Pourquoi ne pas être assuré en trottinette électrique peut vous coûter cher

Written By Sara Rosso

Rédactrice passionnée depuis plus de de 15 ans. Sara vous trouve les dernières infos

En quelques années, le nombre de trottinettes électriques dans nos villes a explosé… tout comme le nombre d’accidents liés à leur utilisation. Selon un récent sondage de YouGov, un institut cité par France-Inter, 24 % des usagers déclarent avoir déjà eu un accident.

Ce que beaucoup d’utilisateurs ignorent, c’est qu’ils sont rarement assurés lorsqu’ils choisissent de rouler sur ces deux-roues en libre-service controversés. L’utilisateur doit donc s’en préoccuper. Et bien souvent ils n’ont pas d’assurance : ni responsabilité civile, ni garantie corporelle… Et contrairement au vélo, l’assurance habitation ne fonctionne pas.

« On voit 40 patients par semaine pour des accidents de scooter », prévient le chirurgien

« La plupart des utilisateurs ne savent pas qu’ils ne sont pas assurés car nous ne lisons pas les conditions générales d’utilisation lors de la confirmation de la location », note l’assureur parisien Bernard Cohen-Hadad de France-Inter.

« Plusieurs millions d’euros »

« Plusieurs millions d’euros »

Par conséquent, l’utilisateur doit souscrire une assurance dommages corporels et matériels pour obtenir une couverture d’assurance. Mais avant tout une assurance responsabilité civile, qui couvre les dommages causés à autrui. A voir aussi : Comment bien préparer ses obsèques pour éviter les mauvaises surprises. Sans elle, un accident peut coûter très cher, comme l’explique Fanny Joffrois, avocate en assurance à l’Institut national de la consommation interrogée par France-Inter :

« Après un accident et à défaut d’assurance responsabilité civile, la victime est prise en charge par le fonds de garantie des assurances obligatoires, qui peut alors se retourner contre le conducteur du scooter. Si la victime devient tétraplégique, l’indemnisation peut atteindre plusieurs millions d’euros. » Comment Paris est devenue la capitale mondiale de la trottinette électrique… à ses dépens

Bien qu’il puisse sembler être un jouet pour certains, un scooter électrique est un véhicule motorisé à part entière, tout comme les Segways et les hoverboards. Tous ces nouveaux véhicules électriques individuels (NVEI), qui peuvent dépasser les 6 km/h, sont soumis au code de la route, même si les règles de circulation exactes sont encore partiellement indéfinies. Or, l’article L 211-1 du code des assurances stipule déjà que le véhicule doit être assuré pour pouvoir circuler, faute de quoi l’usager encourt une amende forfaitaire de 500 euros.

Prêt ou assurance : qu'est-ce que le droit à l'oubli ?
Voir l’article :
Le droit à l’oubli s’applique à l’assurance-crédit, assurance qui permet aux établissements…

Entre 5 et 20 euros par mois

Depuis quelques mois, les compagnies d’assurance ont commencé à proposer des offres spécifiques aux utilisateurs de trottinettes, dont les tarifs oscillent entre 5 et 20 euros par mois, mais qui peinent actuellement à trouver leur clientèle.

Ce lundi 12 août, l’association des victimes d’accidents de scooter Apacauvi a été reçue au ministère des Routes. Ils ont vivement recommandé que l’obligation de s’assurer tant pour les opérateurs que pour les usagers, comme en Allemagne, soit prise en compte dans la loi d’orientation à la mobilité (LOM). Il est obligatoire de souscrire une assurance routière outre-Rhin et une vignette doit être apposée sur l’engin, ce qui assure à la police que le modèle de scooter est bien assuré.

Bien que non obligatoire, le port du casque est recommandé. Associé à des équipements de sécurité, il limite les dégâts en cas de collision. Un gilet haute visibilité devient obligatoire la nuit pour être bien visible des autres usagers.

Ceci pourrez vous intéresser :
Publié le 17/03/2022 – Mis à jour le 01/07/2022Voici la règle décidée…

Où A-t-on le droit de rouler en trottinette ?

Où A-t-on le droit de rouler en trottinette ?

Un utilisateur de patins à roulettes, de planches à roulettes ou de trottinettes (sans moteur) est considéré comme un piéton et doit rouler sur le trottoir. Les engins de mobilité électrique (trottinette électrique, hoverboard, Segway, monocycle) doivent circuler sur la piste cyclable s’ils existent.

