Ordinateur ou stylo : apprend-on en écrivant des informations à la main ou sur le clavier ?

Rédactrice passionnée depuis plus de de 15 ans. Sara vous trouve les dernières infos

Ils sont omniprésents sur les pupitres universitaires. Les ordinateurs ont remplacé le papier et les stylos. Ce n’est pas forcément synonyme de succès, pensent certains.

Dans les amphis universitaires, les salles de classe ou les bibliothèques, les ordinateurs portables ont fleuri ces dernières années pour remplacer les cahiers et les stylos. Car si les téléphones n’ont plus droit de cité dans les écoles et les collèges, les ordinateurs ont un laissez-passer gratuit dans l’enseignement supérieur, sauf pour les quelques établissements ou professeurs qui les interdisent pendant les cours.

Rédiger pour mémoriser

Au-delà de la distraction, avec le risque que les élèves n’écoutent que d’une oreille et se tournent pour être distraits sur Internet, certains avancent que la prise de notes au clavier n’a pas la même efficacité que la prise de notes manuscrites. En écrivant à la main, les élèves exercent davantage leur cerveau. Sur le même sujet : ▷ SEO Square : rendez-vous les 18 et 19 octobre pour la cinquième…. Des chercheurs américains de la prestigieuse université de Princeton sont arrivés à ces conclusions.

Denis Alamargot, professeur de psychologie cognitive à l’université Paris-Est Créteil, fait la même analyse. L’écriture aide à mémoriser. « Lorsque vous dessinez vous-même les lettres, vous participez à la production du mot et cela renforce la mémorisation, assure BFMTV.com. Or, sur un clavier, le geste est le même pour chaque lettre. L’écriture est un véritable outil d’apprentissage. »

Sur le même sujet :
Avec un nouveau nom et un nouveau logo, l’école hôtelière de luxe,…

Plus de liberté

L’écriture manuscrite offre également plus de liberté. Céline Combes, maître de conférences en psychologie du développement au laboratoire de psychologie des Pays de la Loire à l’université d’Angers, estime que l’écriture manuscrite permet de s’approprier un contenu plus que la dactylographie. Sur le même sujet : Quel est le succès de Just Riadh ?.

À Lire  Se former à Lille pour les métiers de demain

Danièle Dumont, formatrice en pédagogie et rééducation de l’écriture, partage la même analyse. Le stylo permet, selon elle, de mobiliser son propre code d’écriture et de lecture. « En écrivant à la main, on n’est pas obligé d’écrire de manière linéaire, raconte-t-elle à BFMTV.com. On peut séparer la page, utiliser des abréviations, des schémas, des dessins pour catégoriser et organiser sa pensée plus efficacement. »

Ceci pourrez vous intéresser :
[CONTENU PARTENAIRES] Les conflits font partie intégrante de la vie des entreprises.…

Des textes de moindre qualité

Sans compter que les qualités manuscrites et éditoriales sont étroitement liées. Denis Alamargot, également directeur adjoint de l’Institut national supérieur de l’apprentissage et de l’éducation (Inspé) à l’académie de Créteil et du Laboratoire de recherche sur la cognition humaine et artificielle, a relevé que les enfants qui eux avaient du mal à écrire plus de fautes d’orthographe. Lire aussi : Yves Burfin : « Pour chaque entreprise à céder, il y a en moyenne en Île-de-France entre 5 et 10…. « Toute leur attention est consacrée à la mise en page de la lettre, ce qui impacte leur performance éditoriale. »

Des chercheurs britanniques ont mené une expérimentation auprès d’enfants en CM1 et CM2. Ils ont demandé à chacun d’écrire deux textes : l’un à la main, l’autre au clavier. Ces derniers présentaient des « qualités de composition » inférieures aux textes manuscrits. « Les scripts de clavier avaient jusqu’à deux ans de retard dans le développement par rapport aux scripts manuscrits », conclut l’étude.

Car apprendre à écrire et à lire sont intimement liés. « Le geste d’écrire crée dans le cerveau une trace sous forme de mémoire motrice qui est ensuite utile à l’identification des lettres », explique à BFMTV.com Jean-Luc Velay, chercheur au laboratoire de neurosciences cognitives de l’université d’Aix – Marseille. Ce qu’il a pu observer grâce à l’IRM fonctionnelle. « Avec la lecture, ces mêmes domaines liés à l’écriture ont été réactivés. »

À Lire  Comment démarrer une entreprise avec succès

Lire aussi :
Obtenez les meilleurs résultats lorsque les données sont collectées et stockées sur…

Apprendre à écrire sur clavier?

Et si on apprenait aux enfants à écrire directement sur un clavier ? Jean-Luc Velay, également chercheur au CNRS, a mené l’expérimentation auprès d’élèves de maternelle. Un groupe a appris à écrire des lettres à la main, l’autre sur un clavier. Les résultats ont été incroyables.

Le scientifique cognitif a mené un test similaire avec de jeunes adultes avec des caractères à apprendre dans une langue étrangère. Les résultats étaient similaires. « Les lettres apprises à la main étaient mieux identifiées, poursuit Jean-Luc Velay. Cela montre que lorsqu’on apprend à écrire, on associe une forme visuelle, un son et un geste, une activité motrice complète qui se répète lors de la lecture. »