Nouvelles allergies : conseils pour les prévenir

Written By Sara Rosso

Rédactrice passionnée depuis plus de de 15 ans. Sara vous trouve les dernières infos

Éternuements, démangeaisons, éruptions cutanées : les manifestations allergiques sont désormais le quotidien d’un Français sur trois, et selon l’Organisation mondiale de la santé, ce sera une sur deux en 2050. Face à cette épidémie, un collectif d’allergologues et de patients les représentants avaient. vient de présenter un plan d’action quinquennal 2022-2027.

De plus en plus d’allergènes

De plus en plus d'allergènes

Le Dr Isabelle Bossé, allergologue à La Rochelle et présidente du Syndicat Français d’Allergologues (Syfal), explique : « Notre environnement et l’évolution de nos modes de vie nous exposent à plus d’allergènes et rendent notre organisme vulnérable. Nous respirons plus contaminés. Ceci pourrez vous intéresser : Santé. En Paca, les moustiques tigres sont surveillés. » « Air, nous avons une alimentation plus industrielle et transformée. Cela entraîne des irritations chroniques des voies respiratoires et des déséquilibres du microbiote intestinal qui perturbent le système immunitaire. »

L’activité humaine est également distincte. Le changement climatique et la hausse des températures allongent les périodes de pollinisation. A ces facteurs s’ajoutent des choix imprudents, comme planter des millions de cyprès dans le Sud-Est ou de bouleaux en région parisienne, au pollen hautement allergisant. « Sans compter que les pollens actuels ne sont plus les mêmes qu’il y a dix ans. Leur structure a été altérée par la pollution de l’air, ce qui les rend plus dangereux », poursuit le Dr Bossé.

Ces allergènes de nouvelle génération sont également associés à d’autres plantes hautement allergènes, comme l’ambroisie qui se répand d’année en année sur tout le territoire en raison de la crise climatique. Notre alimentation nous expose également à de plus en plus de nouveaux allergènes qui contribuent à l’apparition d’allergies alimentaires. En particulier, les produits exotiques pour lesquels notre corps n’est pas programmé, comme la cacahuète, le kiwi ou le sésame.

A lire aussi : Quiz : Que savez-vous des nouvelles allergies ?

Le carnet de santé de l'enfant sera bientôt dématérialisé
Sur le même sujet :
en collaboration avec Dr Fabienne Kochert (Pédiatre) Le carnet dématérialisé comportera trois…

Des risques d’allergies même après 50 ans

Des risques d'allergies même après 50 ans

Le phénomène n’est pas l’apanage des enfants ou des jeunes adultes. « Les allergies peuvent survenir tout au long de la vie, même en fin de vie », explique le Dr Catherine Quéquet, allergologue à Amiens et auteur de « Les Nouvelles Allergies : comment la reconnaître ? Comment la combattre ? » (éd. du Rocher, 2022). « La période de sensibilisation pendant laquelle l’organisme développe des anticorps IgE (Immunoglobuline E) spécifiques contre un allergène peut être longue, elle peut prendre plusieurs années avant l’apparition des premières manifestations allergiques. »

Le spécialiste a décrit l’impact de la polymédication, plus fréquente après 60 ans : « La prise de plusieurs médicaments augmente les risques, notamment avec certains antihypertenseurs, anti-inflammatoires non stéroïdiens ou encore inhibiteurs de la pompe à protons (contre les reflux gastriques). »

Les nouveaux symptômes allergiques à l’âge adulte s’expliquent également par le phénomène d’allergies croisées, provoquées par deux allergènes différents mais de structure moléculaire similaire. L’exemple le plus connu est le syndrome bouleau cru/pomme. Les patients allergiques au pollen de bouleau peuvent voir apparaître un jour des abeilles autour de leur bouche en croquant une pomme crue, car elles contiennent toutes les deux les mêmes protéines allergènes, de la famille des PR 10.

Changer de région peut également vous mettre en contact avec de nouveaux allergènes. Le Dr Catherine Quéquet recommande donc la vigilance face à tout symptôme récurrent, même mineur : « Le moindre doute est de savoir si vous éternuez en vous promenant près du même arbre ou à la même saison, ou si vous ressentez une sensation de picotement. tout en mangeant la même nourriture. « Parlez-en à votre médecin. »

Lire aussi : Désensibilisation allergique : objectif de rééducation

A voir aussi :
NOS CONSEILS SANTÉ – Ces dents d’apparition tardive peuvent parfois causer des…

Les 8 bons réflexes pour se prémunir des allergies

Les 8 bons réflexes pour se prémunir des allergies

1) Choisissez des cosmétiques avec une courte liste d’ingrédients, en évitant autant que possible les substances telles que la méthylisothiazolinone et l’isothiazolinone (conservateurs). Si la peau est fragile, passez aux versions sans parfum.

2) Au jardin, limitez les plantes à fort potentiel allergique : cyprès, bananier, noisetier, saule, bouleau, mimosa, olivier, chêne, tilleul… Jardinez de préférence le matin et tard le soir, lorsque le pollen est moins abondant dans le jardin. le jardin.l’air.

