« On ne le reconnaît plus » : raconte Léna, 12 ans, touchée par une pizza Buitoni

Written By Sara Rosso

Rédactrice passionnée depuis plus de de 15 ans. Sara vous trouve les dernières infos

« C’est un miracle, pour nous, qu’elle fasse confiance à son père, Cédric, au micro du RMC. Même les médecins, au début, ne pensaient pas qu’elle s’en sortirait. ont pu la ramener avec nous, pour que nous puissions lui parler, même si elle ne comprend pas toujours tout. Au moins, nous avons notre enfant. Elle marche, parle, mange à nouveau. Elle est à la maison, elle est grande et bonne . »

Au printemps dernier, sa fille Léna, âgée de 12 ans, a été hospitalisée à Nancy dans un état végétatif, victime de la bactérie E. coli retrouvée dans une pizza Fraich’Up de marque Buitoni qu’elle avait mangée.

« Son âge mental est compris entre 8 et 10 ans, maximum »

Cette bactérie E. coli a produit des toxines qui ont atteint son cerveau.

« Elle a des déficiences mentales, beaucoup de pertes de mémoire, déplore-t-elle le père. Elle ne reconnaît pas tout le monde. Elle a perdu l’équivalent de quatre ans de sa vie. » se souvient-elle, mais beaucoup plus jeune. Elle est très, très en retard. Son âge mental se situe entre 8 et 10 ans, maximum.

De son côté, la maman reste pessimiste quant à l’avenir de sa fille Léna. « Elle n’est plus du tout la même. Elle a un caractère qui a beaucoup changé. Aujourd’hui on ne la reconnaît plus. On est très, très inquiets pour l’avenir de notre fille. Petit à petit, on réapprend. pour lui, c’est sûr. »

Début juillet, le patron de Nestlé France Christophe Cornu a présenté ses « excuses » aux familles d’enfants touchés par la contamination liée à la consommation de pizzas Buitoni surgelées et annoncé la création d’un « fonds de soutien aux victimes ». .