Prêt immobilier : la demande de prêt sera-t-elle émise en…

Rédactrice passionnée depuis plus de de 15 ans. Sara vous trouve les dernières infos

Même si les taux de crédit immobilier continuent de grimper depuis plusieurs mois, les demandeurs de prêt pourraient enfin avoir une belle surprise à la rentrée. Surtout ceux dont le dossier est verrouillé.

Comme chaque année, des milliers de Français profitent de la période estivale pour entreprendre l’acquisition d’un bien immobilier. Le crédit immobilier est une étape essentielle dans ce projet, cependant, les emprunteurs se sont vus fragilisés en cet été 2022. En particulier, le durcissement des conditions de prêt par le Haut Conseil de stabilité financière (HCSF) ainsi que le taux d’usure, seuil au-delà laquelle une banque ne peut accorder de prêt. Révisé trimestriellement par la Banque de France, sur la base des crédits accordés par les banques au cours du trimestre précédent, ce taux tout compris (assurance emprunteur…) a été revalorisé au 1er juillet.

Bien que les taux d’usure aient légèrement augmenté au fil des durées, de nombreux dossiers étaient à nouveau problématiques. En effet, si le taux d’usure d’un crédit immobilier sur 20 ans a été relevé à 2,57% (+0,17 point par rapport au 2e trimestre 2022), les taux moyens des crédits immobiliers sur 20 ans ont augmenté de 0,44 point sur la même période.

Vers une accalmie du côté de l’augmentation des taux d’emprunt ?

Si vous faites partie des demandeurs dont le dossier de prêt a été suspendu, vous pourriez bientôt être éligible à la réduction OAT sur 10 ans. Voir l’article : Toutes les informations sur les agences immobilières en ligne en 2022. Cet indicateur, correspondant au taux auquel l’Etat emprunte sur 10 ans, est précisément pris en compte par les banques dans la fixation des taux des crédits immobiliers.

À Lire  Dans quelles grandes villes belges les loyers et les prix de l'immobilier ont-ils le plus évolué en 2021 et 2022 ?

La bonne nouvelle, c’est qu’il a presque diminué de moitié en seulement un mois et demi. Ainsi nous sommes passés de 2,35% en juin à 1,40% et 1,54% aujourd’hui. Après de longs mois de hausses intermittentes, les taux des crédits immobiliers pourraient donc cesser de monter en flèche… mais rien n’est moins sûr. Cela dépendra principalement de la stratégie commerciale adoptée par les prêteurs.

En effet, l’augmentation du coût de la liquidité pour les banques a par conséquent réduit leurs marges. Alors que certains pourraient choisir de pratiquer des tarifs assez élevés pour augmenter leurs marges, d’autres envisageraient de ne plus augmenter les tarifs à la rentrée pour attirer le plus de clients possible.

Hosman : la néo-agence qui séduit de nombreux vendeurs en France !
Voir l’article :
[Publicité] Avec le soutien de plus de 6 000 vendeurs, poussant dans…

C’est le moment de profiter des taux inférieurs à l’inflation

De plus, pour ceux qui ont déjà un portefeuille solide, la période est idéale pour un prêt. Avec un taux moyen de 1,79% sur 20 ans en août, les emprunteurs porteurs d’un projet immobilier peuvent profiter de prêts à des taux bien inférieurs à l’inflation (estimée à 6,1% sur un an en juillet selon l’INSEE). Attention, si votre dossier est toujours rejeté, il sera possible de réessayer à partir du 1er octobre, une fois que le taux d’usure aura de nouveau augmenté.

Crédit à la consommation : Pourquoi souscrire ? Quels pièges devez-vous éviter ?
Voir l’article :
(Crédits photos : Adobe Stock -) Les différents types de crédit conso…