A lire aussi : Jardin : Quelles plantes sont vénéneuses dans votre jardin ?

3) Empêchez les animaux domestiques d’entrer dans la pièce, même la nuit.

4) Nettoyer régulièrement avec un pulvérisateur électrostatique et un aspirateur à filtre Hepa (haute efficacité pour les particules en suspension dans l’air) pour éliminer les acariens.

5) Réduit la pollution intérieure en aérant longtemps et en empêchant la propagation des huiles essentielles et des bougies parfumées.

7) Contribuer à la réduction de la pollution de l’air par les modes de transports doux : marche, vélo, entraînement plutôt que l’avion, transports en commun plutôt que la voiture…

8) Cuisine maison avec des produits locaux crus. Favoriser une alimentation diversifiée et riche en fibres permet également de renforcer le microbiote intestinal.

A lire aussi : Quiz : Votre chambre respire-t-elle la santé ? et Perturbateurs endocriniens : Chez vous, vous adoptez les bons réflexes pour vivre sans toxines

Sur le même sujet :
Ce sera le nouveau centre du pouvoir politique. Sans majorité absolue, l’Assemblée…

Quel type de pollen en ce moment ?

Quel type de pollen en ce moment ?

Aujourd’hui, une grande partie de la France est concernée par le pollen d’ambroisie, notamment la région Rhône-Alpes, la Bourgogne, les Pays de la Loire, l’Alsace et le Poitou-Charentes.

Quel pollen en septembre ? L’ambroisie est une plante sauvage qui provoque des allergies importantes en août et septembre. Le pollen ambrosien est particulièrement concentré en région Rhône-Alpes, même s’il tend à se diffuser dans les autres régions françaises.

Quelles sont les allergies en ce moment 2022 ?

La saison pollinique 2022 a commencé avec la floraison des anneaux et des noisettes. Le réseau national de surveillance aérobiologique AirAllergy de Sciensano annonce le début de la saison pollinique, la première de l’année est émise par le pollen et le noisetier.

Quel pollen en mars 2022 ?

Alerte aux allergies : le pollen de bouleau arrive en France le jeudi 24 mars 2022, et pour plusieurs semaines. On fait le point sur ce phénomène, et les désagréments qu’il peut engendrer.

Quels sont les allergies en ce moment ?

Beaucoup sont très allergènes comme la fléole des prés, le pâturin, le goudron, le dactyle pelotonné, la fétuque, le duvet, le seigle, l’aven, le blé… Le pollen de chêne est toujours présent dans l’air mais est moins allergène aux herbes avec un risque d’allergies qui ne dépasse pas le niveau moyen. .

Comment protéger votre enfant des moustiques cet été ?
Ceci pourrez vous intéresser :
Certains enfants sont particulièrement sensibles aux moustiques, qui leur rendent la vie…

Quand commence le pollen 2022 ?

Quand commence le pollen 2022 ?

Cela permet aux personnes allergiques de mieux planifier leurs activités et de préserver leur santé. Le premier bulletin pollinique pour cette année 2022 est prévu pour le vendredi 4 février.

Que sont les allergies maintenant en 2022 ? La saison pollinique 2022 a commencé avec la floraison des anneaux et des noisettes. Le réseau national de surveillance aérobiologique AirAllergy de Sciensano annonce le début de la saison pollinique, la première de l’année est émise par le pollen et le noisetier.

Quand la fin des pollens ?

La saison des graminées commence, et durera jusqu’en août inclus, avec un potentiel hautement allergisant, noté au maximum sur une échelle de 1 à 5.

Quel pollen en mars 2022 ?

Alerte aux allergies : le pollen de bouleau arrive en France le jeudi 24 mars 2022, et pour plusieurs semaines. On fait le point sur ce phénomène, et les désagréments qu’il peut engendrer.

Quels pollens en ce moment ?

Autour de la Méditerranée, attention aux pollens d’orties (de la famille des urticacées) et d’oliviers, qui se multiplient et peuvent provoquer des allergies.

Comment se soigner contre les allergies au pollen ?

Le seul traitement à long terme des allergies au pollen est la désensibilisation. Elle consiste à mettre l’organisme en contact avec l’allergène régulièrement, à faible dose, pendant plusieurs années, afin que l’organisme ne reconnaisse plus l’allergène comme un ennemi.

Comment traiter naturellement les allergies au pollen ? Dans de l’eau bouillante, faire infuser 15 g de menthe fraîche pendant 10 minutes et boire deux ou trois tasses par jour. Vous pouvez également appliquer 3 à 4 gouttes d’un mélange d’huiles essentielles de menthe poivrée, d’eucalyptus et de citron Litsea sur les zones des sinus. A répéter si nécessaire.

Quand se termine les allergies au pollen ?

La saison des graminées commence, et durera jusqu’en août inclus, avec un potentiel hautement allergisant, noté au maximum sur une échelle de 1 à 5.

À Lire  Comment s'habiller pour ne pas attirer les moustiques ?