Protection des données : amendes du régulateur irlandais…

Rédactrice passionnée depuis plus de de 15 ans. Sara vous trouve les dernières infos

Facebook a son siège européen en Irlande et il appartient donc au régulateur irlandais de mener l’enquête au nom de l’Union européenne.

Le géant américain des médias sociaux Meta, société mère de Facebook, a été condamné à une lourde amende par le régulateur irlandais le lundi 28 novembre. « La Commission de protection des données (DPC) annonce (…) la conclusion d’une enquête sur Meta Platforms Ireland Limited », filiale de Meta et « l’organisme qui contrôle les données du réseau social Facebook, infligeant une amende de 265 millions euros et une série de mesures correctives », indique un communiqué.

Facebook a son siège européen en Irlande et il appartient donc au régulateur irlandais de mener l’enquête au nom de l’Union européenne. Ces enquêtes ont été lancées en 2021 suite à la révélation d’une violation de données de plus de 530 millions d’utilisateurs. L’enquête a porté sur les applications « Facebook Search, Facebook Messenger Contact Importer et Instagram Contact Importer (…), entre le 25 mai 2018 et septembre 2019 ». Elle a notamment cherché à déterminer si Meta protégeait suffisamment les données de ses utilisateurs au regard de la réglementation européenne.

La décision d’amender Meta et ses filiales en cause a été prise vendredi à la suite de constats de « manquements à la réglementation européenne (RGPD) », détaille la DPC. « La protection des données personnelles des personnes est essentielle au fonctionnement de notre entreprise, a réagi un porte-parole de Meta. C’est pourquoi nous coopérons pleinement avec la Commission de protection des données sur cette question importante. Nous avons fait évoluer nos systèmes. »

des nouvelles

analyses