Pizzas contaminées : Buitoni remporte le Cactus d’or de la conso…

Rédactrice passionnée depuis plus de de 15 ans. Sara vous trouve les dernières infos

Pour la sixième année, la rédaction de 60 Millions décerne ses Cactus aux entreprises, produits et services qui ont échoué. Il y a beaucoup de!

Comme chaque année depuis 2017, le Cactus Consommateur met à mal les entreprises aux pratiques douteuses qui n’ont pas réussi à sauver la vie des consommateurs. Ils sont décernés par 60 millions de journalistes, après analyse de nos enquêtes et études annuelles, ainsi que de vos témoignages, que nous recevons par milliers tout au long de l’année.

En 2022, neuf entreprises se verront attribuer un Cactus. Parmi eux, après le scandale de la bactérie Buitoni Escherichia coli, Indexia et les abonnements indésirables, ou encore Intermarché avaient moins de quatre résidus de substances chimiques non autorisées dans son thé vert…

Pizzas Buitoni : Nestlé connaissait le risque

L’affaire a éclaté le 18 mars 2022 lorsque Nestlé, le propriétaire de Buitoni, a été contraint de rappeler ses pizzas surgelées Fraîch’Up, à l’origine de onze cas d’intoxication par la bactérie Escherichia coli. Pas moins de 56 cas de syndrome hémolytique et urémique (SHU) ont été recensés, chez 55 enfants. Deux sont morts et beaucoup d’autres auront des séquelles à vie. Voir l’article : BMW ne veut pas que vous achetiez une voiture, Xiaomi 13 arrive le 1er décembre, c’est le résumé ‘. Les soupçons se sont rapidement portés sur les conditions de fabrication de l’usine de Caudry dans le Nord. Le 1er avril, le préfet du département décide d’arrêter la production. Les deux inspections ont révélé une « détérioration du niveau de contrôle de l’hygiène alimentaire ».

Selon l’ancien salarié qui a lancé l’alerte, interrogé par l’émission Envoyé Spécial de France 2, les ouvriers ne se lavaient pas toujours les mains en sortant des toilettes. Après avoir trouvé des « excréments » dans la chaîne de production, selon ce témoignage, le superviseur a rappelé les règles élémentaires d’hygiène. Depuis 2015, Nestlé a presque divisé par deux le temps nécessaire au nettoyage, alors que les employés le sous-traitaient auparavant à une entreprise spécialisée.

LIRE AUSSI >>> Rappels de produits : réponses à vos questions

Un document interne montrerait que des bactéries E. coli avaient déjà été retrouvées dans la farine lors d’un autocontrôle en 2021. Nestlé a décidé de ne pas transmettre ces résultats à la direction du service de protection de la population, l’autorité de contrôle. « Seules les autorités pourront expliquer l’origine de la contamination », a expliqué le porte-parole de Nestlé à 60 Millions. « Cela pourrait provenir de la farine, car E. coli a été trouvé dans la farine stockée dans des silos. »

Les meuniers qui fournissent Caudry démentent l’allégation et soulignent que les silos de l’usine doivent être entièrement nettoyés chaque année. Or, selon des témoignages d’employés cités par les Envoyés spéciaux, les silos de Caudry n’ont jamais été nettoyés depuis le nettoyage interne de 2015. Interrogé par 60 millions, Nestlé a confirmé que ce nettoyage n’était pas fait tous les ans. Un juge d’instruction a été nommé en mai, mais les accusations n’ont pas encore été tranchées.

À Lire  Voiture hybride : quelles différences avec la version rechargeable ?

 CACTUS DE L’ÉCOBLANCHIMENT 

Voir l’article :
Le 22 janvier survient une série d’événements à La Une… 1985. Elle…

Adidas colore ses baskets en vert

« La chaussure de course à empreinte carbone la plus faible que nous ayons jamais créée. Adidas utilise de grands mots pour commercialiser sa sneaker Futurecraft Footprint, « créée avec des matériaux naturels, recyclés et légers ». Ceci n’est pas entièrement vrai.

Zero Waste France a lu les lignes fines et a découvert que seule la moitié supérieure de la chaussure est fabriquée à partir de matériaux recyclés. Ce n’est pas la première fois que l’équipementier sportif nous emmène faire un tour. À l’été 2021, Adidas s’était lié à sa célèbre Stan Smith pour se vanter d’utiliser du plastique recyclé… mais il n’était pas recyclable. Pas un jeu très juste.

 CACTUS DU RÉCIDIVISTE 

A voir aussi :
Dernière mise à jour : 27/12/2022 – Référence 115529Lancée en 2004, la…

Indexia empêche de résilier

Il semble que la lourde amende de 10 millions d’euros pour pratiques commerciales trompeuses ne l’ait pas dissuadé. Le groupe Indexia (avec ses sociétés Sfam, Foriou, Hubside, Celside, Cyrana et Serena) est à nouveau au centre de la justice.

LIRE AUSSI >>> La Sfam a changé de nom… mais pas ses mauvaises pratiques

Après avoir reçu de nombreuses plaintes, la direction générale de la concurrence, de la consommation et de la répression des fraudes (DGCCRF) a ouvert une nouvelle enquête dont les conclusions ont été transmises au parquet du tribunal de Paris. Le résultat de ces enquêtes : des abonnés, toujours sans autorisation de services (assurance ou location), lorsqu’ils veulent arrêter les prélèvements, lorsqu’ils veulent restituer les sommes prélevées après la résiliation ou la résiliation de l’abonnement, ils croient à tort que leurs demandes Sont prises en compte. matière, même efficace… quand ce n’est pas le cas.

