Panne de courant : C’est ainsi que fonctionne le « délestage ».

Rédactrice passionnée depuis plus de de 15 ans. Sara vous trouve les dernières infos

Publié

le 01/09/2022 à 18h59, mis à jour le 19/11/2022 à 20h29.

Le gestionnaire du réseau de RTE, ainsi que la police de l’énergie, la CRE, ont fait part de leur inquiétude pour le mois de janvier.

Très improbable hier, l’hypothèse d’une coupure hivernale chez les particuliers apparaît désormais comme un scénario envisageable. « Effectivement il y a un risque » de délestage, uniquement pour le mois de janvier, a admis ce samedi 19 novembre sur franceinfo la présidente de la Commission de régulation de l’énergie (CRE), Emmanuelle Wargon. « Nous avons une forme d’inquiétude et d’alerte pour janvier », a-t-il dit, tout en expliquant que la survenance de ce scénario dépendra de la météo, de la consommation électrique de la France et de la disponibilité des réacteurs nucléaires.

La veille, le gestionnaire du réseau de transport d’électricité de RTE avait alerté sur le risque de « haute » tension sur le réseau électrique pour janvier prochain, notamment en raison des retards accumulés par EDF pour redémarrer les centrales nucléaires désormais à l’arrêt. . Le dirigeant a également souligné l’impact important de la météo. De tous bords, les autorités semblent donc préparer la France à couper le courant cet hiver – le gaz n’aime pas les particuliers. S’il y a un délestage, comment cela fonctionnera-t-il ? Explication.

La coupure a été décidée par RTE, le gestionnaire du réseau, pour garantir l’équilibre entre l’offre et la demande d’électricité et éviter ainsi le « black-out ». Un black-out que RTE et CRE n’envisageaient vraiment pas pour cette saison. Cette coupure ciblée, appelée délestage, est la « dernière solution », explique Patrice Geoffron, directeur du Centre de géopolitique de l’énergie et des matières premières (CGEMP) de l’université Paris-Dauphine. Le gouvernement s’appuie sur son dispositif Ecowatt, qui enverra des alertes s’il y a une haute tension dans le réseau, pour la détecter. RTE prévoit que certains signaux rouges Ecowatt pourront être envoyés en janvier pour demander des affaires aux consommateurs.

À Lire  Castres : sa rénovation donnera une nouvelle dimension au musée Goya

Lire aussiEcowatt, la « météo électrique » sur laquelle le gouvernement veut s’appuyer pour passer l’hiver

Certains usagers non délestables

Si cela ne suffit pas, le délestage peut être évité. Ils sont encadrés par certaines règles. D’une part, la réduction atteint jusqu’à deux heures par foyer. Déclenchés par le distributeur d’électricité, c’est-à-dire Enedis, ils ne peuvent a priori avoir lieu qu’entre 08h00 et 13h00 et entre 17h30 et 20h30, qui est la période de pointe du réseau. A voir aussi : Seine et Marne. Qu’est-ce que la maison « Biosourcée », cette nouvelle façon de construire une maison ?. Ces coupures d’électricité sont tournantes, ce qui signifie que tout le quartier, représentant environ 200 000 foyers, est coupé à son tour. Les ménages concernés « ont été prévenus la veille avant 18 heures », a précisé Julien Teddé, directeur général du courtier en énergie Opéra Énergie.

Certains immeubles censés satisfaire les « besoins importants de la nation » ne sont pas concernés par ce dispositif de dernier recours. Le décret du 5 juillet 1990 les énumère. On y trouve des hôpitaux, des cliniques et des laboratoires, des installations de signalisation et des lampadaires « considérés comme importants pour la sécurité », ainsi que des sites industriels stratégiques, notamment ceux « d’intérêt pour la défense nationale ». Il appartient à chaque préfet d’établir une liste des usagers non déchargeables dans son département.

Lire aussi Électricité : cette interdiction inquiète les Français

Ceci pourrez vous intéresser :
Le propriétaire de Tesla et SpaceX, qui a récemment racheté le réseau…

Le précédent du 4 novembre 2006

Outre ces clients prioritaires, le préfet, indique l’arrêté, peut créer « une liste supplémentaire d’usagers qui, en raison de leur situation particulière, peuvent bénéficier, dans la limite des disponibilités, de certaines priorités par rapport aux autres usagers, notamment en situations d’urgence ». Nous pensons que les patients particulièrement à haut risque sont traités à domicile, par exemple sur un respirateur artificiel. « Nous identifions en amont les consommateurs sensibles, a déclaré la première ministre Elisabeth Borne de France Inter début septembre. Nous voulons nous assurer que nous ne coupons pas l’électricité aux personnes qui ont du matériel médical. tragédie à cause de cette coupure.

À Lire  Voitures détruites à travers une barrière à Beauport

Toutefois, les patients à haut risque qui ne sont pas inscrits par le préfet dans la liste complémentaire des usagers prioritaires peuvent subir des coupures en cas de haute tension sur le réseau électrique, confirme Enedis. Cependant, pour éviter les terribles conséquences que peuvent entraîner de telles coupures d’électricité, ils peuvent bénéficier d’un système d’information spécifique. Il est destiné aux patients à haut risque vital (PHRV), c’est-à-dire aux patients utilisant un ventilateur d’une autonomie inférieure ou égale à quatre heures par jour, ainsi qu’aux enfants alimentés par voie intraveineuse. « D’autres catégories de patients, comme les insuffisants rénaux sous dialyse à domicile, peuvent être concernées », précise Enedis.

A lire aussiLes gens s’organisent pour faire face aux coupures d’électricité

Pour être inscrits à ce dispositif, ces patients doivent remplir quelques documents et les remettre à l’Agence Régionale de Santé (ARS). Le dispositif est activé pendant un an, après quoi la demande doit être renouvelée. L’ARS a alors transmis une liste des PHRV à Enedis, pour permettre aux distributeurs « afin que nous puissions les rappeler en amont afin que les personnes concernées puissent prendre leurs dispositions », a-t-on expliqué. Si la coupure s’avère inopinée, ces patients disposent d’un numéro de téléphone dédié, également connu de l’ARS, qu’ils peuvent appeler pour connaître la durée probable de la coupure et s’organiser en conséquence.

A voir aussi :
Basée à Montigny-le-Bretonneux (Yvelines), Airwell renouvelle son challenge. Les étudiants des écoles…