« Parfois, je pense que nous avons fait quelque chose de stupide » : notre étrange relation avec les animaux de compagnie

Written By Sara Rosso

Rédactrice passionnée depuis plus de de 15 ans. Sara vous trouve les dernières infos

Images marquantes de l’exode des réfugiés ukrainiens, les animaux de compagnie se sont également imposés comme une valeur émotionnelle des réfugiés pendant la crise sanitaire. Jusqu’à ce qu’ils deviennent des membres à part entière de la famille. Pourquoi les aime-t-on tant aujourd’hui ? Enquête.

Entre les cendres et le sang, les ruines et les brutes, les lits de camp et les sacs de couchage, on tombe sur des cheveux heureux. Chiens, chats, perroquets ou cobayes, les Ukrainiens ont fui la guerre avec leurs bêtes sur les épaules. Sur une photo, on voit un homme crucifié essayant de calmer son labrador, étalé au milieu de la rue, amplifié par le bruit d’un bombardement. Dans une autre, une réfugiée tient dans ses bras deux gros chats d’intérieur, à l’écran. Il y a aussi ces énormes chiens qui sont portés par des hommes moitié moins gros à bout de bras. Sans parler des photos de sauvetage qui sont transmises par l’association Peta. Rarement on a vu et parlé autant d’animaux lors d’un exode et d’une guerre.

Preuve, s’il le faut, que les animaux de compagnie sont élevés au rang de membres de la famille. En France, un foyer sur deux possède au moins un animal de compagnie, dont au moins 9 millions de chiens et 6 millions de chats, selon l’Icad, qui recense l’animal de compagnie. Pendant le siège, de nombreux Français se sont tournés vers les animaux comme valeur refuge émotionnelle. Dans certains centres, le nombre d’adoptions a même battu des records. Au point d’inquiéter même le Vatican. « Certains ont des chiens et des chats qui remplacent les enfants », a déclaré le pape François en janvier dernier.

Le chow-chow de Freud

Le chow-chow de Freud

Quand elle était enfant, Mary a vu ses parents élever des chiens, des chats et des poneys maltraités Sur le même sujet : 5 races de chats à poils courts et leurs caractéristiques.

À Lire  Un chien policier des douanes mange une partie des 25 kilos de cannabis saisis, le vendeur n'est pas emprisonné...

Cet article est réservé aux abonnés. Pour en savoir plus, profitez de nos offres à partir de 1 €

En choisissant ce mode d’abonnement promotionnel, vous acceptez le dépôt d’un cookie d’analyse de la part de Google.

Pour répondre, je me connecte et me connecte

goustarou publié le 20 avril 2022 à 06:06

à Grenoble, ville de la Course Verte, le conseil municipal a longuement débattu de la couleur des poteaux installés dans les parcs de la ville, & # xD ;

et un document officiel (mais il est désormais indisponible) précise que « les rats méritent respect et protection » ! les SDF qui meurent de froid l’hiver en centre ville peuvent attendre : on ne parle pas de « respect et protection » pour eux !!!!!!

publié le 30 mars 2022 à 12:03

ah perso j’ai l’exemple devant chez moi, ils ont des animaux, et quand ils entrent dans la pièce qui leur est réservée, ces animaux, qui aiment la tendresse, prennent des coups de pied, et enfin que diriez-vous des poissons, qui ont accroché leur prise en guise de victoire sur les hameçons, le poisson n’a pas crié de douleur

goustarou posté le 04/07/2022 à 03:46

Quiconque mange plus de viande et mange du poisson à cause de la souffrance animale doit savoir qu’en pêchant, les poissons pêchés meurent d’asphyxie et se mettent souvent à se déchirer (libérer de l’énergie) alors qu’ils sont encore en vie ! rappelez-vous quand vous mangez votre poisson !!!!!

Quéniart56 sortira le 11 avril 2022 à 9h00

Les bovins, les caprins aussi etc… sont également découpés vivants, ce n’est pas exclusif aux poissons…

Etoile publié le 28 mars 2022 à 17:48

Depuis longtemps étant très proche des animaux et observant les humains, je dis que les gens confondent trop souvent « aimer les animaux » et « s’amuser avec les animaux ». Exemple : Les gens ont 2 tortues d’Hermann (nous leur avons donné et ils les ont adoptées) dans une boîte. En dehors de leur tartine de feuilles de laitue, ils ne s’intéressent pas à leurs besoins élémentaires de territoire, d’exercice physique, de liberté, de libre arbitre. Ces animaux sont malheureux mais souffrent en silence (c’est pratique). Je leur ai dit de faire une pièce qui leur soit dédiée dans leur grand jardin + leur ai acheté un livre sur les tortues. Imaginez une seconde que vous avez été transposé dans le monde karmique des scrupules d’Earl vers le Caprice suivant : le chien qu’ils ont pris avec tous les chiots battus et acheté dans une race ; mais ils vous diront qu’ils adorent les animaux et regarderont l’émission sur le refuge et l’adoption.

À Lire  7 choses que vous devez savoir sur le cannabidiol ou CBD

goustarou posté le 08.04.2022 à 21:32

passionnante ton histoire de gentilles tortues et de mauvais voisins !!! vous devriez le signaler au commandant le plus proche !!!!!

Personne ne parle de l’abus généralisé de garder un animal enfermé dans un appartement et de ne sortir que lorsque ces animaux (principalement des chiens) sont vivants et en liberté.

publié le 27 mars 2022 à 23:27

de drôles de façons de penser savent clairement que les animaux sont bien meilleurs que les humains

Chris7576 publié le 28 mars 2022 à 6:34

Quand je vois les chats d’un voisin aboyer dans mon jardin, je n’ai aucun doute sur cette affirmation.

Victimes de la guerre des animaux : "Il y a de plus en plus d'actes de cruauté en Ukraine"
Sur le même sujet :
Constatant que les animaux sont, comme les humains, « pris au milieu d’une…