Porte-bébé, mode d’emploi

Written By Sara Rosso

Rédactrice passionnée depuis plus de de 15 ans. Sara vous trouve les dernières infos

Une pratique que l’on avait perdue

Une pratique que l’on avait perdue

Des ateliers pour apprendre à porter

Face au flot d’informations et aux diverses techniques comportementales, les parents sont parfois un peu perdus, voire découragés. Pour prendre confiance et trouver la méthode la plus adaptée, il existe des ateliers spécifiques, en groupe ou à domicile. Ils permettent aux parents de comprendre les bienfaits du comportement et d’obtenir les bons gestes. A voir aussi : 30 meilleurs tests d’emmaillotage pour bébé en 2022 : après avoir recherché vos options. Ces ateliers peuvent être offerts en prénatal dans le cadre de la préparation à la naissance, mais il est préférable d’y assister avec le bébé dans les premières semaines de vie. «Les techniques de tricotage sont donc moins oubliées et beaucoup plus concrètes», explique Alexandra Chambovey, formatrice en costumes pour enfants à l’Association suisse de l’habillement pour enfants (www.aspb.ch).

Comme les mères, les pères sont les bienvenus à ces ateliers. « Les pères motivés sont généralement très talentueux. Parfois, elles se sont senties éloignées de l’aspect concret de la grossesse et ce moment peut leur donner une chance de tisser un lien particulier avec leur bébé », note Sarah Covas, sage-femme et formatrice en costume, qui propose des ateliers mensuels, avec durant les premiers mois de vie , à Genève. Hôpitaux universitaires (inscription en ligne sur le site du cours de préparation à la naissance).

Alors que le comportement des enfants est un signe d’ascendance, pourquoi ce sujet semble-t-il revenir ces dernières années ? Pour Alexandra Chambovey, monitrice de costumes pour enfants à l’Association suisse d’habillement des enfants (ASPB), les conceptions de la parentalité sont en constante évolution. « La génération des baby-boomers était davantage en quête d’une autonomie rapide pour le bébé, dictée à l’époque par le discours médical », note-t-elle. Laisser l’enfant pleurer, se séparer rapidement de lui pour qu’il ne soit pas « dépendant » de ses parents… accepter les attitudes de l’époque. On envisage aujourd’hui un retour intensif à la maternité, qui regroupe des pratiques basées sur le besoin clé d’attachement du nouveau-né : comportement mais aussi co-sommeil, peau à peau, allaitement au long cours… « On a vu un vrai retour à ces pratiques, ce qui contredit parfois nos rythmes frénétiques actuels, mais montre une prise de conscience de l’importance de ces moments », note Sarah Covas.

Ceci pourrez vous intéresser :
Le sommeil est essentiel, tant pour notre santé que pour notre équilibre…

Des gestes à apprendre

Des gestes à apprendre

Cependant, le comportement, en particulier dans une écharpe, n’est pas natif et nécessite une certaine formation. Pour apprendre les bons gestes, des ateliers sont proposés aux jeunes ou futurs parents (voir encadré). « On leur dit toujours que porter son bébé c’est bien, mais mieux vaut bien le porter ! » Alexandra Chambovey explique. Peur de lâcher bébé, serrer trop ou pas assez l’écharpe, trouver la bonne position… les peurs et les interrogations sont nombreuses, mais le moment venu, la technique est à la portée de tous. Cependant, certaines règles doivent être respectées pour limiter tout risque (voir encadré). Il est donc préférable de privilégier la position accroupie de l’enfant, les jambes légèrement relevées. Le système de transport doit être physiologique et adapté à l’âge. Enfin, la position « face au monde » est déconseillée car elle sur-stimule le nouveau-né. « Une fois ces précautions mises en place, tous les enfants pourront être transportés, y compris ceux en situation de handicap », précise Alexandra Chambovey. Par contre, tous les enfants n’aiment pas être traités de la même manière, il faut trouver le bon chemin et le bon moment pour chacun.

Certains préfèrent être contenus, d’autres se suffire à eux-mêmes. Certains s’endormiront rapidement, d’autres, au contraire, feront attention à tout ce qui se passe autour d’eux. A chacun ses préférences !

CDB. Le guide shopping rennais
Lire aussi :
& # xD; Les boutiques de CBD essaiment à Rennes, comme dans…

Quelles méthodes?

Quelles méthodes?

Voici les principales techniques de transport utilisées.

Le porte-bébé préformé abdomen

Le porte-bébé sac à dos de randonnée

Et pour les parents qui ne veulent pas ou ne peuvent pas porter leur enfant, qu’ils soient tranquilles, cela n’affectera en rien l’attachement. « C’est simplement venu à notre connaissance à ce moment-là. Finalement les porte-bébés n’ont que des accessoires pour faciliter le quotidien, explique Alexandra Chambovey. Il existe mille et une autres façons d’entrer en relation avec votre enfant.

Le portage, pas sans danger

Les vêtements pour bébés présentent de nombreux avantages, mais il y a des risques, surtout dans les premières semaines de vie. Pour porter votre bébé en toute sécurité, voici trois points de vigilance :

Paru dans Le Matin Dimanche du 07/11/2021.

Bien-être : Non, les citrons ne sont pas des réceptacles de bonnes ou de mauvaises énergies
A voir aussi :
Un simple citron pour évaluer « l’énergie » d’un lieu, les bonnes et mauvaises…

Quel porte-bébé à 2 mois ?

Quel porte-bébé à 2 mois ?

Le porte-bébé ventral ou kangourou Il permet de porter son bébé devant soi les premiers mois, jusqu’à environ 3 mois, et face à la route lorsqu’il commence à se réveiller à condition qu’il comprenne ensuite être en contact avec le monde extérieur.

A quel âge est-elle de retour enceinte ? A partir de 9 mois, lorsque le bébé tient bien son dos et sa nuque, il peut être emmené avec un porte-bébé arrière. Votre enfant pourra alors réfléchir sur des scènes du monde qui l’entoure depuis votre dos ou vos épaules selon le modèle choisi.

Quel porte-bébé pour un nourrisson ?

Les écharpes restent encore le meilleur moyen de porter physiologiquement votre bébé dès la naissance. D’autre part, de nombreux parents ne sont pas à l’aise avec les nœuds et craignent pour la sécurité de leur tout-petit.

A voir aussi :
Le chant de l’automne et de l’hiver avec beaucoup de lassitude. Mais…

Comment porter un bébé de 2 mois en écharpe ?

Comment porter un bébé de 2 mois en écharpe ?

Pour les nouveau-nés, la position idéale pour porter une écharpe est d’être assis de profil. Ce dernier place l’enfant comme dans un hamac, le dos bien rond, la tête alignée avec la colonne vertébrale et les genoux dans leur espacement naturel.

Pourquoi ne pas porter un bébé sous les aisselles ? â € œDonâ € TMt le prendre pour acquis parce que votre bébé a un coup de fouet cervical et son dos est raide. Soulevez-le en soulevant ses fesses et sa tête, ses genoux pliés sur son ventre, son menton vers le bas. Le dos du bébé est alors sécurisé comme en position fœtale. Votre main soutient son crâne (pas son cou).

Comment attacher un bébé avec une écharpe ?

Pour porter un bébé en position hanche, vous devez : Placer l’écharpe sur l’épaule de votre choix, au centre du tissu. Il y a une casserole devant vous et une casserole derrière vous. Croisez les côtés de la hanche opposée en prenant soin de placer le côté venant du dos sur celui placé sur la poitrine.

À Lire  La montée du cannabis légal inquiète les agriculteurs en France