 CACTUS DE LA PROMESSE NON TENUE 

A voir aussi :
Le rendez-vous hebdo express de l’actualité moto en vidéo en 5mn Bienvenue…

Disney prend ses fidèles pour des mickeys

Le Pass Annuel Infinity, à 499€, permet de réserver et de venir à Disneyland Paris un nombre illimité de fois… en théorie. Lors d’une réservation, il est difficile pour les abonnés de trouver des billets pour venir le week-end, car avant la pandémie de covid, ils pouvaient se rendre au parc sans faire de réservation à l’avance. Les détenteurs de pass Magic Plus (350 jours 369 $) et Magic Flex (300 jours 319 $) rencontrent le même problème. Cependant, il y a de la place, mais la priorité est donnée aux visiteurs uniques. Le parc devrait être renommé Scrooge Land.

 CACTUS DU MANQUE ORGANISÉ 

9% des réfugiés ukrainiens en Suisse travaillent désormais
Lire aussi :
Début août 2022, 57’376 réfugiés ukrainiens étaient enregistrés en Suisse. Sur les…

Sony et sa PS5 trop rare et trop chère

Sortie en 2020, la console de jeu PlayStation 5 continue de décevoir les fans. Aussi difficile soit-elle encore à trouver, elle devrait finalement arriver en masse en 2023. Avant cela, il est conseillé à Sony de faire passer le prix de 400 euros à 450 euros. Le fabricant provoque un mauvais change euro-dollar.

À Lire  Législatives 2022 : les personnalités politiques les plus importantes ont voté

A taux de change identique, Nintendo et Microsoft n’ont pas modifié le prix de leurs consoles. Pendant ce temps, certains distributeurs profitent de la situation. Chez Boulanger ou Micromania, la PS5 était disponible en fin d’année, mais uniquement avec l’achat d’une TV 4K.

LIRE AUSSI >>> Les joueurs à la recherche de PS5 sur PLS

 CACTUS DE L’EMBROUILLE MARKETING 

Ocean Spray augmente en douce et allègue en dur

Ocean Spray est un jus de canneberge qui prétend être riche en vitamine C et en antioxydants. Deux allégations un peu exagérées : la teneur en vitamine C ne dépasse pas 15 % de l’apport, ce qui est un peu faible pour se vanter d’être « riche en vitamine C ». En revanche, le prix est très vitaminé, après changement de contenant « saisonnier » en cours d’année. On est passé d’une bouteille de 1,25 litre vendue 2,37 € à une bouteille d’un litre à 2,46 € ! Un océan de futilités.

LIRE AUSSI >>> Quatre astuces pour augmenter lentement les prix des denrées alimentaires

 CACTUS DE LA PRATIQUE DÉLOYALE 

Les opticiens regardent ailleurs

En moyenne, une paire de lunettes coûte 425 €, dont 95 € restent à la charge de l’assuré. Depuis 2020, le système 100% santé permet aux assurés sociaux d’être assurés sans surcoût, quel que soit l’avenant. Les opticiens doivent systématiquement proposer cette offre à leurs clients. Il devrait également apparaître en haut de l’estimation.

Dans une étude pour notre numéro spécial de Dents Spéciales, trois opticiens sur cinq ne l’ont pas fait. Les deux autres offerts une fois que le client mystère a choisi sa monture et s’est acquitté du prix total. Des résultats inquiétants dans la lignée de la Prévention des Fraudes en 2021 : 60% des 322 opticiens visités présentaient « peu ou pas » d’appareil 100% santé. Ils devront se concentrer sur ce problème en 2023.

LIRE AUSSI >>> Lunettes 100% retournées, comment ça marche ?

 CACTUS DE LA PIRE ENTOURLOUPE 

Canal+ vous abonne de force

Vous signez un contrat avec Bouygues Telecom, Orange ou SFR… et vous vous retrouvez abonné et facturé par Canal+ pendant deux ans. Un malheur vécu par de nombreux consommateurs en 2022. Certains se sont même retrouvés perplexes après avoir acheté une simple perche à selfie chez Darty ! Canal+ blâme ses « présentateurs corporate », affirmant qu’il leur appartient de s’assurer du consentement du client. Une histoire qui ferait une bonne série… ou pas.

 CACTUS DES INTERDITS NON RESPECTÉS 

Les pesticides du thé vert d’Intermarché

Selon notre essai, Thé et tisanes, trop de saletés, publié en mars 2022, le thé vert à la menthe Cotterley d’Intermarché réussit l’exploit de contenir quatre résidus de produits chimiques non autorisés. Deux pesticides néonicotinoïdes (thiaclopride et acétamipride), ainsi que deux autres insecticides : chlorfénapyr et bifenthrine.

Les concurrents ne font pas beaucoup mieux. Trois résidus non autorisés ont été trouvés dans le thé vert à la menthe Britley d’E. Leclerc et deux dans le thé vert à la menthe Twinings. Nous ne prendrons plus de gobelets, merci.