Pernod Ricard rejoint Casa Lumbre en tant que partenaire de renom pour présenter Sotol

Written By Sara Rosso

Rédactrice passionnée depuis plus de de 15 ans. Sara vous trouve les dernières infos

(AOF) – Pernod Ricard annonce aujourd’hui son partenariat avec Casa Lumbre, créateur des marques Mezcal Ojo de Tigre et Whisky Abasolo, et le célèbre musicien, acteur et designer Lenny Kravitz pour développer Nocheluna, un esprit de la catégorie prometteuse Sotol. Distinct de la tequila et du mezcal, cet esprit du désert de Chihuahua (Mexique) possède un large spectre aromatique, intense et élégant. Le Sotol est produit à partir de la plante sauvage du même nom, également appelée Dasylirion, récoltée, cuite et fermentée plusieurs années après avoir été plantée.

Le résultat est un équilibre sophistiqué entre des notes d’herbes sauvages, de fruits secs, de caramel, de miel et de bois de chêne, avec une grande minéralité. Il tire son caractère unique du sol désertique mexicain et du savoir-faire de ses producteurs.

Nocheluna ambitionne de s’imposer comme la référence ultra-premium de la catégorie Sotol. Son lancement mondial aura lieu dans les prochains mois, en commençant par le marché nord-américain.

Alexandre Ricard, Président-Directeur Général de Pernod Ricard, déclare : « Nocheluna ouvre de nouvelles possibilités d’innovation, de créativité et d’exploration. L’histoire de notre groupe est rythmée par des partenariats avec des entrepreneurs dynamiques qui savent casser les codes et partager notre passion du haut de gamme. marques artisanales. De Qualité. »

Nocheluna est la troisième collaboration entre Pernod Ricard et Casa Lumbre, après le succès de leurs partenariats pour le mezcal Ojo de Tigre et le whisky Abasolo.

– Numéro 2 mondial, derrière Diageo, des vins et spiritueux, né en 1975 de la fusion entre Pernod, fondé en 1805, et Ricard, en 1932 ;

À Lire  Marché du chlorure de choline 2022-2027 : L'apparence de ce composé organique est blanche et soluble dans l'eau - Androidfun.fr

– Activité de 8,8 milliards d’euros, répartie entre l’Europe (29% du chiffre d’affaires), les Amériques (24%) et l’Asie (41%, également répartis entre la Chine, l’Inde et le reste de l’Asie) et contribuée à 63% par les 12 zones stratégiques et internationales, 18% par les 15 marques stratégiques locales, 13% par les 4 marques prestigieuses et le reste par les spécialités et vins prestigieux ;

– Modèle économique basé sur une organisation décentralisée entre la maison mère, 6 sociétés de marque -Absolut, Chivas, Martell-Mumm-Perrier-Jouët, Irish Distillers, Pernod-Ricard et Havana Club- et 5 sociétés de marché supportant les marques et implantations internationales ;

– Capital détenu à 16,3% (+22% des droits de vote) par la famille fondatrice, devant les salariés (1,7%), Alexandre Ricard, PDG, préside le conseil d’administration composé de 13 membres ;

– Structure financière très saine, avec une activité génératrice de trésorerie de 1,4 milliard d’euros, avec une dette nette de 7,2 milliards d’euros, soit un effet de levier de 1,8 à mi-2021-2022.

– « Transformer & amp; Accelerate » avec 4 accélérateurs – positionnement dédié à chaque marque, services premium et luxe, innovation et accélération digitale ;

– Stratégie digitale qui vise à faire du groupe une « plateforme de socialisation » : la collecte et l’analyse des données au service de l’offre, sur chaque marché, du « bon produit au bon moment, pour le bon consommateur et au bon moment juste prix » / le BIG ( Breakthrough Innovation Group) chargé d’innovations révolutionnaires modifiant les codes et la perception d’un produit ou d’une marque par le consommateur / le Kangaroo Fund ouvert aux collaborateurs qui apportent des idées « disruptives » ;

À Lire  Nathalie Deshayes allie cuisine, botanique et balades au coeur du Loiret

– Stratégie environnementale « feuille de route S&R 2030 » en 3 points : zéro émission nette de CO2 en 2030 pour les opérations propres et jusqu’en 2050 pour toutes les activités/préservation des terroirs par l’agriculture régénérative, par des partenariats avec + 5 000 agriculteurs et par des projets de maintien et de réutilisation de la biodiversité eau/économie circulaire vers le zéro déchet dans les décharges, une électricité 100 % renouvelable sur les sites de production et des emballages 100 % recyclables ou compostables d’ici 2025 ;

– Segment peu dépendant de la consommation des ménages, d’où la progression des pays matures avec des positions fortes sur les eaux-de-vie, rhum et anis (n° 1 mondial), les whiskies et liqueurs (n° 2), les cognacs, eaux-de-vie et amers (n° 3) ;

– Fort pricing power donnant de la visibilité sur les profits et préservant les marges.

– Forte saisonnalité : 2/3 de l’activité réalisée au premier semestre (juillet-décembre), 1/4 en décembre et sensibilité des résultats aux ventes en Asie et Amériques ;

– Guerre Russie-Ukraine : arrêt des exportations vers l’URSS ;

– Confirmation de la forte progression des ventes de 1

euh

la moitié de l’exercice 2021-22 ;