Pouvoir d’achat : 9 astuces pour manger mieux, mais moins cher

Written By Sara Rosso

Rédactrice passionnée depuis plus de de 15 ans. Sara vous trouve les dernières infos

1/9 –

Pommes de terre : redécouvrir la pomme de terre La pomme de terre est un légume bon marché : peut-être l’amidon le moins cher au kilo dans les rayons des supermarchés ! Souvent méprisées, les pommes de terre (qui se déclinent en de nombreuses variétés) contiennent pourtant de la vitamine C, du potassium et du magnésium, ainsi que des antioxydants (flavonoïdes) bons pour la santé. Tant qu’il est cuit à la vapeur, il a un index glycémique de 65 et est donc une bonne source d’énergie à long terme.

Par Apolline Henry le 15 octobre 2022 à 06:00

Votre budget « achats » n’est cependant pas rallongé : en cette période d’inflation, les prix des produits alimentaires ne cessent d’augmenter. Nos conseils pour (encore) bien manger sans se ruiner.

Le « fait-maison » est (presque) toujours moins cher et meilleur pour la santé

Vous avez dû le remarquer : dans les supermarchés, les prix augmentent. A voir aussi : Cuisine : taboulé, emblème national du Liban. Selon une étude publiée fin septembre 2022 par le cabinet d’analyse IRI France, l’inflation a fait chuter les prix alimentaires d’environ 10% entre septembre 2021 et septembre 2022.

La hausse touche principalement les surgelés et les glaces (+ 13,5 %), les pâtes (+ 29 % le kilo de pâtes coquillages), la viande surgelée (+ 30 %), l’huile de tournesol (+ 137 %, oui, vous avez bien lu). .. En un an, un panier d’une valeur de 100 euros en 2021 est passé à environ 115 euros.

Pour les familles les plus modestes, il est donc difficile de manger sainement sans casser le budget mensuel. Et certains des Français les plus stricts sont même contraints de renoncer à certains aliments pourtant nécessaires à une alimentation équilibrée : viande, poisson, fruits et légumes frais…

Comment rester en bonne santé quand les prix augmentent ? Quelques conseils : d’abord, en magasin, il est important de regarder les prix au kilo. Deuxièmement, n’hésitez pas à consulter les produits « premium » qui sont généralement de haute qualité – par exemple pour les fromages. Troisièmement, à la maison, il est important de commencer à cuisiner : « faire sa maison » est presque toujours moins cher et meilleur pour la santé !

Abonnez-vous à la newsletter Top Santé pour recevoir gratuitement les dernières actualités

2/9 –

Nourriture : essayez les ragoûts Lorsque vous êtes chez le boucher, les pièces « à mijoter » sont généralement très bon marché. C’est vrai : le bœuf bourguignon, l’agneau, la joue de bœuf, la blanquette de veau, la blanquette de bœuf ou encore le pot-au-feu sont des plats dits « familiaux » qui peuvent être préparés à l’avance et consommés quelques jours – plus que ça, c’est bien. connu : ces plats frits sont bien réchauffés… Bonus : ils sont généralement équilibrés et pleins de bienfaits pour la santé.

3/9 –

Alimentation : optez pour la dinde Dans la famille des volailles, la dinde est plus économique que le poulet. Cette viande grasse (avec environ 124 Kcal pour 100 g) peut être cuisinée de 1001 façons : sautée (avec de la moutarde ou une sauce crème/champignons, par exemple), poêlée (façon blanquette), poêlée (dinde rôtie, un délice !), brochette ( haut sur le barbecue) … De plus, la dinde est une bonne source de vitamines B, de potassium, de phosphore et de magnésium.

Lire aussi :
Crédit photo : Coalition pour une saine alimentation scolaireLe collectif québécois de la…

À Lire  "On ne la reconnaît plus" : des nouvelles de Léna, 12 ans, contaminée par une pizza Buitoni