téléphonique ou en renvoyant le patient vers un poste de garde, s’il y a urgence réelle. Et les patients sont rassurés car ils ont un thérapeute en ligne qui connaît leur métier. »

Sur le même sujet :
Posté sur16.05.2022 à 11:38 -Mis à jour16.05.2022 à 16:19Les chiens et les…

Laisser un commentaire