Qui a le droit de conduire sur le trottoir ? Qui peut conduire sur le trottoir ? En France, les trottoirs peuvent être occupés par plusieurs types d’usagers : les piétons non motorisés, particulièrement vulnérables puisqu’ils sont constitués d’adultes, d’enfants et de seniors.

Quel est le code de la route pour les trottinettes ?

Les pistes et voies cyclables doivent être utilisées dans les agglomérations, si elles existent. Sinon, vous pouvez conduire sur des routes dont la vitesse est limitée à 50 km/h. En dehors de la ville, vous ne pouvez pas conduire sur la route, seules les pistes vertes et cyclables peuvent être utilisées.

Qu’est-ce qui est obligatoire en trottinette ?

Qu’ils soient passagers ou conducteurs, les enfants devront obligatoirement porter un casque et leur accompagnateur s’exposera à une amende de 135 euros. C’est un peu différent avec une trottinette : il faut avoir au moins 12 ans pour conduire une trottinette électrique. Le casque n’est donc pas obligatoire.

Quelle est la loi pour les trottinettes électriques ?

Les trottinettes électriques sont interdites sur les trottoirs. Sauf si le moteur est éteint. Dans les agglomérations, vous devez rouler sur des pistes cyclables ou, s’il n’y en a pas, sur des routes avec une limite de vitesse maximale de 50 km/h. La trottinette est interdite aux enfants de moins de 12 ans.

Un véhicule jouet, un concept teinté d'opportunisme
Voir l’article :
Dans quelle catégorie les voitures miniatures doivent-elles être placées ? La structure des…

Comment savoir si sa trottinette est homologué ?

Comment savoir si sa trottinette est homologué ?

Les trottinettes électriques dont la vitesse ne dépasse pas 25 km/h sont considérées comme des trottinettes homologuées et donc conformes aux normes européennes. Ils énoncent des règles de sécurité que les fabricants doivent suivre, mais manquent encore de précision.

Qu’est-ce qu’un scooter homologué ? Qu’en est-il des scooters homologués pour la route ? A partir du moment où un scooter peut rouler à une vitesse supérieure à 25 km/h, il doit être homologué pour la route et doit donc disposer à la fois d’une plaque d’immatriculation et d’une gravure.

Quelles sont les trottinettes homologuées ?

Comparatif des meilleures trottinettes électriques homologuées route

  • SXT 1000 XL : Trottinette électrique avec selle homologuée pour un usage routier (50 km/h)…
  • SXT H800 EEC : scooter électrique avec siège homologué route (32 km/h) …
  • ZZZ1750 : Trottinette électrique homologuée L1e avec selle (40 km/h)

Où se trouve le numéro de série d’une trottinette électrique ?

Le numéro de série est situé sur le côté de la base du scooter et commence par la lettre « SN ».

Changement climatique : quel impact sur votre assurance habitation ?
Ceci pourrez vous intéresser :
Près de 4 milliards d’euros, c’est le montant des indemnités que les…

Qui assure les trottinettes electriques ?

Qui assure les trottinettes electriques ?

Trottinettes électriques : assurance obligatoire. Les propriétaires privés de trottinettes électriques, gyropodes ou autres engins motorisés de transport personnel (EDPM) doivent être assurés avec une garantie responsabilité civile. Comme les propriétaires de voitures, de motos ou de scooters…

Combien coûte l’assurance d’une trottinette électrique ?

Qui est responsable en cas d’accident avec une trottinette de location ?

Si un scooter non motorisé est considéré comme un piéton, alors la responsabilité civile de l’assurance de la personne responsable de l’accident est engagée. Ainsi, si un scooter non motorisé blesse un piéton et est fautif, la responsabilité civile du piéton couvrira les dommages.

Quel type d’assurance permet d’assurer une trottinette électrique ?

La seule assurance obligatoire pour les trottinettes électriques, comme tout véhicule terrestre, est une garantie responsabilité civile. Si vous êtes responsable d’un accident en conduisant une trottinette électrique, cela permet d’indemniser la victime.

Ou assurer ma trottinette électrique ?

Chez Macif, nous vous proposons un contrat deux-roues avec une garantie responsabilité civile obligatoire couvrant les dommages corporels et matériels que vous pourriez causer à autrui avec votre trottinette électrique homologuée (immatriculée).

À Lire  Assurance et inondation de sous-sol : quelle indemnisation ?