Noyade : L’étude révèle une astuce simple qui réduirait le risque

Written By Sara Rosso

Rédactrice passionnée depuis plus de de 15 ans. Sara vous trouve les dernières infos

Comment prévenir la noyade ? Cette question est cruciale, surtout en été où l’on se lave beaucoup plus souvent. Equipements de sécurité dans les piscines, baignade surveillée sur les plages… Les activités de prévention des risques sont nombreuses. Et selon une étude de la société américaine Alive Solutions, spécialisée dans la sécurité aquatique, l’astuce permettrait d’intervenir plus rapidement si une personne, et surtout un enfant, se noie.

Bien choisir la couleur du maillot de bain pour prévenir les noyades

Bien choisir la couleur du maillot de bain pour prévenir les noyades

En cas de noyade, vous devez réagir rapidement. Mais on ne peut pas toujours voir quand une personne se noie… D’après les expériences d’Alive Solutions, la couleur des maillots de bain peut jouer un rôle. A voir aussi : Pic de chaleur : Les bons réflexes. L’entreprise a placé des maillots de bain de différentes couleurs dans les piscines à fond clair, les piscines à fond sombre et les lacs. La visibilité n’était pas la même !

Dans les piscines et les lacs à fond sombre, les maillots de bain aux couleurs vives, comme le jaune ou l’orange fluorescent, ont le plus attiré l’attention. Le blanc, bien que visible, est déconseillé : cette couleur peut être confondue avec la réflexion de la lumière à la surface de l’eau. L’orange fluorescent est plus frappant dans les piscines à fond clair, ainsi que le rose fluo. Le violet et le noir étaient également bien visibles, mais il y a un risque de les confondre avec des feuilles ou d’autres objets tombés dans l’eau. Quant aux maillots de bain blancs et bleus, ils étaient les moins visibles. Evidemment, préférez un maillot de bain aux couleurs vives pour votre enfant !

À Lire  Canicule : conseils essentiels sur la protection animale

Protégez-vous quand il fait chaud
Voir l’article :
Des conseils pour bien vivre ces fortes chaleurs Les personnes les plus…

Comment réagir en cas d’incident à la plage ?

Comment réagir en cas d'incident à la plage ?

Dans une piscine, comme dans un lac, le danger le plus important pour les enfants à la plage est la noyade. Guillaume Turpin, inspecteur adjoint des sauveteurs à la SNSM (Société nationale de sauvetage en mer), explique à Aufeminin que pour prévenir les risques, les enfants doivent toujours nager sous la surveillance « permanente et constante » de leurs parents. « Il reste impératif de se baigner sur des plages surveillées car il y a des sauveteurs à proximité qui peuvent intervenir en cas de problème », ajoute-t-il. Cela peut aussi être très utile si l’enfant a bu la tasse : « Si votre enfant tousse beaucoup, c’est que de l’eau a peut-être pénétré dans ses voies respiratoires et il faut contacter immédiatement les secouristes. S’il n’y a jamais de surveillance à Ranna, il faut appeler un médecin pour conseil au numéro 15. Parce que quand il y a de l’eau dans les poumons, ça peut avoir de graves conséquences sur le système respiratoire. »

Il parle également d’autres incidents qui pourraient se produire, comme perdre son enfant sur la plage. C’est pourquoi il recommande de porter un bracelet d’identification, disponible dans les postes de secours, sur lequel figurent son nom, votre nom et votre numéro de téléphone afin de faciliter votre recherche. En cas de coup de chaleur, il faut aussi se rendre chez les secouristes, « car cela peut provoquer de graves malaises », puis il reçoit des liquides et des rafraîchissements.

À Lire  Ces petites solutions tech pour faire face aux canicules

Enfin, Guillaume Turpin note au sujet des piqûres de méduses que la première chose à faire est de se rendre dans un poste de secours. S’il n’y en a pas, vous pouvez essayer d’enlever les microfibres laissées par les méduses avec une pince à épiler. « Pour que certains d’entre eux n’entrent pas en contact avec la peau de l’enfant, il faut frotter la peau avec du sable, rincer à l’eau salée. Ensuite, si l’enfant a des rougeurs ou des démangeaisons, il faut aller chez le médecin ou au moins aller chez la pharmacie », ajoute-t-il.

A voir aussi :
La régie régionale de santé déclenche un plan d’action autour de Perpignan,…