Polémique Doctolib : la plateforme va laisser 5 700 médecins non référés par les autorités sanitaires

Rédactrice passionnée depuis plus de de 15 ans. Sara vous trouve les dernières infos

En août dernier, la plateforme de rencontres médicales Doctolib était accusée de promouvoir certains comptes naturopathes controversés, dont des profils liés à Irène Grosjean, naturopathe qui favorise les contacts sexuels pour soigner les très jeunes enfants, ou Thierry Casanovas, défenseur de l’alimentation crue. En urgence, la plateforme avait retiré 17 naturopathes.

Après six semaines de consultations auprès de 40 acteurs dont des ordres médicaux, des syndicats, des associations de patients et la Miviludes (mission gouvernementale qui lutte contre les dérives sectaires), Doctolib annonce avoir fait le choix de ne garder que des professionnels référencés par les autorités sanitaires. Concrètement, 5 700 professionnels, naturopathes et sophrologues, seront retirés de Doctolib dans les six prochains mois.

Après 6 semaines de concertation et 40 acteurs rencontrés, @Doctolib a choisi de ne lister que les professionnels référencés par les autorités sanitaires. Détails ici .https: //t.co/DfU24RjEuy

— Doctolib (@doctolib) 26 octobre 2022

« Tous les acteurs interrogés lors de la consultation ont reconnu que nous sommes un tiers de confiance dans le secteur de la santé. Et donc, à ce titre, il y avait des attentes légitimes sur la qualité des informations fournies aux patients. Les activités de bien-être ne sont pas encadrées par les autorités sanitaires. aujourd’hui. (…)

Chiropraticien : ce qu’il soigne, différence avec l’ostéopathe Pleine lune du 9 octobre 2022 (ou lune du chasseur) : 4 solutions pour bien dormir Thé aux feuilles de framboisier : ses 6 bienfaits pour la santé Hypnose médicale : les 6 indications les plus fréquentes Vinaigre de cidre : 15 recettes naturelles pour exploiter (tous) ses bienfaits

À Lire  La filière CBD et Chanvre réunie à l'Assemblée