Pas d’amendes contre les constructeurs de maisons qui marchent…

Rédactrice passionnée depuis plus de de 15 ans. Sara vous trouve les dernières infos

Neuf mois après que le premier ministre Doug Ford a promis de sévir contre les promoteurs qui annulent des contrats de construction ou demandent plus d’argent aux acheteurs, la Housing Building Regulatory Authority n’a pas encore imposé d’amendes.

L’organisme provincial créé en 2021 a reçu 800 plaintes sur divers sujets en un an. Un porte-parole explique qu’il faut du temps pour évaluer les dossiers.

Les allégations de cette nature sont souvent complexes et notre équipe a besoin de temps pour les enquêter en profondeur, explique Tess Lin.

Elle ajoute que l’Agence doit être juste envers toutes les parties.

La retraitée Gayle Dudeck, qui travaillait auparavant au bureau d’enregistrement immobilier de la région de Durham, dit avoir contacté le bureau à la suite de l’annulation en janvier du contrat de construction de la maison de son fils à Elora, un contrat signé l’année précédente.

Elle dit qu’un enquêteur a mis cinq semaines à lui envoyer un courriel pour obtenir l’adresse de son fils. Sept mois après sa plainte initiale, personne n’a encore parlé à son fils.

« [Mon fils] ne peut pas attendre trois à cinq ans pour qu’il soit réparé. »

Les acheteurs doivent être mieux protégés, selon Jessica Bell, porte-parole du NPD en matière de logement.

Si vous avez signé un contrat avec un promoteur qui a accepté de construire une maison à un tel prix, ce contrat doit être honoré, dit-elle. Le gouvernement de l’Ontario doit s’assurer que les constructeurs honorent leurs contrats.

Tolérance zéro

Plus tôt ce mois-ci, le premier ministre Doug Ford a réitéré son engagement à punir les contrevenants lors d’un point de presse. Nous continuerons à surveiller la situation, a-t-il dit. Ceci pourrez vous intéresser : Hosman : la néo-agence qui séduit de nombreux vendeurs en France !. Nous allons nous assurer que [les développeurs] ne coupent pas l’herbe sous le pied [des acheteurs].

À Lire  Vider la canalisation : comment trouver une solution efficace ?

Sebastian Skamski, porte-parole du ministère des Services publics et commerciaux, ajoute que le gouvernement a clairement indiqué avec les mesures mises en place les conséquences auxquelles les contrevenants seront confrontés, notamment des amendes beaucoup plus élevées de plusieurs centaines de dollars. des milliers de dollars par maison et la suspension ou l’annulation de permis.

MAISONS BEBIUM : un réseau de franchisés spécialisé dans la construction de maisons bioclimatiques
Ceci pourrez vous intéresser :
Face au succès de ses maisons bioclimatiques, le constructeur français MAISONS BEBIUM…