Opération de prévention après un nouvel accident de scooter à Chaumont – JHM

Written By Sara Rosso

Rédactrice passionnée depuis plus de de 15 ans. Sara vous trouve les dernières infos

Les trottinettes électriques ont le vent en poupe dans les rues de Chaumont, ainsi que les accidents les affectant. Les policiers ont donc organisé une opération de protection ce mercredi 25 mai pour leur rappeler les bonnes consignes à conduire.

Ce vendredi 27 mai, un nouvel accident de trottinette électrique s’est produit sur le circuit d’Ashton. Le jeune homme, un peu, tomba, seul. Il a été pris en charge par les secours et transporté à l’hôpital.

Si la blessure n’est que mineure, le risque augmentera. La police a enregistré cinq incidents depuis le début de l’année (dont probablement ce vendredi), chacun avec une panne de courant.

A cet égard, la Police a mené une opération défensive ce mercredi 25 mai dans la commune de Chaumont. Trois équipes étaient organisées : une à vélo mobile, une devant la mairie et une sur le Pont de Langres.

« Nous avons passé deux heures dans le centre-ville et nous avons contrôlé 25 scooters et 20 cyclistes. Je pense que tout le monde a bien accueilli notre discours de défense », a déclaré le commandant Boyon. « Cette opération nous semble bonne. Maintenant, voyez si tout le monde utilise correctement les instructions. »

Les trottinettes aussi doivent respecter l’espace public

Les trottinettes aussi doivent respecter l’espace public

« On a tous adoré, on avait l’impression de se faire pousser des ailes… sur un scooter… »* Sa portabilité et sa légèreté donnent aux utilisateurs un sentiment de liberté. Sauf que, aussi anxieux que les jours « on sortait le matin, quand on sortait dans la rue », il est dangereux, sans s’en rendre compte. Lire aussi : AmIable, un rapport auto-amélioré.

À Lire  Trois mineurs arrêtés après des rodéos à moto volés à Panazol

Les scouts se multiplient dans les lieux publics. Si les grandes villes se développent de plus en plus dans ce sens, la famille Chaumont utilise le scooter, ou d’autres véhicules électriques, comme moyen de transport.

Le 29 avril, sur le trottoir de la rue Victoire-de-la-Marne, une femme a été blessée au visage lorsqu’elle a été percutée par un scooter. Chance ou malchance, l’adolescent qui a commis l’infraction est celui qui a été contrôlé pour la première fois par la police mercredi. Mais cette fois, son scooter avait été remplacé par un vélo, et il portait son casque. Il a dit à la police qu’il ne l’avait pas utilisé depuis l’incident.

« En tout cas, il avait les réponses à toutes les questions défensives qui lui étaient posées. L’Education nationale fait bien sa part », a déclaré le commissaire divisionnaire Arnaud Garnier. « Evidemment, on est là aujourd’hui pour apporter un peu de pédagogie aux usagers, car partager l’espace public, ce n’est pas toujours le cas », ajoute le commandant Boyon, qui, au même moment, défie un vélo qui descend rue Tréfousse sur la l’autre côté et sur la roue arrière. Pas de discussion pour le moment, mais un bon rappel.

Pontoise : un conducteur de motocross blesse une jeune fille à la jambe, l'individu est interpellé
Ceci pourrez vous intéresser :
La police est intervenue à Pontoise dans la soirée du mercredi 24…

Consignes obligatoires et conseils

Consignes obligatoires et conseils

Comme les bicyclettes, les engins de transport automoteur (EDPM), qui comprennent les trottinettes électriques, les gyropodes, les hoverboards et les monoroues, sont strictement interdits sur les trottoirs. Les consommateurs doivent également souscrire une assurance responsabilité civile. La police a émis ces deux premiers ordres.

À Lire  Hérault - Contrôlé à 70 km/h… En scooter ! A vos commentaires !

De plus, l’utilisateur doit également avoir au moins 12 ans, ne pas avoir de coutures, ni de passager sur le dos. Enfin, le scooter doit être entièrement équipé d’un système de freinage ainsi que d’une prothèse auditive pour fonctionner. Les miroirs et les lanternes sont également renforcés. La police recommande également de porter un chapeau et des vêtements réfléchissants. Enfin, le moteur est limité à 25 km/h, tout débridage est strictement interdit.

La police, en partenariat avec le plan départemental de sécurité routière, a distribué des fiches d’information à chaque personne qui s’est présentée. Le commandant Boyon prévient : « Nous serons bientôt à proximité des écoles, mais aussi sur place, le vendredi soir. De nombreux stagiaires sont équipés de ces EDPM. Il s’agira toujours d’éducation et de protection, mais grâce à l’autonomisation, nous serons encouragés à défendre la juste part des opportunités publiques. »

*Paroles empruntées et revisitées à « A Bicyclette » d’Yves Montand.

Assurance incendie : êtes-vous bien protégé en cas d'incendie de forêt ?
Ceci pourrez vous intéresser :
Le feu se propage en Occitanie. En cas de litige, les propriétaires…