Prévoyance et dépendance : 3 conseils pratiques

Written By Sara Rosso

Rédactrice passionnée, Sara vous présente les nouveaux faits d'actualité 

Comme en santé, il vaut souvent mieux prévenir que guérir, l’assurance d’anticipation s’inscrit dans cette ligne. Aujourd’hui en France, 86% des personnes de plus de 75 ans sont en situation de dépendance. Cela représente plus d’un million d’individus. Et selon les projections de la Direction générale de la concurrence, de la consommation et de la répression des fraudes (DGCCRF), ce chiffre pourrait atteindre un million et demi d’ici 2030 et plus de deux millions en 2060.

En effet, la dépendance est désormais définie par l’exécutif comme « un état dans lequel se trouvent des personnes qui, pour des raisons liées au manque ou à la perte d’autonomie physique, psychologique ou intellectuelle, ont besoin d’aides et/ou d’aides importantes pour accomplir des actions communes ». la vie ».

Mais entre la notion de prévoyance et celle de dépendance, il est parfois difficile de s’y retrouver. D’autant que ces deux assurances s’avèrent complémentaires. L’un dépend finalement de l’autre. D’où l’intérêt de bien les distinguer pour pouvoir moduler votre protection sociale. Sachant que, selon la loi, seules les personnes âgées de 60 ans et plus peuvent désormais bénéficier des services liés aux dépendances. Les personnes plus jeunes, qui se retrouvent en situation de perte d’autonomie, sont quant à elles considérées comme invalides, en situation de handicap ou prises en charge suite à un accident du travail.

Assurance dépendance : prudence avec la notion de « dépendance partielle »

Assurance dépendance : prudence avec la notion de "dépendance partielle"

Comme son nom l’indique, l’assurance dépendance vise à couvrir le risque dépendance. Le fait de souscrire une assurance dépendance permet de bénéficier, en contrepartie, de garanties permettant d’obtenir, en cas de perte d’autonomie, le versement d’un capital ou d’une rente viagère et ainsi de supporter financièrement certaines dépenses liées à la perte d’autonomie. Lire aussi : Quelles professions sont couvertes par l’assurance décennale ?. Ce soutien s’ajoute aux aides de l’État (qui s’avèrent souvent insuffisantes).

Attention toutefois à un point important : selon le contrat choisi, les garanties proposées peuvent parfois ne couvrir que la totalité de la dépendance. Aussi, s’assurer que votre contrat intègre également la notion de dépendance partielle est primordial. D’autant que, selon les entreprises, les terminologies peuvent différer. Certains signaleront une dépendance lourde ou légère. N’hésitez pas, avant toute souscription, à étudier attentivement les termes de votre contrat et à poser directement la question.

Règles en moto électrique : séparez le vrai du faux !
Sur le même sujet :
Tout comme les personnes qui conduisent une voiture ou une moto, les…

Assurance prévoyance : mieux vaut souscrire un contrat collectif

Assurance prévoyance : mieux vaut souscrire un contrat collectif

Décès, invalidité, dépendance, invalidité… L’assurance prévoyance œuvre, pour sa part, à assurer votre protection contre les principaux risques de la vie. Elle vient en effet en complément des garanties proposées par la Sécurité Sociale et vise à vous permettre de compenser une perte de revenus ou de protéger votre famille en cas d’accident. Là encore, cette assurance vous permet de bénéficier d’une aide financière. Laquelle aide est versée soit en capital (pour la garantie décès) soit sous forme de rente viagère.

De son côté, la garantie invalidité (qui intervient après un arrêt de travail lié à une maladie ou un accident) prévoit des indemnités journalières temporaires. Et si la situation évolue dans le temps, la garantie invalidité est remplacée par une garantie invalidité accompagnée du versement d’une rente définie en fonction du degré d’invalidité constaté.

A noter toutefois que comme de nombreux contrats de protection sociale, l’assurance anticipative existe aussi bien sous la forme d’un contrat individuel que d’un contrat collectif. Dans ce dernier cas, ledit contrat est pris par l’employeur au profit du salarié. Quant à l’intérêt du contrat collectif, il réside principalement dans le fait que ses garanties s’avèrent plus protectrices et les cotisations moindres.

Epargne salariale : Axa lance le conseil financier avec Filib'
Sur le même sujet :
Axa France lance un service de téléconsultation financière inclus dans leurs PER…

Assurance prévoyance, assurance dépendance : comment faire le bon choix ?

Assurance prévoyance, assurance dépendance : comment faire le bon choix ?

Pour bien distinguer ces deux notions et pouvoir ensuite faire les choix les plus adaptés à votre situation, vous devez tout d’abord comprendre le fait qu’aujourd’hui, le risque d’addiction peut être soit couvert par une assurance dépendance dédiée, soit par soins préventifs. Assurance

Le plus souvent, la notion de dépendance apparaît dans les garanties de base des contrats de précaution. En d’autres termes : les soins de longue durée font partie intégrante de l’assurance soins préventifs. Attention toutefois car cette notion de dépendance ne peut, selon les entreprises, constituer parfois qu’une option qu’il faut souscrire. Quant à la dépendance partielle ou légère, celle-ci n’est pas toujours couverte par un contrat de prévoyance. Bien étudier les contrats proposés avant toute signature est, pour une fois, indispensable.

Nos conseillers Planet + vous aident à choisir la meilleure couverture au juste prix.

Le cabinet du médecin est en difficulté
Ceci pourrez vous intéresser :
{{nrco.contentDetailController.content.status === « publié » ? « Contenu publié »: nrco.contentDetailController.content.status === « en attente » ? « En attente de…