Printemps et santé mentale : effets, bienfaits, comment remonter le moral ?

Written By Sara Rosso

Rédactrice passionnée depuis plus de de 15 ans. Sara vous trouve les dernières infos

Les maladies mentales ont des cycles d’évolution liés aux saisons. Au printemps, c’est le retour de la bonne humeur et du bien-être. C’est aussi le moment clé du nettoyage (de la maison et de l’esprit) ! Mais pourquoi ? Quels sont les effets du printemps sur la santé ? Peut-on les optimiser ? Réponses avec Dr. Fanny Jacq, psychiatre.

Quels sont les effets du printemps sur la santé mentale ?

Il existe un lien avéré entre les troubles mentaux, la météo et la saisonnalité. « Il y a un vrai cycle d’évolution de la santé mentale qui est lié aux saisons », confirme la psychiatre Dr Fanny Jacq. « En mars-avril on constate une diminution des consultations psychiatriques. Au printemps, l’augmentation de la lumière favorise notre sécrétion de sérotonine, on régule mieux notre mélatonine, on sécrète aussi plus d’endorphines, les hormones de la bonne humeur et du bien-être » précise notre interlocuteur. « Après l’hibernation en hiver, nous sortons davantage de la maison, ce qui nous apporte de la vitamine D et réduit également le risque de rumination qui survient lorsque nous sommes enfermés », explique le Dr. Jack.

« La luminosité favorise la sécrétion de sérotonine et d’endorphines, les hormones de la bonne humeur et du bien-être » Sur le même sujet : Qu’est-ce que la « bouffée », cette cigarette électronique appréciée de vos….

Le retour du soleil et les températures agréables nous incitent à sortir et à organiser des activités conviviales (apéros en terrasse, balades, etc.). C’est une période qui motive les gens à recommencer à faire de l’exercice. « Par exemple, on n’a pas envie de faire du jogging ou de nager quand il fait froid, alors qu’au printemps les températures sont plus douces et il pleut moins pour courir dehors », justifie le psychiatre. Mais « l’activité sportive a des effets bénéfiques sur la santé mentale : elle réduit la dépression, le stress et augmente les capacités cognitives », précise notre expert. De plus, après les repas riches et saturés en graisses (comme les raclettes, les fondues), le printemps est la saison des fruits et légumes frais, des repas plus légers et plus sains, riches en nutriments. « Le printemps, c’est la saison du grand ménage. On jette, on nettoie, on trie, on aère et on repart sur de nouvelles bases », ajoute le Dr Jacq. Une étude de l’American Journal of Preventive Medicine, qui a analysé les recherches Google, a conclu que les maladies mentales sont plus fréquentes en hiver.En effet, les recherches liées à la maladie mentale (comment sortir, recherches par des psychologues, comment mieux dormir) etc. ) baissent drastiquement au printemps et en été. »

Maximiser les bienfaits du printemps sur la santé mentale commence par en être conscient. Concrètement : « Sortir de chez soi, garder la tête au soleil, marcher au lieu de prendre le métro, acheter plus de fruits et légumes, trier sa maison… sont des moyens d’augmenter les bienfaits du printemps sur la santé mentale selon notre expert.

Directeur (AD14) de la Gestion de la Santé (LIFE 5) au sein de la Direction Générale de l'Agriculture, de la Pêche, de l'Aménagement du Territoire et de la Santé (LIFE)
Ceci pourrez vous intéresser :
Le secrétariat général du Conseil de l’Union européenne (SGC) recrute un directeur…

Est-ce que la luminothérapie augmente les bienfaits du printemps ?

« La luminothérapie fait partie de la photothérapie, une famille de soins qui utilisent la lumière, rappelle le spécialiste. Elle est recommandée aux personnes atteintes de pathologie, véritable état de dépression saisonnière (d’octobre à février en général) », précise le Dr. veste enfilée. A la maison, il peut encore optimiser les bienfaits du printemps, notamment en aidant à réguler leurs troubles du sommeil. « La luminothérapie suit la règle de 3 : faire 30 minutes le matin en se tenant à 30 cm devant la lampe et par phases de 3 semaines (pour éviter les risques d’accoutumance) » recommande notre expert.

Merci au Dr. Fanny Jacq, psychiatre et directrice santé mentale chez Qare.

Source : Caractère saisonnier de la recherche d’informations sur la santé mentale sur Google, American Journal of Preventive Medicine, mai 2013

Voir l’article :
LONDRES: Après une interruption de six semaines de Downing Street, la Première…

À Lire  Canicule : toutes les actualités, recommandations et activités pour faire face aux grandes chaleurs