Pharmacies de garde : les professionnels craignent une refonte…

Rédactrice passionnée depuis plus de de 15 ans. Sara vous trouve les dernières infos

Le département bénéficie d’un dispositif spécifique, notamment pour des raisons de sécurité. Des volontaires y tiennent des gardes ponctuelles ou permanentes, deux officines étant ouvertes 24 heures sur 24. Mais les syndicats assurent que l’agence régionale de santé veut revoir les choses.

Alors que les pénuries d’effectifs et de médicaments touchent toutes les pharmacies de France, les pharmaciens de Seine-Saint-Denis se disent confrontés à un autre défi : selon les deux syndicats professionnels, interlocuteurs réguliers de l’agence régionale de santé (ARS), cette dernière veut remettre en cause la garde d’enfants système, basé sur le principe du volontariat, qui prévaut dans le département depuis des années. Voir l’article : Confinement : pourquoi il sera très difficile d’avoir des soins dentaires à partir du 11 mai.

Canicule : comment se protéger d'une canicule
Sur le même sujet :
La canicule s’installe mardi en France avec des pointes à 39° attendues…

À Lire  Camille Lellouche et la chirurgie esthétique : quelle part d'elle...