PME : 4 conseils d’achat pour votre assurance entreprise

Written By Sara Rosso

Rédactrice passionnée depuis plus de de 15 ans. Sara vous trouve les dernières infos

Pour protéger votre plan de croissance des imprévus pouvant survenir dans le cours de votre entreprise, une assurance entreprise bien adaptée à votre situation est assurément essentielle. Voici comment en assembler un pour l’utiliser avec votre nouvelle maison.

1- Définissez clairement vos besoins de protection

Ayez toutes les données pertinentes en main pour permettre à l’agent au dossier de vous proposer un devis complet au meilleur coût possible. Une description de vos activités commerciales, les revenus annuels générés, le territoire desservi et la valeur totale de vos actifs en sont de parfaits exemples. Toutes les informations concernant votre situation d’entreprise et les véhicules utilisés sont également requises. Ces données vous permettent de bien évaluer vos besoins de protection.

Idéalement, votre bâtiment et vos équipements liés à vos activités devraient être couverts au coût de remplacement. Elle doit également protéger la responsabilité civile de l’entreprise : nul n’est à l’abri d’un dommage malheureusement causé à un tiers. D’autres protections – contre la perte ou la détérioration de documents importants, le détournement par un salarié et la perte de revenus causée par un sinistre, par exemple – peuvent être ajoutées au contrat d’assurance entreprise.

Beneva propose également des avenants en fonction du type d’entreprise que vous gérez. Par exemple, les vendeurs peuvent bénéficier d’une indemnité en cas de rappel de produit ou pour les pertes de denrées périssables subies en raison d’un manque prolongé d’énergie. Il est donc possible de personnaliser votre assurance entreprise selon vos besoins et d’y ajouter de la flexibilité !

2- Comprendre que le premier n’est pas le seul facteur de décision

Bien sûr, toute protection a un coût. Le but est toutefois de ne pas passer outre la protection et d’avoir un contrat bien adapté aux besoins réels d’assurance de votre organisation. Au lieu de cela, assurez-vous de ne pas payer pour la protection dont vous n’avez pas besoin !

Considérez le paiement des primes comme un investissement, pas seulement comme une dépense. En cas de sinistre, vous serez assuré de savoir que la compagnie d’assurance garde le grain. Les entrepreneurs sous-estiment parfois la valeur de leurs actifs ou ne disposent pas d’une couverture adéquate pour compenser les pertes soudaines en cas de catastrophe. La pérennité de l’organisation est en jeu ! Alors n’achetez pas seulement pour un paiement mensuel, mais plutôt la couverture complète qui vous convient. Alors ne laissez rien au hasard !

3- Vérifiez vos couvertures à intervalles réguliers

Saviez-vous qu’il est très important que votre dossier soit mis à jour auprès de votre assureur? Cette dernière s’appuyant sur la compétence des actuaires – spécialistes des mathématiques et des probabilités – votre prime est déterminée par le risque qu’elle fait courir à la compagnie d’assurance au moment de la souscription.

Réévaluer périodiquement les hypothèses qui ont été utilisées lors de l’émission du contrat d’assurance. Si le contexte change depuis, votre prime pourra être revue à la hausse ou à la baisse, selon ! Prenez alors le temps de téléphoner à votre assureur : une mise à jour du dossier facilitera, dans tous les cas, une éventuelle réclamation, le cas échéant.

4- Réduire le risque de sinistre

Prenez le temps de trouver des solutions pour réduire les risques d’affaires que vous avez identifiés dans votre plan de gestion des risques. Votre prime n’en sera que plus avantageuse ! Installer un système de gicleurs, ajouter un système d’alarme à raccorder à une centrale électrique ou réduire la valeur de votre inventaire au profit d’un mode d’approvisionnement « juste à temps » sont des décisions qui pourraient jouer en votre faveur.

Les sommes économisées lors du renouvellement de votre assurance entreprise peuvent être dirigées vers votre épargne. Une pierre, deux oiseaux, sachant que vous pouvez dormir sur vos deux oreilles aujourd’hui : votre PMI est protégée des risques que vous avez identifiés auparavant. Donc, en fin de compte, nous sommes vraiment impatients d’aller de l’avant.

À Lire  Assurance auto : Arrêtez de donner ces 3 conseils avisés dans leur intégralité ! - Miroir magnétique