Quand la première banque américaine joue les agences de voyage

Written By Sara Rosso

Rédactrice passionnée depuis plus de de 15 ans. Sara vous trouve les dernières infos

Quand on pense à sa banque, c’est rarement l’image d’une plage paradisiaque qui vient spontanément à l’esprit. Cependant, les institutions financières s’intéressent de plus en plus au secteur du voyage.

La première banque américaine JPMorgan Chase a déclaré, lors de sa journée investisseurs en mai dernier, comment elle multipliait les acquisitions pour avancer dans ce domaine. En moins de deux ans, la plus grande banque du monde (hors Chine) s’est dotée d’un système de réservation de voyages, d’un guide de restaurants et d’une agence spécialisée dans les voyages d’affaires et de luxe, une stratégie récemment rapportée par le « Wall Street Journal ».

La pandémie pour accélérateur

La pandémie pour accélérateur

« Dans les voyages d’agrément aux États-Unis, un dollar sur trois est dépensé par un client de JPMorgan Chase », a déclaré Marianne Lake, co-PDG de la banque de détail et de proximité du groupe. Ceci pourrez vous intéresser : Voyage en avion : Top 10 des bons plans à ne pas manquer pendant les soldes d’été. Sur ces dépenses, les revenus de la banque ont jusqu’à présent été limités.

Mais la pandémie, qui a mis à l’arrêt l’industrie du voyage, a paradoxalement accéléré les choses. Abandonné seulement pour faire opérer le système de réservation de voyages de son programme de fidélité par cxLoyalty, JP Morgan en a profité pour racheter l’entreprise en décembre 2020, alors que le secteur était en mauvaise posture. En septembre 2021, le groupe acquiert alors The Infatuation, un guide des restaurants. Puis en février dernier, la banque a acquis Frosch, une agence de voyages haut de gamme spécialisée dans les voyages d’affaires et de luxe.

Toutes ces acquisitions fournissent désormais au groupe « le moteur de réservation, le contenu, l’excellence du service et les capacités de conciergerie que nos clients attendent », a conclu Marianne Lake. Le site Chasetravel.com sera accessible à ses clients cartes de crédit d’ici la fin de l’année, puis il sera ouvert à tous ses clients l’année prochaine. Elle entend devenir une véritable agence de voyages pour les petites entreprises et les vacanciers.

À Lire  Assurance voyage : ces idées reçues pourraient vous coûter cet été

ELECTIONS EN COURS - Conseiller Expert H/F - CDI - (Villeurbanne - 69) | Diffusion | TourMaG.com, média expert du tourisme français
Voir l’article :
Les petites annonces sont payantesPour des conditions particulières,contacter Valérie DUFOUR :Téléphone :…

Rebond du secteur du voyage

Rebond du secteur du voyage

Sans donner de précisions, le groupe estime que ses récentes acquisitions s’amortiront d’elles-mêmes en six ans, « grâce à de fortes marges de chiffre d’affaires ». JP Morgan prévoit de générer 10 milliards de dollars de réservations l’an prochain et 15 milliards de dollars en 2025. En comparaison, American Express Global Business Travel (AmEx GBT), le leader du voyage d’affaires créé par un autre acteur financier, enregistre plus de 40 milliards de dollars de réservations. Quant aux géants du secteur, Booking et Expedia, ils tournent autour de 70 milliards de dollars chacun.

Il faut dire qu’en matière de voyages, 2022 s’annonce comme une bonne année. Après deux ans d’immobilisme, le secteur est en plein essor. Malgré une inflation galopante, les voyageurs tapent du pied et les économies accumulées pendant la pandémie soutiennent la demande. Dans ses résultats du deuxième trimestre, JP Morgan a annoncé que les dépenses de voyages et de restauration de ses clients avaient augmenté de 34 % en un an.

Le goût des banques pour voyager n’est pas nouveau. Ils se sont longtemps concentrés sur les programmes de fidélité liés à leurs cartes de crédit, qui permettent à leurs clients de cumuler des points tout en dépensant sur la carte et de recevoir ensuite des récompenses sous forme d’avantages, mais aussi de voyages. JP Morgan gère déjà les réservations liées aux récompenses de ses clients cartes de crédit.

À Lire  Voyages en jet, voitures de luxe... Le football et l'environnement vont-ils de pair ?

Modes de paiement acceptés pour Croisieres
Ceci pourrez vous intéresser :
Chèques, cartes de crédit, chèques vacances, virements et paiements par téléphone sont…

Fidéliser les clients

Le secteur doit maintenant aller plus loin. Face aux fintechs qui proposent une multitude de services gratuits, les banques doivent toujours faire plus pour fidéliser leurs riches clients et surtout en attirer de nouveaux. Mettre à jour leur offre de services pour intervenir non plus dans la dernière étape du financement de l’achat, mais lors du choix du produit, ils augmentent leurs chances de toucher de nouveaux clients puis de les fidéliser. Fort des données de ses 66 millions de clients, JP Morgan dispose également d’une mine d’informations pour proposer des produits ciblés et personnalisés.

Cependant, le géant américain ne semble pas rivaliser avec l’industrie du voyage. « Les ambitions de JP Morgan en tant qu’agence de voyages semblent limitées à ses clients », glisse un expert du secteur. Il veut montrer que le groupe vient de confier la gestion des déplacements professionnels de ses propres salariés à AmEx GBT. Un budget de plusieurs centaines de millions d’euros, selon lui.

L'Autorité thaïlandaise du tourisme est optimiste quant à la reprise du voyage
Lire aussi :
Ko Phi Phi. Photo : Bureau de la marina 0850L’Autorité thaïlandaise du…